5 368.29 PTS
-0.36 %
5 365.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 282.77
-0.43 %
DAX PTS
12 990.10
-0.41 %
Dowjones PTS
23 103.03
-0.24 %
6 069.13
-0.74 %
Nikkei PTS
21 448.52
+0.40 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Projet de budget 2018 de la Sécu: ce qui change

| AFP | 107 | Aucun vote sur cette news
La ministre de la Santé Agnès Buzyn présente le projet de budget de la Sécu pour 2018, lors d'une conférence de presse, le 28 septembre 2017, à Paris
La ministre de la Santé Agnès Buzyn présente le projet de budget de la Sécu pour 2018, lors d'une conférence de presse, le 28 septembre 2017, à Paris ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Les principales mesures du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, présenté jeudi par le gouvernement:

- Tabac

Le prix du paquet de cigarettes va progressivement atteindre 10 euros d'ici à la fin 2020: après un premier relèvement "dans les prochaines semaines", le paquet augmentera d'un euro en mars 2018, de 50 centimes en avril et novembre 2019, de 50 centimes en avril 2020 et de 40 centimes en novembre 2020.

- Vaccins

Un médecin administre un vaccin à un bébé, le 19 septembre 2017, à Quimper
Un médecin administre un vaccin à un bébé, le 19 septembre 2017, à Quimper ( FRED TANNEAU / AFP )

Onze vaccins, contre trois actuellement, seront obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018. À la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, vont s'ajouter coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae (source de méningites), pneumocoque et méningocoque C.

- Retraites

La revalorisation annuelle des pensions, indexée sur l'évolution des prix hors tabac, sera reportée d'octobre 2018 à janvier 2019. Inchangées depuis 2013 en raison de l'inflation quasi nulle, les retraites doivent toutefois augmenter de 0,8% ce 1er octobre 2017.

- Forfait hospitalier

Inchangé depuis 2010, le forfait hospitalier augmente de deux euros par jour pour passer à 20 euros (15 euros pour les séjours en psychiatrie). Cette dépense sera prise en charge par les complémentaires santé pour les patients qui en disposent.

- Minimum vieillesse

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, environ 550.000 bénéficiaires), qui est de 803 euros par mois pour une personne seule, sera augmentée de 100 euros par mois en trois fois: +30 euros en avril 2018, +35 euros au 1er janvier 2019 et +35 euros en janvier 2020.

La revalorisation annuelle selon l'inflation sera avancée à janvier au lieu d'avril, à partir de 2019.

- Prestations familiales

Le complément libre choix du mode de garde (CMG), aide à la garde d'enfants, sera revalorisé de 30% au 1er octobre 2018 pour les familles monoparentales.

L'allocation de soutien familial (ASF), qui complète le revenu des parents isolés ne percevant pas de pension alimentaire, sera revalorisé de 6 euros le 1er avril 2018. Le complément familial majoré, versé aux familles nombreuses modestes, augmentera de 16,80 euros par mois au 1er avril 2018.

Des enfants et leurs parents devant une école primaire
Des enfants et leurs parents devant une école primaire ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Les primes de naissance et d'adoption vont être "dégelées" en 2018 pour suivre l'inflation.

Pour les enfants nés ou adoptés à partir du 1er juillet 2018, les conditions de ressources et montants de l'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) -184 euros/mois versés aux parents d'enfants de moins de trois ans- seront alignés sur ceux, plus bas, du complément familial.

- Prime d'activité

Cette prime versée aux travailleurs à revenus modestes (environ 2,5 millions de foyers bénéficiaires) augmentera de 20 euros par mois en octobre 2018, selon le projet de loi de finances (PLF). Au total, sa revalorisation sera de "80 euros par mois au niveau du Smic au cours du quinquennat".

Parallèlement, "le barème et les ressources prises en compte" pour son calcul seront "modifiés pour assurer un meilleur ciblage". Actuellement, la prime d'activité offre un complément de revenu aux personnes gagnant jusqu'à 1,3 Smic.

- Allocation adulte handicapé

Cette allocation versée à plus d'un million de bénéficiaires passera de 811 euros par mois pour une personne seule à 860 euros au 1er novembre 2018 et 900 euros au 1er novembre 2019.

Parallèlement, les règles de prise en compte des revenus d'un couple pour l'AAH seront rapprochées de celles appliquées pour les autres bénéficiaires de minimas sociaux, comme le RSA, moins avantageuses. "L'impact de cette mesure sera neutralisé par la revalorisation" de l'AAH. Les couples représentent un peu moins d’un quart des bénéficiaires.

- Tarification des hôpitaux

Personnel soignant le 27 juillet 2017, à l'hôpital Bichat, à Paris
Personnel soignant le 27 juillet 2017, à l'hôpital Bichat, à Paris ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Des expérimentations seront menées pour changer le financement des hôpitaux, aujourd'hui payés à l'activité, avec la mise en place de forfaits qui prendront en compte le parcours du patient.

- Indépendants

Le régime social des indépendants (RSI) sera progressivement supprimé pour être confié au régime général à partir du 1er janvier 2018, "avec une phase transitoire de l'ordre de deux ans".

Les indépendants bénéficieront de deux baisses de cotisations: -2,15 points sur les cotisations famille, ainsi qu'un accroissement de l'exonération des cotisations d'assurance maladie et maternité.

À compter du 1er janvier 2019, les créateurs et repreneurs d'entreprises bénéficieront, sous conditions de ressources, d'une "année blanche" de cotisations sociales, au titre de leur première année d'activité.

- Associations

Le remplacement du crédit d'impôt de taxe sur les salaires (CITS) par une réduction de cotisations patronales permettra au secteur non lucratif "d'économiser 1,4 milliard d'euros chaque année à partir de 2019".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

Au troisième trimestre 2017, Archos enregistre un chiffre d'affaires de 30,2 ME, à comparer à 34,5 ME pour la même période en 2016, soit une...

Publié le 19/10/2017

Recentrage et gestion serrée des coûts...

Publié le 19/10/2017

A troisième trimestre Michelin a publié des ventes nettes de 5,335 milliards d'euros contre 5,179 milliards d'euros l'année dernière soit une hausse de 3,0%. La demande de première monte a été…

Publié le 19/10/2017

Umanis a réalisé au 3ème trimestre 2017 un chiffre d'affaires consolidé de 44,5 ME, en croissance de +27,9%, intégrant la société Cella depuis le 1er...

Publié le 19/10/2017

Effet de base favorable

CONTENUS SPONSORISÉS