En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 470.01 PTS
-0.44 %
5 463.00
-0.36 %
SBF 120 PTS
4 382.75
-0.33 %
DAX PTS
12 360.98
-0.56 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.00 %
7 531.07
+0.00 %
1.180
+0.47 %

Facebook est "mieux préparé" à lutter contre les manipulations électorales

| AFP | 322 | Aucun vote sur cette news
Mark Zuckerberg le 24 mai 2018 à Paris
Mark Zuckerberg le 24 mai 2018 à Paris ( GERARD JULIEN / AFP/Archives )

Facebook est "mieux préparé" contre les tentatives de manipulation d'élections, a assuré jeudi son patron Mark Zuckerberg, alors que planent de nouvelles menaces sur les législatives américaines de novembre.

Attaqué depuis des mois pour ne pas avoir pris assez au sérieux les campagnes de désinformation et de manipulation attribuées à une officine russe proche du Kremlin pendant la présidentielle américaine de 2016, Mark Zuckerberg s'emploie régulièrement à convaincre que Facebook a pris conscience de l'ampleur du problème et dépense de l'argent pour le combattre.

En 2016, "nous nous étions préparés à des cyberattaques traditionnelles comme le +phishing+ ("hameçonnage" par mail), les logiciels malveillants ou le piratage", mais "nous ne nous attendions pas à ce que des acteurs étrangers lancent des opérations coordonnées d'informations avec des réseaux de "faux comptes (destinés à) disséminer la division et la désinformation", a une nouvelle fois reconnu M. Zuckerberg.

"Aujourd'hui, Facebook est mieux préparé à ce genre d'attaques", a-t-il assuré, rappelant que le plus gros réseau social du monde avait déjà "identifié et supprimé des faux comptes avant des élections en France, en Allemagne, (dans l'Etat américain de l') Alabama, au Mexique et au Brésil", a affirmé M. Zuckerberg, dans un long blog sur sa page Facebook.

Outre les campagnes de désinformation attribuées à la Russie --démenties par le Kremlin--, Facebook a aussi identifié "un réseau basé en Iran avec des liens avec les médias d'Etat iraniens essayant de diffuser de la propagande aux Etats-Unis, au Royaume-uni et au Moyen-Orient", a-t-il rappelé.

Pour autant, a-t-il poursuivi, "nous faisons face à des adversaires sophistiqués et bien financés. Ils ne lâcheront pas et ils vont continuer à évoluer".

"Au total, nous avons supprimé plus d'un milliard de faux comptes --la plupart du temps dans les minutes qui ont suivi leur création avant qu'ils ne puissent faire le moindre mal-- entre octobre et mars", a-t-il fait valoir, rappelant que grâce à l'apprentissage des machines (une des facettes de l'intelligence artificielle), Facebook bloque désormais des "millions de faux comptes chaque jour".

Parallèlement, le groupe a aussi indiqué mettre à disposition de tous ses partenaires de "fact-checking" (vérification) dans le monde un outil technologique permettant de mieux repérer les images et vidéos truquées ou trompeuses.

Facebook collabore avec 27 partenaires dans le fact-checking, dont l'AFP.

Groupes internet, experts, élus et services de renseignements américains s'accordent à dire que les élections américaines de mi-mandat n'échapperont pas à de nouvelles tentatives de déstabilisation politique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Banco BPM a choisi le logiciel sous licence Cristal de Worldline, spécialiste des paiements et des services transactionnels, pour l'implémentation de sa plateforme Instant Payment. La solution de…

Publié le 24/09/2018

L’équipementier automobile et aérospatiale Lisi a finalisé l’acquisition de 100 % des actifs de Hi-Vol Products, un fabricant américain de composants mécaniques de sécurité pour…

Publié le 24/09/2018

Gilbert Dupont réitère sa recommandation Accumuler sur le titre Neopost, assortie d’un objectif de cours de 26 euros, alors que le spécialiste du traitement du courrier doit dévoiler ses…

Publié le 24/09/2018

Cette coopération vise à développer et industrialiser des architectures de diodes et transistors de puissance avancées en nitrure de gallium sur silicium (GaN-on-Si)  La…

Publié le 24/09/2018

EDF Renewables North America a signé un partenariat stratégique avec EnterSolar dans le cadre duquel la filiale d'EDF va prendre 50% du capital du...