En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.140
+0.10 %

Google Translate veut être plus juste envers le féminin

| AFP | 192 | Aucun vote sur cette news
Google veut rendre son outil de traduction plus sensible au féminin
Google veut rendre son outil de traduction plus sensible au féminin ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

L'intelligence artificielle est souvent misogyne et le site de traduction de Google --Google Translate-- veut y mettre le holà en proposant désormais systématiquement le choix entre le masculin et le féminin pour une demi-douzaine de langues.

Dans un premier temps, Google offrira le choix entre le masculin et le féminin pour une traduction de l'anglais vers le français, l'espagnol, l'italien ou le portugais, selon un blog de l'entreprise.

Ce choix sera aussi disponible pour le turc vers l'anglais.

"Historiquement, il (Google Translate) n'offrait qu'une traduction pour chaque demande, même si la traduction pouvait être aussi bien au masculin qu'au féminin", reconnaît le blog. "Par conséquent, il reproduisait par inadvertance le sexisme ambiant", note Google.

Par exemple: il préférait le masculin pour les mots comme "fort" ou "docteur" et le féminin pour d'autres mots, choisissant "infirmière" ou "belle" plutôt que le masculin.

Google promet d'ajouter davantage de langues et de plateformes mais aussi de voir comment il serait possible de rendre sa saisie semi-automatique --qui propose de compléter la recherche pendant que l'on tape les mots-- plus équitable.

L'entreprise compte dans un second temps s'attaquer au sujet du genre non-binaire.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…