Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 509.88 PTS
+1.55 %
6 483.0
+1.5 %
SBF 120 PTS
5 053.70
+1.37 %
DAX PTS
14 410.40
+1.26 %
Dow Jones PTS
32 858.85
+0.68 %
12 529.57
+2.06 %
1.070
-0.23 %

Satellites : Eutelsat prêt à changer de galaxie

| Boursier | 4385 | 4.10 par 10 internautes

Dans les premières positions du SBF120, Eutelsat grimpe de 3% à 11,2 euros...

Satellites : Eutelsat prêt à changer de galaxie
Credits SES

Dans les premières positions du SBF120, [FR:FR0010221234:0]Eutelsat[:FR] grimpe de 3% à 11,2 euros. Si l'industrie des jeux-vidéo occupe la une de l'actualité en ce début d'année sur le front des fusions-acquisitions, le secteur des satellites pourrait bientôt lui voler la vedette. En effet, deux des géants européens de l'industrie, Intelsat et SES, vont commencer à recevoir des milliards de dollars de la part des autorités américaines pour la libération de fréquences de la bande C dont ils disposaient outre-Atlantique. Des ondes désormais destinées aux opérateurs télécoms locaux pour le développement de la 5G.

Alors que les groupes 'traditionnels' du compartiment ont affecté des milliards au renforcement de leurs bilans au cours des dernières années, ils doivent maintenant faire face au développement très rapide de nouveaux acteurs tels que SpaceX d'Elon Musk, Oneweb ou le projet de constellation Kuiper d'Amazon.com. Dans cet environnement, les initiés s'attendent à une nouvelle vague d'opérations de M&A. Un mouvement qui a d'ailleurs déjà commencé l'an passé avec des transactions représentant près de 20 Mds$. Si SES a notamment tenté de mettre la main sur Inmarsat Group Holding, c'est finalement Viasat qui a raflé la mise en acceptant de débourser près de 4 milliards de dollars pour racheter son concurrent.

De son côté, Intelsat est sur le point de sortir du processus du chapitre 11 sur les faillites, ce qui signifie que ses principaux créanciers deviendront bientôt propriétaires de l'entreprise. Ils pourraient ainsi souhaiter récupérer rapidement leurs billes, y compris en trouvant un éventuel accord avec un concurrent tel que SES, croit savoir 'Bloomberg', en citant des sources proches des différents acteur. Mais toujours selon ces sources, la restructuration post-faillite du groupe américain rendra toute négociation difficile, et Eutelsat Communications pourrait être un choix plus logique pour l'opérateur luxembourgeois.

"La combinaison la plus évidente est Eutelsat plus SES, car cela créerait beaucoup d'économies sur la base de coûts et des dépenses d'investissement", estime David Cerdan, analyste chez Kepler Cheuvreux, ajoutant que la question centrale serait la conclusion d'un accord entre les gouvernements français et luxembourgeois. Cette fusion pourrait augmenter le bénéfice net global de 30% et créer "l'incontestable premier opérateur mondial de services fixes par satellite".

Alors qu'Eutelsat a repoussé il y a quelques mois une offre, jugée insuffisante, de 3,2 milliards de dollars de Patrick Drahi, le management de l'époque avait laissé la porte ouverte à une éventuelle prise de contrôle. Il n'est pas certain que l'arrivée d'Eva Berneke à la tête de l'entreprise depuis le début de l'année, rebatte les cartes. Les investisseurs croient eux dur comme fer à une transaction d'envergure autour d'Eutelsat. Selon une enquête informelle menée par 'Bloomberg News' auprès de 19 bureaux M&A, analystes, courtiers et autres gestionnaires de fonds, Eutelsat apparaît en effet comme le candidat européen le plus probable à un rachat cette année (avec KPN pour être tout à fait exact).

Quoiqu'il en soit, l'Etat, qui détient directement et indirectement environ 27% du capital d'Eutelsat, aura son mot à dire. Selon les sources de l'agence, le gouvernement privilégierait d'ailleurs une combinaison entre Eutelsat et SES plutôt qu'un rapprochement entre Eutelsat et le patron d'Altice. Un porte-parole du ministère français des Finances a indiqué à 'Bloomberg' que le gouvernement étudierait toute proposition qui lui serait soumise "avec la condition préalable de défendre les intérêts de l'État" comme la souveraineté et l'accès à l'espace.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
10 avis
Note moyenne : 4.10
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2022

CODE OFFRE : INVESTIR22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : INVESTIR22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/05/2022

Sur le capital...

Publié le 25/05/2022

Le groupe Vivendi possède 55,43% des actions Lagardère ainsi que 45,85% des droits de vote à l'issue de son OPA, a fait savoir l'AMF qui précise dans...

Publié le 25/05/2022

Vivendi a pris acte avec satisfaction du résultat de la première période de son offre publique d’achat (OPA) amicale sur les actions du groupe Lagardère ouverte du 14 avril au 20 mai 2022. Le…

Publié le 25/05/2022

Technicolor précise le processus de distribution de 65% de Technicolor Creative Studios (TCS)...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/05/2022

Vente du Turbo Illimité Best CALL S&P 500 H197T à 3,7 EUR ( +80 %) Analyse :Le S&P 500 a rebondi une seconde fois depuis sa zone de support majeur à 3815 points. Il a ainsi…

Publié le 27/05/2022

Sur le capital...

Publié le 27/05/2022

(Zonebourse.com) Nous soldons la position sur le turbo CALL Vontobel 8H90V portant sur le titre Compagnie de Saint-Gobain à 1.41 EUR. Ce produit dérivé a été…

Publié le 27/05/2022

Infotel est encore bien orienté en cette fin de semaine, sur un gain de 5,7% à 52,2 euros...

Publié le 27/05/2022

Envolée du titre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne