En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 304.50
-1.82 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
-1.24 %
1.135
+0.06 %

100 millions d’utilisateurs pour Galileo, le "GPS européen"

| AFP | 100 | Aucun vote sur cette news
Une fusée Ariane 5 décolle du centre spatial de Kourou avec quatre satellites Galileo, le 12 décembre 2017 en Guyane
Une fusée Ariane 5 décolle du centre spatial de Kourou avec quatre satellites Galileo, le 12 décembre 2017 en Guyane ( jody amiet / AFP/Archives )

Galileo, le système européen de navigation par satellites, "compte aujourd’hui près de 100 millions d’utilisateurs" un peu plus d'un an après le lancement des premiers services, a annoncé jeudi le Centre national d'études spatiales (Cnes).

Ces "100 millions d'utilisateurs" correspondent à 100 millions de récepteurs (smartphones, voitures électriques, outils connectés...) en service, a précisé le Cnes à l'AFP.

L'Europe avait lancé les premiers services de son système de navigation par satellites en décembre 2016.

"Galileo est une illustration parfaite des succès que permet une Europe spatiale forte", a déclaré Jean-Yves Le Gall, cité dans un communiqué.

Projet emblématique de la Commission européenne, Galileo vise à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard du GPS américain, tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à une très grande précision et la datation du signal.

Pour le Cnes, "Galileo s’est désormais installé dans notre quotidien, comme en témoignent les diverses applications qui lui sont liées: les smartphones de dernière génération proposent les services Galileo et les développeurs du véhicule autonome s’en servent également". Par exemple, les derniers modèles de smartphones d'Apple et de Samsung sortis en 2017 sont compatibles avec Galileo, selon l'agence spatiale française.

"Cette solution a déjà trouvé ses utilisateurs puisque Easy Jet et Air France, ainsi que l’aéroport Paris-CDG ont déjà annoncé leur intention d’y faire appel", ajoute le CNES.

Actuellement, la précision de Galileo n'est pas optimale. Il faudra attendre 2020 pour que le système européen puisse offrir sa meilleure précision sur tout le globe.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom