En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.56 %
5 398.5
+0.66 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.39 %
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 454.88
+0.79 %
7 466.65
-0.37 %
1.168
+0.07 %

Microsoft immerge un data center près d'un archipel écossais

| AFP | 366 | 3 par 1 internautes
Ce centre de données de Microsoft consiste en un cylindre blanc de 12,2 mètres de long, contenant 864 serveurs - assez pour stocker cinq millions de films - et qui peut rester sous l'eau jusqu'à cinq ans
Ce centre de données de Microsoft consiste en un cylindre blanc de 12,2 mètres de long, contenant 864 serveurs - assez pour stocker cinq millions de films - et qui peut rester sous l'eau jusqu'à cinq ans ( / AFP )

Microsoft a immergé un centre de données près de l'archipel des Orcades dans le nord de l'Écosse, un projet visant à économiser l'énergie utilisée habituellement pour refroidir les serveurs, a expliqué mercredi la firme.

Ce centre de données consiste en un cylindre blanc de 12,2 mètres de long, contenant 864 serveurs - assez pour stocker cinq millions de films - et qui peut rester sous l'eau jusqu'à cinq ans.

Il a été construit en France par le groupe de construction navale Naval, puis conduit aux Orcades, un archipel d'environ 70 îles.

Un câble sous-marin achemine l'électricité produite par un réseau d'énergie éolienne et marémotrice de l'archipel vers le centre de données et transporte les données des serveurs vers le rivage.

L'installation de ce nouveau centre constitue une "étape majeure" pour Microsoft, a commenté l'entreprise sur son site Internet.

"Plus de la moitié de la population mondiale vit à moins de 120 miles (193 kilomètres) d'une côte", a expliqué Microsoft sur son site Internet. "En installant des centres de données dans l'eau à proximité de villes côtières, les données n'ont qu'une courte distance à parcourir pour atteindre les communautés côtières", a ajouté l'entreprise.

La mer permet de refroidir rapidement et facilement les serveurs informatiques - le refroidissement représentant un coût très important pour les centres de données terrestres. C'est également beaucoup plus rapide de déployer un centre de données en mer que de le construire sur la terre ferme où des questions juridiques se posent.

Côté négatif, les ordinateurs placés à bord du centre de données immergé ne peuvent pas être réparés. Ce centre de données est également très petit comparé aux entrepôts géants habituellement utilisés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Le Conseil d'Administration d'Artea s'est réuni le 18 septembre 2018 afin d'arrêter les comptes consolidés du Groupe pour le 1er semestre 2018...

Publié le 19/09/2018

Spineway a procédé ce jour au remboursement de 50% des 44 ORNANE restant en la possession du fonds d'investissement YA II PN

Publié le 19/09/2018

Les produits opérationnels de Transgene se sont élevés à 3,6 ME au 30 juin 2018 contre 3,9 ME un an plus tôt...

Publié le 19/09/2018

Le résultat net bondit de 46%