En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
+0.04 %

Le gouvernement américain appelle Twitter, Facebook et Instagram à suspendre les comptes du régime iranien

| AFP | 467 | Aucun vote sur cette news
Photo des logos des réseaux sociaux  Facebook, Twitter et Instagram prise sur l'écran d'un smartphone le 4 septembre 2019 à Lille (France)
Photo des logos des réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram prise sur l'écran d'un smartphone le 4 septembre 2019 à Lille (France) ( DENIS CHARLET / AFP )

Le département d'Etat américain a exhorté Facebook, Instagram et Twitter a suspendre les comptes des leaders du régime iranien jusqu'à ce qu'internet soit rétabli dans le pays, en proie à des tensions.

Les Iraniens sont coupés du monde depuis plus d'une semaine après la coupure quasi-totale du réseau imposée par Téhéran dans le contexte de manifestations violentes.

"C'est un régime profondément hypocrite. Il coupe internet, tandis que son gouvernement continue d'utiliser tous ces comptes sur les réseaux sociaux", a dénoncé l'émissaire américain pour l'Iran, Brian Hook, dans une interview à Bloomberg relayée samedi sur Twitter.

"Nous appelons les entreprises de réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, et Twitter à suspendre les comptes du Guide suprême (Ali) Khamenei, du ministre des Affaires étrangères (Javad) Zarif et du président (Hassan) Rohani jusqu'à ce qu'ils rendent internet à leur propre peuple".

Interrogés par l'AFP, Facebook et Instagram n'ont pas été en mesure de répondre dans l'immédiat et Twitter a indiqué n'avoir aucun commentaire à faire.

Des troubles ont éclaté le 15 novembre, quelques heures après l'annonce d'une réforme du mode de subvention de l'essence, censée bénéficier aux ménages les moins favorisés mais s'accompagnant d'une très forte hausse du prix à la pompe, dans un contexte de profonde crise économique.

Le lendemain, les Iraniens ont été coupés du monde après une restriction drastique de l'accès à internet, vue comme un moyen d'empêcher le partage des vidéos des troubles, qui ont fait cinq morts selon un bilan officiel, plus de cent selon l'ONG Amnesty International.

"Le régime a coupé internet parce qu'il tente de cacher toutes les morts et les tragédies qu'il a infligées à des milliers de manifestants dans tout le pays", a assuré M. Hook.

Vendredi, les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre le ministre iranien des Télécommunications Mohammad Javad Azari Jahromi pour "son rôle dans la vaste censure d'internet" en Iran, touché par un vaste mouvement de contestation.

Par un tweet en persan, le secrétaire d'Etat Mike Pompeo avait invité la veille les manifestants iraniens à transmettre aux Etats-Unis toute preuve de "répression" de la part du régime de Téhéran, assurant qu'ils "sanctionneraient ces abus".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2019/2020, les discussions engagées avec les créanciers du Groupe afin de restructurer les dettes se sont poursuivies, avec différentes avancées positives...

Publié le 13/12/2019

L'action Digigram est sur un dernier cours de 0,61 euro...

Publié le 13/12/2019

Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de +2,8% avec un total de 99,9 millions de passagers...