En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Coronavirus : les masques imprimés en 3D en Bosnie

| AFP | 869 | 5 par 1 internautes
Des étudiants et des professeurs de l'université de Zenica, en Bosnie centrale, fabriquent à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances, au sein du laboratoire iDEAlab, le 25 mars 2020
Des étudiants et des professeurs de l'université de Zenica, en Bosnie centrale, fabriquent à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances, au sein du laboratoire iDEAlab, le 25 mars 2020 ( ELVIS BARUKCIC / AFP )

Une petite communauté a organisé en Bosnie, qui est loin de figurer parmi les leaders des nouvelles technologies, l'impression en 3D de masques destinés au personnel médical, en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Il n'est plus possible depuis des semaines de trouver de tels équipements dans les pharmacies de ce pays pauvre de 3,5 millions d'habitants. Les autorités ont passé des commandes à l'étranger, mais, avec la forte demande au niveau international, les livraisons risquent de tarder.

Au sein du laboratoire iDEAlab, à Zenica, au centre de la Bosnie, le 25 mars 2020
Au sein du laboratoire iDEAlab, à Zenica, au centre de la Bosnie, le 25 mars 2020 ( ELVIS BARUKCIC / AFP )

Cependant, quelques professeurs et étudiants de l'université de Zenica, une petite ville de Bosnie centrale, se sont mis à fabriquer à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances.

Les premiers exemplaires ont été faits samedi dans le petit laboratoire (iDEAlab) de la Faculté d'ingénierie et des technologies où cinq imprimantes sont en service 24h/24, raconte à l'AFP Mirza Oruc, 38 ans, un des initiateurs du projet.

Assemblage des masques fabriqués en 3D au sein du laboratoire iDEAlab, à Zenica, en Bosnie, le 25 mars 2020
Assemblage des masques fabriqués en 3D au sein du laboratoire iDEAlab, à Zenica, en Bosnie, le 25 mars 2020 ( ELVIS BARUKCIC / AFP )

"Nous imprimons actuellement à Zenica à quatre endroits, sur une quinzaine d'imprimantes, afin de réduire au maximum le contact entre les gens" et donc la transmission du virus, dit celui-ci, professeur à la faculté de médecine.

Ils ont pris pour modèle un type de visière, dont le dessin a été mis en ligne gratuitement par la compagnie chèque Prusa, un fabricant d'imprimantes 3D, et l'ont adapté aux besoins du moment, en coopération avec l'hôpital de Zenica.

"Ces visières sont principalement destinées au personnel médical qui est en contact direct avec les patients", explique le jeune professeur.

Environ 180 personnes ont à ce jour été contaminées par le nouveau coronavirus en Bosnie. Trois personnes y sont mortes du Covid-19. Les autorités ont décrété l'état de catastrophe, mis à l'arrêt toute activité non-essentielle et introduit un couvre-feu nocturne.

Des imprimantes en 3D au sein du laboratoire iDEAlab, à Zenica, en Bosnie, le 25 mars 2020
Des imprimantes en 3D au sein du laboratoire iDEAlab, à Zenica, en Bosnie, le 25 mars 2020 ( ELVIS BARUKCIC / AFP )

"Les étudiants ne viennent plus en cours depuis le 13 mars, mais la faculté s'est mise à disposition de la société dans ces circonstances spécifiques par un travail spécifique", se félicite le doyen de la faculté Fuad Hadzikadunic, qui supervise la fabrication de masques.

Un des étudiants, Belmin Hinovic, 24 ans, raconte que les cadres en plastique qui se fixent en bas et en haut de la visière en plexiglas sont imprimés en technologie 3D.

"Au départ, il nous fallait quatre heures environ pour imprimer ces éléments pour un masque. Mais comme la demande augmente considérablement, nous essayons d'accélérer le processus d'impression et nous pouvons désormais faire un masque en trois heures", précise-t-il.

L'idée s'est répandue comme une traînée de poudre en Bosnie. Les institutions, notamment les écoles, et le secteur privé ont mis à disposition leurs imprimantes dans une dizaine de villes. Plusieurs entreprises ont envoyé du matériel nécessaire, des bobines de filament pour impression et le plexiglas.

"La petite communauté grandit et plus de cent imprimantes tournent actuellement à cet effet", souligne Mirza Oruc.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…