En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.02 %

Nestlé en stand-by sur L'Oréal le 26 septembre ?

| Boursier | 468 | Aucun vote sur cette news

Les analystes n'attendent pas grand chose sur l'évolution de la participation...

Nestlé en stand-by sur L'Oréal le 26 septembre ?
Credits Reuters

Le séminaire investisseurs prévu par Nestlé à Londres le 26 septembre est plus qu'attendu puisqu'il marquera la première grande feuille de route stratégique depuis l'arrivée du nouveau patron aux commandes, dans un groupe qui peine à se renouveler. Parmi les sujets qui peuvent concerner les entreprises françaises, c'est à coup sûr le cas [FR:FR0000120321:0]L'Oréal[:FR] qui devrait encore faire couler pas mal d'encre dans les prochains jours. "Je pense que Nestlé maintiendra le statu quo", estime Pinar Ergun, qui suit Nestlé chez UBS. Les 23% détenus par le groupe vaudois pèsent actuellement 22,8 milliards d'euros en bourse, puisque la capitalisation de L'Oréal avoisine 100 MdsE. "Concernant L'Oréal, j'ai l'impression que Schneider n'a aucun empressement à monétiser ce qui est incontestablement un investissement très lucratif, même si je ne serais pas surpris d'une déclaration laissant toutes les options ouvertes", explique de son côté Alan Erskine, du Crédit Suisse. Un sentiment partagé par pas mal d'analystes qui n'attendent pas de grosse évolution, d'autant que les perspectives du groupe français restent bonnes. Sur les cinq dernières années, L'Oréal a garanti un retour annuel de 14% à Nestlé... "je suppute qu'en tant que gérant de fonds, Nestlé a fait mieux que pas mal d'investisseurs professionnels sur la période", ajoute Erskine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...