5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique

| AFP | 641 | Aucun vote sur cette news
Un technicien de la compagnie américaine Zipline lance un drone utilisé pour livrer des lots de sang, le 12 octobre 2016 à Muhanga au Rwanda
Un technicien de la compagnie américaine Zipline lance un drone utilisé pour livrer des lots de sang, le 12 octobre 2016 à Muhanga au Rwanda ( STEPHANIE AGLIETTI / AFP/Archives )

Intelligence artificielle, applications pour smartphone, recours à des drones: de nouvelles technologies, souvent moins coûteuses, font leur apparition pour faciliter l'accès aux soins de santé de base dans les pays en développement.

Certaines de ces solutions, pensées pour révolutionner les soins offerts aux plus pauvres, ont été présentées cette semaine à Arusha (Tanzanie) à la conférence TEDGlobal, qui se veut une vitrine d'idées, d'innovations et de la créativité de l'Afrique.

- Intelligence artificielle -

En Afrique, dans des pays qui n'ont parfois qu'un seul pathologiste (spécialiste de l'analyse de tissus et liquides biologiques, ndlr) pour un million d'habitants, le principal problème sanitaire vient de plus en plus souvent des maladies liées au mode de vie, qui prennent le pas sur les maladies infectieuses.

Pour le roboticien sierra-léonais David Sengeh, former de nouveaux docteurs ne suffit pas. Il travaille avec l'équipe d'IBM Afrique sur des algorithmes d'intelligence artificielle destinés à prévoir la progression d'un cancer.

Un logiciel d'intelligence artificielle peut, à partir d'une base de données d'images, détecter des changements de couleur dans le col de l'utérus et indiquer quelles patientes encourent le risque d'être affectées par ce cancer qui tue 60.000 femmes en Afrique chaque année.

Travaillant sur un problème similaire, Pratik Shah du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a développé un système permettant d'utiliser des photos prises par un simple téléphone portable - plutôt que des scanners ou imageries à résonance magnétique, plus coûteux - pour identifier les marqueurs biologiques d'un cancer de la bouche.

Il explique à l'AFP qu'alors que les systèmes d'intelligence artificielle ont en moyenne besoin de milliers de points de données pour fonctionner, il a trouvé le moyen de n'utiliser que 50 images pour entraîner les algorithmes à identifier une maladie spécifique.

"Nous pensons que notre approche pourrait être utilisée pour diminuer radicalement le volume de données qu'un algorithme d'intelligence artificielle utilise actuellement, et permettre aux médecins d'établir le diagnostic de patients en usant de simples images", dit-il.

- Dépistage par téléphone portable -

Plus de 1,1 milliard de gens dans le monde souffrent de pertes auditives, dont la moitié sont évitables, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L'Américaine Susan Emmett, une chirurgienne oto-rhino-laryngologiste (ORL), observe que 80% des personnes souffrant de ces pertes auditives vivent dans des pays à revenus moyens ou inférieurs, où les tests auditifs sont rares. Le Malawi, par exemple, n'a que deux chirurgiens ORL et 11 audiologistes.

Elle teste actuellement une technologie sud-africaine de dépistage par téléphone portable dans des communautés rurales d'Alaska, qui ne nécessite plus la présence d'un audiologiste, d'un équipement permanent et d'une chambre insonorisée.

La technologie, dix fois moins coûteuse que les solutions traditionnelles, implique le recours à des écouteurs qui atténuent le son et à un adaptateur attaché à un téléphone portable pour examiner l'oreille du patient.

Le public de la conférence a également pu voir une vidéo du chirurgien Andrew Bastawrous, qui avait remporté un Rolex Award en 2016 pour "Peek", une application pour smartphone qui permet d'effectuer des tests de la vue et de dépister des maladies des yeux.

- Drones livreurs de sang -

En 2016, le Rwanda a inauguré un système de drones utilisés pour livrer des lots de sang dans des cliniques isolées de ce petit pays montagneux d'Afrique des Grands lacs.

Un drone livreur de sang le 12 octobre 2016 à Muhanga au Rwanda
Un drone livreur de sang le 12 octobre 2016 à Muhanga au Rwanda ( CYRIL NDEGEYA / AFP/Archives )

Ce système a déjà sauvé nombre de vies, assure Keller Rinaudo, le PDG de l'entreprise américaine de robotique Zipline, qui a conçu les drones et la base d'où ils sont lancés.

Les drones, à partir desquels des paquets de sang sont parachutés au sol, délivrent maintenant 20% des approvisionnements en sang en dehors de la capitale rwandaise Kigali.

Une femme de 24 ans, qui perdait beaucoup de sang après avoir accouché, a ainsi été sauvée, des drones ayant pu livrer plus de sang que n'en contient un corps humain, avec lequel elle a été transfusée.

La semaine dernière, le ministre tanzanien de la Santé a annoncé que son pays utiliserait la même technologie pour livrer du matériel médical. Le projet, ambitieux, en ferait le plus grand système du genre au monde.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

Publié le 17/11/2017

L'actuel Directeur Général d'EuropaCorp Television, Thomas Anargyros, s'est porté acquéreur. La transaction ne comprend pas Taken...

Publié le 17/11/2017

Le centre, situé à proximité de la gare Montparnasse, dégage un loyer annuel de 690 kE...

Publié le 17/11/2017

Une stratégie de réorganisation structurelle dont la finalisation demeure sujette à l'approbation de l'extension des agréments de sa filiale de gestion monégasque par les autorités…

CONTENUS SPONSORISÉS