En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Iliad entretient le suspense sur le calendrier de "Freetalia"

| Boursier | 529 | Aucun vote sur cette news

L'offre mobile du groupe en Italie pourrait ne démarrer qu'au second trimestre 2018...

Iliad entretient le suspense sur le calendrier de "Freetalia"
Credits Reuters

[FR:FR0004035913:0]Iliad[:FR] a peur de manquer son entrée sur le marché mobile italien et pourrait décaler son arrivée pour peaufiner sa stratégie. La rumeur qui a circulé hier en fin d'après-midi sur le marché a pesé sur l'action en bourse, -2% à la cloche, et soulevé quelques interrogations. C'est une bonne source citée par l'agence Bloomberg qui a vendu la mèche : Free pourrait attendre le second trimestre 2018, sans doute le mois d'avril, pour franchir le Rubicon. Un autre informateur a même laissé entendre que le lancement pourrait avoir lieu encore plus tard.

Xavier Niel et son équipe entretiennent, savamment, le suspense, pour désorganiser la concurrence. Initialement, Free Mobile prévoyait de commencer la commercialisation de ses offres autour de l'été 2017, puis avait évoqué la fin de l'année voire même le début 2018. Le management sait qu'il ne parviendra pas à réitérer l'entrée fracassante réalisée en France, car le contexte transalpin est plus complexe et a déjà fait sa révolution sur les prix. Mais le marché est intéressant, avec finalement peu d'acteurs quadruple, soulignait le directeur général Maxime Lombardini il y a quelques semaines, et une tendance des trois acteurs en place à faire monter leurs prix, après la guerre initiale. De surcroît, l'Italie est, pour des raisons essentiellement techniques, dominée par le prépayé et donc une fidélité faible aux opérateurs. Free espère s'engouffrer dans cette brèche, mais ne dégainera son offre qu'au moment le plus opportun.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...