5 363.58 PTS
-0.05 %
5 360.00
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 271.29
+0.02 %
DAX PTS
13 119.45
-0.37 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Disparition de Maëlys: les étapes de l'enquête

| AFP | 288 | Aucun vote sur cette news
Le 2 septembre 2017 des personnes recherchent Maëlys, une fillette de 9 ans disparue dans la nuit du 27 août 2018 près de Pont-de-Beauvoisin  près de Lyon (centre de la France)
Le 2 septembre 2017 des personnes recherchent Maëlys, une fillette de 9 ans disparue dans la nuit du 27 août 2018 près de Pont-de-Beauvoisin près de Lyon (centre de la France) ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )

De la fête de mariage dans la nuit du 26 au 27 août à la mise en examen d'un suspect dimanche, les étapes de l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, qui reste pour le moment inexpliquée.

- La disparition -

27 août: la disparition de Maëlys De Araujo, 9 ans, est constatée vers 03H00, à la fin d'une soirée de mariage, dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère). Sa famille l'a cherchée durant une heure avant d'alerter les gendarmes. Un important dispositif de recherches est aussitôt organisé.

Après une journée de recherches et battues, un appel à témoins est lancé à 21H00, mentionnant les caractéristiques physiques et vestimentaires de l'enfant.

28 août: le parquet de Bourgoin-Jallieu ouvre une enquête pour "enlèvement".

- La piste de l'enlèvement -

29 août: les enquêteurs n'excluent pas un accident mais privilégient la thèse criminelle, estimant que Maëlys a pu monter dans une voiture. Trois chiens pisteurs se sont arrêtés au même endroit du parking de la salle des fêtes, relève la gendarmerie. Cent quarante personnes ont déjà été interrogées, parmi les invités du mariage et de deux autres fêtes qui se déroulaient à quelques centaines de mètres.

30 août: reprise des recherches avec un escadron de gendarmes supplémentaire, afin de "passer la zone au peigne fin".

- Gardes à vue -

31 août: un homme de 34 ans, ami du marié, demeurant à Domessin (Savoie), est placé en garde à vue dans la matinée pour des vérifications d'emploi du temps, notamment. Invité sur le tard au mariage, il s'est absenté durant la fête et a fait des déclarations incohérentes lors de son interrogatoire comme témoin.

Cet intérimaire célibataire admet avoir eu des contacts avec l'enfant mais rejette tout soupçon. Il a nettoyé sa voiture le dimanche parce qu'il devait la vendre, ce que confirme l'acquéreur pressenti, selon son avocat.

1er sept: un deuxième homme de 34 ans, ami du premier, est placé en garde à vue pour confronter leurs déclarations.

Les recherches reprennent sur un périmètre élargi mais avec un dispositif allégé. Les deux gardés à vue sont relâchés dans la soirée, faute de charges, selon le parquet.

2 sept: plusieurs centaines de personnes participent à une "battue citoyenne".

Une information judiciaire est ouverte contre X à Grenoble pour enlèvement de mineur et deux juges d'instruction sont désignés.

- Mise en examen

3 sept: des plongeurs de la gendarmerie sondent encore des plans d'eau, nombreux dans la région.

Le suspect de Domessin est à nouveau arrêté sur la base des résultats d'expertise de son véhicule, qui révèlent une trace d'ADN de la fillette. Il est mis en examen pour enlèvement et incarcéré.

4 sept: le suspect conteste toujours toute implication et explique, selon son avocat, que Maëlys est montée dans sa voiture sur le parking, avec un petit garçon, pour voir si un chien s'y trouvait, et que tous ont regagné la salle ensuite.

Selon Me Bernard Méraud, si son client s'est absenté durant la soirée du mariage, c'est pour aller chez lui changer de short, tâché par du vin.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Rubis évolue sur de nouveaux sommets en bourse, en hausse de 2,4% à 59,8 euros en fin de matinée...

Publié le 22/11/2017

Si certains observateurs se plaignent régulièrement de l'impéritie financière d'EDF (+1,4% à 10,195 euros), il semble que dans le financement de la construction de la centrale nucléaire…

Publié le 22/11/2017

Les opérations SRD cesseront le 28 novembre...

Publié le 22/11/2017

Avoir un socle d'actionnaires stable correspond à la nature même de notre métier

Publié le 22/11/2017

Troisième trimestre légèrement inférieur aux attentes

CONTENUS SPONSORISÉS