En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
-
5 377.50
-
SBF 120 PTS
4 261.07
-
DAX PTS
11 603.89
-1.57 %
Dowjones PTS
25 745.67
-0.55 %
7 380.75
+0.43 %
1.143
+0.05 %

Droits des femmes: Ryad défend une application mobile critiquée à l'étranger

| AFP | 386 | Aucun vote sur cette news
Lors d'un salon sur les nouvelles technologies, à Ryad, le 20 avril 2008
Lors d'un salon sur les nouvelles technologies, à Ryad, le 20 avril 2008 ( HASSAN AMMAR / AFP/Archives )

L'Arabie saoudite a rejeté samedi les critiques visant une application mobile disponible dans le royaume qui permet, selon des organisations de défense des droits humains, aux hommes de surveiller les déplacements des femmes.

Le ministère de l'Intérieur "condamne vivement la campagne systématique visant à mettre en cause l'objectif des services (d'Absher, nom de l'application), mis à disposition sur les smartphones", a rapporté l'agence de presse officielle SPA dans un communiqué.

L'application permet à "tous les membres de la société (...) dont les femmes, les personnes âgées et les personnes aux besoins spécifiques" d'accéder "à plus de 160 services différents", a défendu le ministère.

Disponible sur les smartphones Android et iPhone, l'application permet aux utilisateurs de faire notamment une demande de renouvellement de passeport ou de visa.

Mais selon des organisations de défense des droits humains comme Amnesty International et Human Rights Watch, elle permet aussi aux hommes saoudiens de surveiller les mouvements des femmes.

Evoquant des "tentatives de politisation", le ministère a affirmé sa "détermination à protéger les intérêts des bénéficiaires de ses services".

L'application saoudienne a récemment suscité des critiques à l'étranger.

Des eurodéputés ont dénoncé récemment les "services gouvernementaux en ligne utilisés par les hommes pour surveiller les femmes", permettant aux "tuteurs" de recevoir une notification pendant leurs déplacements hors des frontières saoudiennes.

"Il est inadmissible que Google et Apple facilitent la localisation des femmes et (permettent) de contrôler quand et comment elles voyagent. Ces entreprises ne devraient pas permettre ces pratiques abusives contre les femmes en Arabie saoudite", a estimé pour sa part lundi le sénateur américain démocrate Ron Wyden sur Twitter.

Selon la radio publique américaine NPR, le sénateur a envoyé une lettre aux deux entreprises pour leur demander de retirer "Absher".

Le PDG d'Apple Tim Cook a affirmé lundi dans un entretien à NPR n'avoir jamais entendu parler de l'application mais assuré qu'il y "jetterait un coup d'oeil".

L'Arabie saoudite, royaume ultra-conservateur appliquant une version rigoriste de l'islam, accorde peu de droits aux femmes en dépit d'une série de réformes, dont celle qui permet aux Saoudiennes de conduire depuis juin 2018.

L'autorisation d'un tuteur est toujours nécessaire à une Saoudienne pour voyager à l'extérieur de son pays, accéder aux services de santé, choisir son lieu de résidence ou avec qui se marier.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

Le Conseil d'administration de Foncière Euris proposera à l'Assemblée générale du 16 mai le versement d'un dividende de 2,15 euros...

Publié le 20/03/2019

Sa nouvelle mission consistera à développer et amplifier dans le monde, les excellents résultats obtenus en Asie...

Publié le 20/03/2019

Elior Group est entré en discussions exclusives...

Publié le 20/03/2019

Lors de l'Assemblée générale qui se tiendra le 20 juin, il sera proposé le versement d'un dividende de 0,06 euro par action....

Publié le 20/03/2019

Coheris dispose d'environ 8 ME de déficits fiscaux reportables...