5 406.96 PTS
+0.30 %
5 401.50
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 337.78
+0.33 %
DAX PTS
12 738.94
+0.48 %
Dowjones PTS
24 700.21
-1.15 %
7 228.04
+0.00 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

La Chine reste leader mondial des super-ordinateurs

| AFP | 242 | Aucun vote sur cette news
China has not only overtaken the US in sheer numbers, but also in aggregate performance of supercomputers
China has not only overtaken the US in sheer numbers, but also in aggregate performance of supercomputers ( WANG Zhao / AFP )

La Chine compte un nombre record de super-ordinateurs en haut du palmarès mondial, dépassant une fois encore les Etats-Unis, selon l'étude d'un site internet spécialisé.

Le pays asiatique consolide ainsi sa place de puissance dominante du secteur, acquise l'an passé.

Au total, 202 des 500 super-ordinateurs les plus rapides du monde se trouvent actuellement en Chine, d'après le classement de référence TOP500 (www.top500.org). Les Etats-Unis en comptent 143.

La liste, publiée deux fois par an, évalue les machines en fonction de leur rapidité lors de tests réalisés par des experts allemands et américains.

"C'est le nombre le plus élevé de super-ordinateurs que la Chine ait jamais compté dans le classement TOP500", a indiqué l'étude publiée lundi, "la présence américaine se réduisant à son plus bas niveau depuis la création de la liste".

Les super-ordinateurs sont des outils très utiles pour la recherche scientifique: ils peuvent réaliser des calculs extrêmement rapides dans de nombreux domaines, des prévisions météo à la conception de missiles.

La Chine devance également les Etats-Unis en termes de puissance brute de ses super-ordinateurs. Les deux plus rapides du monde, le Sunway TaihuLight et le Tianhe-2 (Voie lactée-2) se trouvent dans le pays asiatique.

Ils sont suivis par un appareil venu de Suisse (3e) et un autre du Japon (4e). Le "Titan", premier superordinateur américain de la liste, est cinquième.

La Chine avait surpassé les Etats-Unis pour la première fois en 2016 en termes de nombre de super-ordinateurs dans la liste du TOP500 (167 contre 165).

Le pays asiatique prévoit de lancer en 2018 un super-ordinateur encore plus puissant, dit "Exascale". Pékin espère avec cet appareil gagner la course mondiale à la conception de la première machine capable d'opérer un milliard de milliards de calculs par seconde.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Société Générale Factoring...

Publié le 20/06/2018

Elon Musk, le patron de Tesla, a affirmé que l'Allemagne constituait l'hypothèse principale en vue de l'établissement d'une gigafactory en Europe...

Publié le 20/06/2018

AB Science bondit de 14% à 5,13 euros après une bonne nouvelle. Le Comité indépendant de revue des données (IDMC) a donné une recommandation positive pour le masitinib dans le traitement du…

Publié le 20/06/2018

Le fonds spéculative appuie à la vente...