En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
+0. %

Les séismes en France atteignent rarement une magnitude 5

| AFP | 337 | 4 par 1 internautes
Zones sismiques en France
Zones sismiques en France ( Paz PIZARRO / AFP )

Rares sont les séismes qui, en France métropolitaine, ont une magnitude égale ou supérieure à 5, et il faut remonter à 2003 pour trouver un tremblement de terre équivalent à celui qui a touché le sud-est lundi.

Quelque 600 séismes se produisent en France tous les ans, mais seulement 10 à 15 sont ressentis par la population. L'Alsace, le Midi-Pyrénées, le littoral méditerranéen et les Alpes sont les régions les plus fréquemment touchées.

Selon les données du Bureau central sismologique français (BCSF), on n'avait pas constaté de séisme aussi fort que celui survenu lundi depuis 2003 en France continentale. Une secousse également mesurée à 5,4 sur l'échelle de Richter s'était alors produite dans les Vosges.

En 2011, un séisme plus fort, de magnitude 5,5, avait été enregistré mais son épicentre se situait en mer, à 100 km au large d'Ajaccio.

La zone de Montélimar (Drôme), où la secousse a fait quatre blessés, dont un grave, est caractérisée par "une sismicité modérée à faible (...), les séismes dans cette région-là dépassent rarement la magnitude 5", a indiqué à l'AFP Mustapha Meghraoui, physicien à l'Institut de physique du globe de Strasbourg.

Le zonage sismique français, entré en vigueur en 2011, dessine en métropole quatre zones de risque sismique, du risque "très faible" au risque "moyen".

La zone d'intensité la plus forte se situe le long des Pyrénées, dans certaines régions des Alpes et dans la région de Mulhouse.

Sont ensuite classées dans la zone d'intensité "modérée" une large bande longeant les frontières de l'est de la France, du Bas-Rhin au Gard et aux Alpes-Maritimes, une autre longeant le nord des Pyrénées et une troisième, englobant la Vendée et les Deux-Sèvres, qui s'étale de la Loire-Atlantique à la Vienne, la Charente et la Charente-Maritime. Deux autres zones, plus ponctuelles, couvrent une partie des départements du Puy-de-Dôme et du Nord.

La cinquième zone, "zone de sismicité forte", ne concerne que les îles de Antilles (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin), tandis que Mayotte, est classée en zone "modérée".

Depuis 1967, seuls 10 séismes d'intensité supérieure à 5 ont été ressentis en métropole, selon le BCSF.

Le dernier en date, d'une intensité de 5,2, avait été ressenti dans la région de Barcelonette (Alpes-de-Haute-Provence) le 7 avril 2014.

Deux autres secousses plus récentes, dans le Maine-et-Loire en juin dernier et en Charente-Maritime en 2016, avaient initialement été annoncées avec une intensité de 5,2, mais le BCSF a finalement retenu des magnitudes de 4,8 et 4,9 respectivement.

Le plus intense depuis 1967, d'une magnitude de 5,6, s'est produit à Perpignan le 18 février 1996.

Le dernier séisme meurtrier, d'une magnitude estimée à 5,1, s'est produit à Arette (Pyrénées-Atlantiques) le 13 août 1967, faisant un mort et plusieurs blessés et détruisant 340 maisons.

Il y a plus d'un siècle, en juin 1909, un tremblement de terre avait causé la mort de 50 personnes dans la région de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...