En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 385.46 PTS
-
5 337.0
-
SBF 120 PTS
4 252.24
-
DAX PTS
12 143.47
-
Dowjones PTS
25 877.33
+0.77 %
7 451.02
+1.01 %
1.116
-0.00 %

Trois choses à savoir sur le pont aérien de Berlin

| AFP | 281 | Aucun vote sur cette news
Un avion militaire Douglas C-54 d'époque, semblable à ceux utilisés lors du pont aérien de Berlin et surnommés
Un avion militaire Douglas C-54 d'époque, semblable à ceux utilisés lors du pont aérien de Berlin et surnommés "Rosinenbomber" --les Bombardiers de raisins secs-, sur le tarmac de l'ancien aéroport de Tempelhof, à Berlin le 29 avril 2019 ( John MACDOUGALL / AFP/Archives )

L'Allemagne célèbre dimanche le 70e anniversaire de la fin du blocus soviétique de Berlin-Ouest - qui échoua grâce à un pont aérien d'un an organisé par les forces occidentales - un épisode qui fit craindre une troisième guerre mondiale.

Par milliers, des avions principalement britanniques et américains apporteront pendant onze mois vivres et combustibles aux plus de deux millions de Berlinois vivant dans la partie ouest de la ville frappée par le blocus soviétique qui durera du 24 juin 1948 au 12 mai 1949.

Blocus d'après-guerre

Mai 1945. L'Allemagne nazie d'Adolf Hitler capitule face aux forces alliées américaines, britanniques, françaises et soviétiques. Les vainqueurs partagent le pays et la capitale en quatre zones d'occupation.

Rapidement, la concurrence idéologique est telle qu'Occidentaux et Soviétiques entrent dans une Guerre froide qui durera officiellement jusqu'en 1991. Berlin-Ouest sera tout au long de cette période un îlot au milieu d'un océan soviétique et un symbole de la résistance face à l'URSS.

Joseph Staline ambitionne, lui, de prendre le contrôle de tout Berlin. Mais Américains, Britanniques et Français décident le 21 juin 1948 d'unifier leurs zones d'occupation dans un même espace économique avec une monnaie, le deutschemark. Il s'agit là des fondements de ce qui deviendra l'année suivante la République fédérale d'Allemagne.

En réponse, les troupes soviétiques ferment le 24 juin les accès terrestres et fluviaux à Berlin-Ouest et bloquent l’approvisionnement en eau et en électricité. Le blocus soviétique commence.

A cette époque, la ville est à l'état de ruines et la population survit largement grâce à la débrouille et au troc, avec généralement des cigarettes comme monnaie d'échange.

Ballet aérien

Pour sauver l'île berlinoise, tout en tentant d'éviter un conflit frontal avec l'URSS, les anglo-saxons mettent en place un exceptionnel pont aérien pour secourir les 2,2 millions d'habitants de Berlin-Ouest.

Le 26 juin au matin "l'Opération Victuailles" est lancée: les premiers avions chargés de nourriture et de charbon atterrissent à l'aéroport de Tempelhof.

Au départ improvisé, le pont aérien se mue peu à peu en opération logistique parfaitement huilée. Quelque 300 avions vont ravitailler en continu et quotidiennement Berlin-Ouest, soit un vol toutes les 90 secondes!

"Pendant la guerre nous avions peur des avions et de leurs bombardements, là au contraire nous étions anxieux dès que leur bruit constant s'arrêtait", explique à l'AFP Alexander Kulpok, neuf ans à l'époque.

Les Berlinois se souviennent aujourd'hui encore avec délectation des "Rosinenbomber" --les Bombardiers de raisins secs-- surnom donné aux avions militaires alliés qui larguaient pour les enfants de petits parachutes chargés de bonbons, raisins secs et chewing-gums.

Au final, les Soviétiques cèdent et mettent fin au blocus le 12 mai 1949. Le ballet aérien occidental se poursuit jusqu'en septembre.

Au total 277.000 vols auront apporté quelque deux millions de tonnes de produits de première nécessité. Les pilotes auront parcouru 175 millions de kilomètres, et 78 personnes perdront la vie, en majorité des aviateurs américains et britanniques.

De l'aéroport nazi au parc branché

Construit en 1923, l'aérogare de Tempelhof, centre névralgique du pont aérien, avait été remodelé par les nazis pour en faire un symbole de leur architecture monumentale.

Des cyclistes passent devant l'aérogare de l'ancien aéroport de Tempelhof, transformé en parc, à Berlin le 28 avril 2014
Des cyclistes passent devant l'aérogare de l'ancien aéroport de Tempelhof, transformé en parc, à Berlin le 28 avril 2014 ( JOHN MACDOUGALL / AFP/Archives )

En 2008, l'aérodrome, trop petit, ferme définitivement et le terrain et ses pistes sont reconvertis en immense parc où les Berlinois viennent faire du sport, pique-niquer avec leurs barbecues ou cultiver leurs tomates dans les jardins partagés.

Les habitants de la ville ont réussi à bloquer en 2014 par référendum d'initiative populaire un vaste projet immobilier sur le site de l'ex-aéroport. Interdite de construction, cette zone a depuis vu la nature regagner du terrain et sert notamment d'abri à de nombreuses espèces d'oiseaux.

Enfin, certains hangars ont été reconvertis en 2015 en centre d'accueil pour demandeurs d'asile. Cette année-là, quelque 900.000 migrants sont arrivés en Allemagne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/05/2019

Un 3e trimestre consécutif de croissance...

Publié le 21/05/2019

Activité du 1er semestre 2018-2019...

Publié le 21/05/2019

L'Assemblée Générale Mixte a adopté toutes les autres résolutions proposées...

Publié le 21/05/2019

Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions prévues par l'article L. 233-8 II du Code de commerce et l'article 223-16 du Règlement…

Publié le 21/05/2019

Une émission dont le taux d'intérêt effectif est négatif...