En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.139
-0.01 %

Nouvelle impasse en Italie entre Vivendi et Mediaset ?

| Boursier | 417 | Aucun vote sur cette news

La justice transalpine pourrait finalement avoir à trancher...

Nouvelle impasse en Italie entre Vivendi et Mediaset ?
Credits Reuters

[FR:FR0000127771:0]Vivendi[:FR] recule de -1,6% lors de la séance de bourse du 21 février, avec un titre qui passe juste sous les 21 euros. Selon le quotidien italien 'Il Messaggero', les tractations en cours entre le groupe et [IT:IT0001063210:0]Mediaset[:IT] pour trouver une sortie par le haut à leur contentieux sur Mediaset Premium pourrait avoir échoué. Si aucun compromis n'est trouvé d'ici à la semaine prochaine, c'est la justice transalpine qui s'emparera du dossier le 27 février. Si la nouvelle se confirme, il s'agirait d'un signal négatif dans cette affaire qui empoisonne le dossier depuis plusieurs mois. De nombreux analystes ont cité récemment le règlement amiable de ce contentieux comme un catalyseur haussier pour l'action. Du côté italien, Fininvest, le holding des Berlusconi, aurait demandé à la justice de réunir en un seul dossier la question de la non-application des accords signés en 2016 et la montée hostile de Vivendi au capital de Mediaset.

Lors de la conférence de présentation des résultats 2017 de Vivendi la semaine dernière, le président Arnaud de Puyfontaine avait assuré que la vision stratégique en Italie n'avait pas changé et que les négociations se poursuivaient. "Voilà la situation à ce stade et je n'ajouterai rien sur ce point", avait-il répondu en réponse à la question d'un analyste. Message reçu puisqu'aucune autre question n'avait été posée sur le sujet durant la conférence.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…