En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.45 PTS
+0.16 %
5 524.0
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 352.83
+0.17 %
DAX PTS
12 308.53
-0.19 %
Dowjones PTS
26 530.38
+0.24 %
7 671.88
+0.48 %
1.123
+0.31 %

Renault : et maintenant ?

| Boursier | 595 | 4 par 2 internautes

Après l'échec de la fusion avec Fiat Chrysler Automobiles, l'Assemblée générale des actionnaires a vu ces derniers conforter Jean-Dominique Senard...

Renault : et maintenant ?
Credits Reuters

Après l'échec de la fusion avec Fiat Chrysler Automobiles, l'Assemblée générale des actionnaires a vu ces derniers conforter Jean-Dominique Senard dans son poste de président de [FR:FR0000131906:0]Renault[:FR].
J-D Senard a rencontré hier le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire qui a expliqué que le rapprochement avec Fiat-Chrysler "lui a toujours paru une opportunité intéressante (...) ça reste une opportunité intéressante. Mais j'ai toujours été clair : à condition que ce soit dans le cadre de la stratégie de renforcement de l'alliance, ce qui suppose que le partenaire japonais soit associé et ce qui suppose qu'au bout du compte il soit d'accord... Nous n'avons jamais opposé, nous, Etat, de veto à cette opération" a précisé M. Le Maire.

Ces derniers jours, des rumeurs d'un départ de M. Senard avaient circulé... Dès lundi, Bruno Le Maire a pourtant réaffirmé la confiance du gouvernement français dans le rôle de Jean-Dominique Senard, lors d'un déplacement à Tokyo.

Le dirigeant a affirmé lors de l'AG que chaque partenaire devait y mettre du sien dans les négociations sur la manière de renforcer ce partenariat qui fête cette année ses 20 ans, et que si la confiance entre Renault et Nissan s'était "effritée", rien n'était irréparable. Avant de chercher à convaincre le constructeur américano-italien de revenir à la table des négociations, les deux grands partenaires de l'alliance vont donc devoir trouver un terrain d'entente.

Côté analyste, l'heure est plutôt au statu quo. Oddo BHF a maintenu son opinion 'acheter' et son objectif de 95 euros, tandis que MainFirst a réitéré son conseil 'neutre' et sa cible de 63 euros. Le titre Renault est stable ce vendredi à 55,50 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2019

Le sous-groupe allemand a demandé un report au 31 juillet de la date d'échéance du financement-relais accordé par Glencore International AG jusqu'au 30 juin...

Publié le 19/06/2019

Safran Electronics & Defense, Hensoldt Optronics et Mades ont signé des accords de coopération pour développer ensemble l'Euroflir 610...

Publié le 19/06/2019

A nouveau, le Conseil d'administration de la société soumettra prochainement au vote des actionnaires réunis en assemblée générale ordinaire et extraordinaire, deux résolutions...

Publié le 19/06/2019

Pour accompagner la transformation digitale du secteur aérien

Publié le 19/06/2019

Capgemini signe avec Airbus le « Skywise Partners » Programme Agreement. Objectif : développer et proposer les services data de la plateforme Skywise aux compagnies aériennes. Aujourd'hui, plus de…