En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 428.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 340.58
+0.16 %
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 086.96
+0.09 %
7 373.19
+0.21 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Double vote pour les JO-2024 et 2028: le précédent de 1921

| AFP | 195 | Aucun vote sur cette news
Les anneaux olympiques sur la façade du siège du CIO à Lausanne, le 8 mai 2012
Les anneaux olympiques sur la façade du siège du CIO à Lausanne, le 8 mai 2012 ( SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives )

Organiser un double vote en septembre à Lima pour garantir à Paris et Los Angeles d'obtenir les jeux Olympiques soit en 2024 soit en 2028: ce scénario, qui doit être entériné mardi par les membres du CIO, ne serait pas une première.

En 1921, sous la pression de Coubertin, le CIO avait accordé le même jour les JO 1924 à Paris et ceux de 1928 à Amsterdam, promettant ceux de 1932 à... Los Angeles.

Trois ans après la fin de la Première guerre mondiale, l'Europe se remet difficilement d'un conflit destructeur. Les premiers JO de la paix retrouvée se tiennent à Anvers en 1920 mais la question est de savoir où se tiendront ceux de 1924. Les membres du CIO sont partagés et le baron Pierre de Coubertin, qui a relancé les Jeux modernes en 1896, est dans l'expectative.

Le 17 mars 1921, il adresse aux membres une lettre dans laquelle il annonce son intention de démissionner après les JO 1924 et leur demande "un dernier privilège": organiser les Jeux à Paris, sa ville natale.

"Je ferai appel à vous afin qu'en cette grande circonstance vous me consentiez le sacrifice de vos préférences et de vos intérêts nationaux et que vous acceptiez d'attribuer la IXe olympiade (JO-1928, ndlr) à Amsterdam et de proclamer Paris siège de la VIIIe", écrit Coubertin dans cette lettre.

"C'était le coup d'Etat dans toute sa beauté", reconnaît plus tard lui-même le baron dans ses "Mémoires olympiques". "Et même il était double puisqu'il s'agissait d'enchaîner l'avenir pour les deux Olympiades, décision que rien n'empêchait le CIO de prendre, mais qui ne l'avait jamais été".

- "Eviter trop de perdants" -

Le 2 juin 1921, les JO 1924 sont attribués à Paris. Une heure plus tard, la désignation d'Amsterdam est un peu plus compliquée, notamment du fait des Américains dont les espoirs sont repoussés à 1932. En avril 1923, la cité californienne, unique candidate, sera désignée pour 1932 par le CIO.

Comment ne pas dresser un parallèle avec le projet actuel de son successeur Thomas Bach, qui pour "éviter trop de perdants", va soumettre sa proposition de double vote mardi à ses pairs réunis en session extraordinaire ?

Ce double vote sera ensuite effectif lors de la 130e session le 13 septembre à Lima où sera donc désignée, entre Los Angeles et Paris, la ville hôte des JO-2024 et celle des JO-2028.

Improbable il y a encore quelques mois, la manoeuvre de 1921 va donc se répéter en 2017. "Le président obtient en général ce qu'il veut ou alors il ne le propose pas !", souligne le Suisse Jean-Loup Chappelet, professeur à l'Université de Lausanne et grand spécialiste du Mouvement olympique.

Reste désormais à finaliser les négociations avec les deux villes et éventuellement l'ordre de passage même si le suspense durera officiellement jusqu'au 13 septembre, date du vote.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

L'indice parisien reste (pour le moment) au-dessus des 5.400 points...

Publié le 17/07/2018

Eurazeo Croissance, pôle d'Eurazeo spécialisé dans l'accompagnement des entreprises en forte croissance, annonce aujourd'hui l'entrée en négociation...

Publié le 17/07/2018

GTT a reçu une nouvelle commande du chantier coréen Hyundai Samho Heavy Industries (HSHI), portant sur la conception des cuves de deux méthaniers de...

Publié le 17/07/2018

  Lille, le 17 juillet 2018   Avis de mise à disposition du bilan semestriel 2018 du contrat de liquidité du Crédit Agricole Nord de France     La Caisse régionale du Crédit…