En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.05 %

Cancers en Europe: plus de cas, moins de décès

| AFP | 204 | 3 par 1 internautes
Le nombre de cancers en Europe continue de progresser régulièrement mais la mortalité liée à la maladie est en baisse, a souligné l'Organisation mondiale de la Santé dans son
Le nombre de cancers en Europe continue de progresser régulièrement mais la mortalité liée à la maladie est en baisse, a souligné l'Organisation mondiale de la Santé dans son "Rapport sur la santé en Europe" publié mercredi ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

Le nombre de cancers en Europe continue de progresser régulièrement mais la mortalité liée à la maladie est en baisse, a souligné l'Organisation mondiale de la Santé dans son "Rapport sur la santé en Europe" publié mercredi.

Dans la "région Europe" délimitée par l'OMS, qui couvre 53 pays allant du Portugal à la Russie en passant par le Kirghizistan, 2,4% de la population était atteinte d'un cancer en 2014, une proportion qui a augmenté de moitié depuis 2000.

Ce chiffre cache d'importantes disparités selon le type de cancer et les populations considérées. Ainsi dans dans les pays nordiques (Suède, Norvège, Finlande, Danemark, Islande) la prévalence est deux fois plus importante (5%), tandis qu'elle est réduite (1,8%) dans la Communauté des États indépendants, qui regroupe neuf pays de l'ancien bloc soviétique, dont la Biélorussie, la Géorgie ou la Russie. Le taux s'élevait à 2,8% en Union européenne en 2013, légèrement plus élevé chez les femmes (2,9%), que chez les hommes (2,7%).

La forte incidence des cancers dans les pays nordiques témoigne de "la réussite" de leurs programmes de dépistage, juge Claudia Stein, directrice de l'information et de la recherche à l'OMS. "Ils identifient certains type de cancers bien avant l'apparition de symptômes, ce qui bien sûr favorise leur traitement mais gonfle les chiffres", a-t-elle expliqué à l'AFP lors de la présentation du rapport, à Londres.

L'incidence du cancer du sein est en hausse de 30% depuis 2000, à 110 nouveaux cas par an pour 100.000 femmes en 2014. Mais ce cancer est aussi mieux soigné. La mortalité liée à cette maladie diminue régulièrement depuis la fin des années 1990, pour s'établir à 20 décès pour 100.000 femmes en 2015, contre 23,8 en 2000.

Le nombre de nouveaux cas de cancers du col de l'utérus diminue dans l'Union européenne (12 pour 100.000 femmes en 2014, -12,5% depuis 2000) où ils ont entraîné 3 décès pour 100.000 femmes en 2015, un nombre divisé par deux depuis 1978. Mais ils augmentent (17,8 nouveaux cas pour 100.000, +23% depuis 2000) dans la CEI, où la mortalité est en outre deux fois plus importante (6,9 décès pour 100.000 femmes en 2014, stable depuis 1990).

Enfin, l'incidence des cancers de la trachée, des bronches et des poumons a connu une évolution différente selon les pays. Elle a augmenté de presque 50% en France entre 2000 et 2015 (de 47 à 70 cas pour 100.000 personnes), bien plus rapidement que dans le reste de l'UE (+11%). Elle s'établit pour l'ensemble de la "région Europe" à 49 cas pour 100.000 habitants en 2014.

La mortalité liée à ces cancers diminue en moyenne (-13% depuis l'an 2000) malgré plusieurs contre-exemples. Elle est stable en France (-2% depuis 2000, 34,6 décès pour 100.000 habitants en 2014) et progresse au Portugal (+10% depuis 2000).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...