En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 076.10 PTS
-0.50 %
5 092.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 072.18
-0.16 %
DAX PTS
11 473.52
+0.01 %
Dowjones PTS
25 356.97
+0.28 %
6 848.29
+0.25 %
1.131
+0.13 %

Engie prêt à faire entrer un 4ème partenaire dans ses projets d'éolien en mer ?

| Boursier | 903 | Aucun vote sur cette news

Le consortium pourrait s'agrandir...

Engie prêt à faire entrer un 4ème partenaire dans ses projets d'éolien en mer ?
Credits Reuters

Le consortium emmené par [FR:FR0010208488:0]Engie[:FR] qui doit réaliser les parcs éoliens en mer de Dieppe-Le Tréport et Yeu-Noirmoutier chercherait à s'agrandir. Un quatrième investisseur pourrait rejoindre Engie, EDP Renováveis et la CDC, a appris l'Agence Bloomberg. Les deux entreprises ont refusé de commenter, tandis que la CDC a précisé qu'elle n'avait pas l'intention de réduire sa participation. Le trio a remporté deux appels d'offres de l'Etat français pour des installations d'éolien en mer et espère aussi en remporter un troisième à Dunkerque, sur lequel il a aussi postulé.

Dans la Manche, le parc éolien offshore du consortium sera localisé à 17 km de Dieppe et 15,5 km du Tréport, dans une zone où les profondeurs d'eau sont modestes (6 à 25 mètres). Le parc sera composé de 62 turbines de 8 MW, soit une puissance totale de 496 MW. Dans l'Atlantique, ce sont également 62 éoliennes de 8 MW qui seront installées à un près de 12 km de l'Ile d'Yeu et 16,5 km de Noirmoutier, par 7 à 35 mètres de profondeur d'eau. Dans les deux projets, le consortium est détenu à 47% par Engie, 43% par EDP et 10% par la CDC (via Neoen pour le projet Atlantique). Les projets doivent générer plusieurs milliers d'emplois, dont une partie dans l'industrie, sur les deux franges côtières. Si le calendrier théorique est respecté, la construction des parcs doit démarrer en 2019 et 40% des éoliennes devraient être mises en service avant le 1er juillet 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Dans le sillage du baril de pétrole, CGG met fin à une série baissière de six séances au cours desquelles le groupe parapétrolier aura perdu près de...

Publié le 14/11/2018

  Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement Général de…

Publié le 14/11/2018

Le Model 3 de Tesla débarque en France ! Dans un message électronique adressé aux clients français ayant commandé la nouvelle berline électrique du...

Publié le 14/11/2018

Les travaux doivent débuter en avril 2019

Publié le 14/11/2018

Par courrier reçu le 14 novembre 2018 par l'AMF, le groupe familial Deconinck a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse,...