En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 893.13 PTS
+0.2 %
5 889.5
+0.28 %
SBF 120 PTS
4 634.78
+0.22 %
DAX PTS
13 163.88
+0.2 %
Dow Jones PTS
27 875.62
+0.39 %
8 272.05
+0.08 %
1.102
-0.38 %

L'homme qui accusait Apple de l'avoir rendu gay retire sa plainte

| AFP | 462 | 3.67 par 3 internautes
Un tribunal de Moscou examine jeudi au cours d'une audience préliminaire une plainte au civil d'un ressortissant russe contre le géant américain Apple qu'il accuse d'être responsable de son homosexualité.
Un tribunal de Moscou examine jeudi au cours d'une audience préliminaire une plainte au civil d'un ressortissant russe contre le géant américain Apple qu'il accuse d'être responsable de son homosexualité. ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

Un Russe qui accusait le géant américain Apple d'être responsable de son homosexualité a retiré sa plainte après une première audience jeudi devant un tribunal moscovite, expliquant vouloir préserver son anonymat.

L'affaire paraît loufoque, mais elle intervient dans un pays qui punit depuis 2013 la "propagande" auprès des mineurs des "modes de vie non-traditionnels", une législation qui selon les organisations de défense des droits LGBT a jugulé toute forme de militantisme.

Après une première audience fermée jeudi matin, à laquelle le plaignant n'était pas présent, son avocate Sapijat Gousnieva a annoncé que l'homme souhaitait retirer sa plainte en raison de l'intérêt médiatique suscité par cette affaire.

"Nous avons conclu qu'il était nécessaire de clore l'affaire car la prochaine audience aurait dû être publique et des données personnelles y auraient été divulguées", a déclaré l'avocate à l'AFP, expliquant que cela aurait généré une "pression" pour le plaignant, identifié par son nom de famille de Razoumilov.

Dans sa plainte, dont l'AFP a lu une copie, il affirmait avoir téléchargé une application de cryptomonnaies sur l'Apple Store et avoir reçu un virement de 69 "GayCoins" au lieu des bitcoins commandés. Le virement était accompagné d'un message en anglais disant "Ne juge pas avant d'avoir essayé".

"J'ai pensé qu'en effet, comment juger quelque chose sans essayer", déclare M. Razoumilov dans le document. "Et j'ai décidé d'essayer les relations homosexuelles. Deux mois plus tard, je suis plongé dans une relation intime avec une personne de mon sexe et je ne peux pas revenir en arrière".

Il réclamait un million de roubles de dommages et intérêts (14.000 euros) à Apple.

- Gay, c'est "compliqué" -

"Cela a porté un coup dur à sa réputation, car il ne sait pas comment le dire à ses parents et il sait qu'il ne sera pas compris. Nous vivons en Russie après tout, alors ces choses-là sont compliquées", avait expliqué à l'AFP Mme Gousnieva, ajoutant que son client avait quitté une relation stable avec une femme.

Les ONG de défense des droits LGBT considèrent que la Russie mène une politique homophobe avec sa loi contre la "propagande gay". En Russie, l'homosexualité était considéré comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999.

Moscou a aussi été condamné par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) en juillet pour son refus d'enregistrer trois associations défendant les personnes LGBT.

Pour Sapijat Gousnieva, la plainte était justifiée car "Apple a autorisé cette société (mettant en ligne les +GayCoins+) à travailler avec eux. Ils ont laissé les gens télécharger l'application. Ils devront donc assumer".

Avant que le plaignant ne décide de retirer sa plainte, sa défense avait l'intention de demander au géant californien de fournir les contacts d'un représentant de l'entreprise qui mettait en ligne les GayCoins afin de permettre le dépôt d'une plainte contre cette dernière.

En l'état, la fin de ce procès évite au plaignant une possible "expertise médicale" qui aurait pu être demandée par la partie adverse.

Contacté par l'AFP, Apple n'a pas commenté cette affaire.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2019

La Solideo a dévoilé ce jour les résultats de la consultation d'opérateurs pour la réalisation du village des athlètes des Jeux Olympiques et...

Publié le 22/11/2019

Ouverte à environ 140.000 salariés

Publié le 22/11/2019

PSA espère toujours valider le mois prochain un protocole d'accord engageant (memorandum of understanding) avec Fiat Chrysler Automobiles donnant...

Publié le 22/11/2019

Auplata Mining Group a annoncé la signature ce vendredi 22 novembre de l'Arrêté préfectoral complémentaire autorisant la mise en production de l'usine...

Publié le 22/11/2019

Le Conseil d’Administration de Getlink SE a coopté Giancarlo Guenzi en qualité d’administrateur.Il remplacera Giovanni Castellucci (démissionnaire de ses fonctions d’administrateur) pour la…