En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 450.65 PTS
+0.52 %
5 444.00
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 356.91
+0.38 %
DAX PTS
12 743.38
+0.65 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.00 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Mondial-2018: le Brésil et Neymar d'attaque pour la Russie

| AFP | 856 | Aucun vote sur cette news
L'attaquant brésilien Neymar lors d'un match amical contre l'Angleterre, le 14 novembre 2017 à Wembley
L'attaquant brésilien Neymar lors d'un match amical contre l'Angleterre, le 14 novembre 2017 à Wembley ( Ian KINGTON / AFP/Archives )

Du 'futebol arte' à l'art de la guerre. Une attaque brûlante, Neymar en fer de lance, une défense solide et un général-sélectionneur qui fait l'unanimité entre joueurs et supporters: le Brésil aborde bien armé la Coupe du Monde 2018.

"Tite n'est pas un entraîneur comme Guardiola, avec de grandes idées novatrices, mais c'est sans aucun doute le meilleur coach brésilien du moment", affirme Mauro Cézar Pereira, commentateur de la chaîne ESPN Brésil.

"Contrairement aux derniers sélectionneurs que nous avons eus, il est en phase avec le football moderne et a su rapidement réorganiser l'équipe. Ce n'est pas la meilleure génération de l'histoire, mais nous avons de bons joueurs", ajoute-t-il.

Pourtant, quand Tite a pris les rênes de l'équipe, en juin 2016, les quintuples champions du monde étaient mal embarqués.

Encore traumatisé par la débâcle du 7-1 à domicile contre l'Allemagne en demi-finale du Mondial-2014, le Brésil, alors cornaqué par le très contesté Dunga, pointait en sixième position, en dehors de la zone de qualification.

Dix mois plus tard, le résultat est là. Première qualifiée sur le terrain pour le Mondial russe, en mars dernier, la Seleçao a terminé les éliminatoires sud-américaines largement en tête, avec dix points de plus que l'Uruguay, deuxième du classement.

- "Neymar encore trop immature" -

L'ex-entraîneur des Corinthians n'a pas eu besoin de bouleverser le groupe. La plupart des joueurs utilisés étaient déjà présents sous l'ère Dunga.

En attaque, le Brésil compte sur un trio en fusion: Gabriel Jesus en avant-centre, avec Neymar et Philippe Coutinho sur les côtés, même si Tite leur donne carte blanche pour évoluer en électrons libres.

En concurrence avec l'Argentin Agüero à Manchester City, Jesus, vingt ans à peine, a terminé meilleur buteur du Brésil lors des éliminatoires, avec sept réalisations, sans compter cinq passes décisives.

Neymar et Coutinho, les deux plus grandes stars actuelles du Brésil, vivent des situations opposées.

Le premier a défrayé la chronique au mercato avec son transfert record au PSG, tandis que le second vit un début de saison compliqué à Liverpool, entre pépins physiques et frustration liée à son transfert avorté vers Barcelone.

Leader technique incontestable de la Seleçao, Neymar, pâtit néanmoins de son image d'enfant gâté. Il s'est montré particulièrement irritable lors des derniers rassemblements en équipe nationale, prenant des cartons jaunes à tour de bras: 6 en 14 matches de qualification.

Le 10 novembre, il s'est incrusté, ému aux larmes, dans la conférence de presse de Tite après un match amical contre le Japon, à Lille, pour démentir des rumeurs sur des tensions avec le coach parisien Unai Emery.

"Je trouve Neymar encore trop immature. Il faut qu'il fasse attention, parce qu'au Mondial, tous les adversaires vont tenter de le déstabiliser", souligne Mauro Cezar Pereira.

- "Casse-tête" -

En défense, Tite peut compter sur une charnière solide, avec la paire Miranda-Marquinhos et des latéraux expérimentés et talentueux (Marcelo et Dani Alves). Il se donne même le luxe de laisser Thiago Silva sur le banc.

Au milieu, Paulinho, qui a su faire taire les critiques pour s'imposer au Barça, et Casemiro, incontournable au Real Madrid, semblent indéboulonnables.

Mais Renato Augusto, qui évolue en Chine, va devoir batailler pour garder sa place face à Fernandinho, régulièrement encensé par Guardiola du côté de Manchester City.

Dans les cages, Alisson, enfin titulaire à la Roma après une première saison sur le banc, peut voir venir, même s'il reste menacé par un autre "Citizen", Ederson.

Même si la plupart des positions semblent figées, Tite n'a pas l'intention de relâcher la pression.

"Il nous a dit que chaque convocation était un vrai casse-tête et qu'il fallait continuer à se donner à fond en club", a d'ailleurs confirmé Neymar récemment.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Alstom a choisi le fabricant français de batteries Forsee Power pour équiper les bus Aptis

Publié le 18/07/2018

Atari rebondit de 9,9% désormais à 0,49 euro ce mercredi dans un volume de 2 millions de pièces...

Publié le 18/07/2018

Morgan Stanley a dévoilé des résultats meilleurs que prévu en raison du dynamisme de son activité de courtage et de la banque d'investissement. Au deuxième trimestre, la banque a enregistré un…

Publié le 18/07/2018

Fin d'action de concert au capital

Publié le 18/07/2018

EOS imaging retombe en bourse, sur la place parisienne ce mercredi...