En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 380.78 PTS
+0.67 %
5 377.0
+0.66 %
SBF 120 PTS
4 316.52
+0.66 %
DAX PTS
12 325.11
+0.94 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.00 %
1.140
-0.30 %

Engie prêt à faire entrer un 4ème partenaire dans ses projets d'éolien en mer ?

| Boursier | 802 | Aucun vote sur cette news

Le consortium pourrait s'agrandir...

Engie prêt à faire entrer un 4ème partenaire dans ses projets d'éolien en mer ?
Credits Reuters

Le consortium emmené par [FR:FR0010208488:0]Engie[:FR] qui doit réaliser les parcs éoliens en mer de Dieppe-Le Tréport et Yeu-Noirmoutier chercherait à s'agrandir. Un quatrième investisseur pourrait rejoindre Engie, EDP Renováveis et la CDC, a appris l'Agence Bloomberg. Les deux entreprises ont refusé de commenter, tandis que la CDC a précisé qu'elle n'avait pas l'intention de réduire sa participation. Le trio a remporté deux appels d'offres de l'Etat français pour des installations d'éolien en mer et espère aussi en remporter un troisième à Dunkerque, sur lequel il a aussi postulé.

Dans la Manche, le parc éolien offshore du consortium sera localisé à 17 km de Dieppe et 15,5 km du Tréport, dans une zone où les profondeurs d'eau sont modestes (6 à 25 mètres). Le parc sera composé de 62 turbines de 8 MW, soit une puissance totale de 496 MW. Dans l'Atlantique, ce sont également 62 éoliennes de 8 MW qui seront installées à un près de 12 km de l'Ile d'Yeu et 16,5 km de Noirmoutier, par 7 à 35 mètres de profondeur d'eau. Dans les deux projets, le consortium est détenu à 47% par Engie, 43% par EDP et 10% par la CDC (via Neoen pour le projet Atlantique). Les projets doivent générer plusieurs milliers d'emplois, dont une partie dans l'industrie, sur les deux franges côtières. Si le calendrier théorique est respecté, la construction des parcs doit démarrer en 2019 et 40% des éoliennes devraient être mises en service avant le 1er juillet 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/08/2018

Vinci (+0,49% à 82,32 euros) évolue dans le vert à la Bourse de Paris, alors sa filiale Eurovia, spécialisée dans la construction d’infrastructures, vient de réaliser une acquisition aux Etats…

Publié le 20/08/2018

D'après le Ministre iranien du pétrole, cité aujourd'hui par l'agence 'Reuters'...

Publié le 20/08/2018

Le gouvernement italien a décidé de lancer le processus de révocation de toutes les concessions d'Autostrade, concessionnaire du tronçon d'autoroute qui s'est effondré à Gênes la semaine…

Publié le 20/08/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 20/08/2018

Le titre s'est posé sur sa moyenne mobile à 20 jours et se retourne à la hausse. Le RSI journalier reste au-dessus des 50%. Une reprise de la tendance haussière est attendue vers 69.34 et 70.41…