En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 396.12 PTS
+0.4 %
4 342.00
-0.83 %
SBF 120 PTS
3 444.49
+0.58 %
DAX PTS
9 935.84
+1.22 %
Dow Jones PTS
22 184.12
-0.64 %
7 882.36
-0.08 %

Régulation sur internet: opération de charme du patron de Facebook à Bruxelles

| AFP | 464 | 1 par 1 internautes
Mark Zuckerberg à la Commission européenne, à Bruxelles, le 17 février 2020
Mark Zuckerberg à la Commission européenne, à Bruxelles, le 17 février 2020 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP )

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, était reçu lundi par la Commission européenne pour discuter de la régulation sur internet, deux jours avant la présentation par Bruxelles de sa stratégie sur l'intelligence artificielle.

La visite à Bruxelles du fondateur du plus grand réseau social, qui détient également Instagram et WhatsApp, survient quatre semaines après celle du patron d'Alphabet, maison mère de Google, Sundar Pichai, qui avait appelé l'UE à une "approche proportionnée" pour réglementer l'intelligence artificielle.

M. Zuckerberg a rendez-vous avec la vice-présidente de la Commission européenne en charge du numérique, Margrethe Vestager, le Commissaire à l'Industrie, Thierry Breton, mais aussi la commissaire européenne à la Justice Vera Jourova.

Cette dernière est très critique envers Facebook depuis le scandale des données de Cambridge Analytica en 2018.

Elle entendait lors de la rencontre "soulever les questions liées à la protection de la démocratie et des droits fondamentaux, aux élections libres et équitables, à la lutte contre la désinformation, y compris la transparence de la publicité politique", selon un porte-parole de la Commission.

Dans un document remis aux journalistes avant la réunion, Facebook a souligné l'importance de mieux contrôler les discours haineux et la désinformation sur les plateformes, sans pour autant porter atteinte à la liberté d'expression.

Pour le groupe de Menlo Park, la meilleure façon pour cela est de s'assurer que les plateformes mettent en place des systèmes pour combattre ce type de discours et ne pas les tenir pour responsables du discours lui-même.

"Les lois sur la responsabilité des éditeurs qui punissent la publication de discours contraires à la loi ne sont pas adaptées à internet", est-il expliqué dans le document.

La Commission européenne a par ailleurs entamé une "enquête préliminaire" à l'encontre de Google et de Facebook, afin de savoir comment ils collectent les données personnelles de leurs utilisateurs et à quelles fins.

Dans une tribune, parue lundi dans le quotidien des affaires britannique Financial Times, M. Zuckerberg souligne que "les géants de la tech ont besoin de plus de régulation".

"Je ne pense pas que les entreprises privées devraient prendre seules autant de décisions lorsqu'elles touchent aux valeurs démocratiques fondamentales", écrit-il.

Et de rappeler que l'année dernière, il a "appelé à une réglementation dans quatre domaines : les élections, les contenus préjudiciables, la vie privée et la portabilité des données".

De son côté, le commissaire Breton a affirmé, dans un entretien au quotidien français les Echos de lundi que "les grandes plateformes ne peuvent pas continuer à vivre en disant +nous sommes un simple réseau de télécommunications+. Ce monde-là a vécu."

"Chacun doit prendre ses responsabilités quant aux propos et contenus qui s'échangent en ligne. Cela s'est fait jusqu'à présent sur la base de codes de conduite et d'approches volontaires des grands acteurs", a-t-il rappelé.

"Vu l'ampleur prise par certaines dérives et les risques pour la démocratie, il faut une approche plus contraignante et spécifique. Nous allons la bâtir sans acrimonie mais avec responsabilité. Cela fera l'objet du +Digital Services Act+ (grande législation sur les services numériques, ndlr) que nous préparons pour la fin de l'année", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 31/03/2020

L'objectif pour Theranexus est maintenant de s'associer à un partenaire industriel

Publié le 31/03/2020

Natixis ne proposera pas à l’Assemblée Générale annuelle du 20 mai prochain d’approuver la distribution d’un dividende par action de 0,31 euro au titre de l’exercice 2019. Cette…

Publié le 31/03/2020

Balyo,spécialiste de la conception et du développement de solutions robotisées innovantes pour les chariots de manutention, a annoncé la démission de Hyster-Yale Group de son conseil…

Publié le 31/03/2020

Drone Volt a levé 411 000 euros par augmentation de capital auprès de ses actionnaires historiques. L'opération a été réalisée par émission et placement privé de 5 880 571 actions ordinaires…

Publié le 31/03/2020

Dans un contexte de crise du Covid-19, Elis a annoncé l’annulation de son dividende 2019 et la suspension temporaire des acquisitions. Afin de traverser cette crise, le groupe a obtenu un…