En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 299.50
-1.92 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 059.96
-0.95 %
7 332.81
-1.54 %
1.135
+0.03 %

Courtisé, EuropaCorp n'a plus beaucoup de temps

| Boursier | 1043 | 3.50 par 2 internautes

Selon 'Variety', JP Morgan cherche la perle rare qui aidera la société à se désendetter et à se restructurer. Des noms circulent.

Courtisé, EuropaCorp n'a plus beaucoup de temps
Credits Reuters

Un nouveau vent de spéculation souffle sur [FR:FR0010490920:0]EuropaCorp[:FR], la société de production de Luc Besson. Plusieurs investisseurs seraient intéressés par la société, "qui peine à s'extirper d'une montagne de dettes", écrit la publication américaine spécialisée dans le cinéma 'Variety', notamment Tarak Ben Ammar, connu notamment pour siéger au conseil de [FR:FR0000127771:0]Vivendi[:FR] et pour détenir des parts dans The Weinstein Co. EuropaCorp a mandaté JP Morgan, qui est aussi son premier créancier, pour trouver la perle rare capable d'injecter des fonds mais aussi de rembourser une partie de sa dette, et de la restructurer. Plusieurs sources bien informées "ont indiqué à Variety que la société doit absolument trouver un solide partenaire d'ici le 30 mars, qui marque la fin de son exercice fiscal", indique la publication. A priori, l'entreprise n'aura pas vraiment le choix des armes car JP Morgan dispose de certains actifs sous séquestre, dont le catalogue. Une réunion aurait été programmée la semaine prochaine par le management pour présenter ses perspectives et évoquer l'avenir capitalistique d'EuropaCorp et de ses actifs.

Une source proche de Tarak Ben Ammar a laissé entendre que sa société Eagle Pictures, le plus gros distributeur de films indépendant en Italie, serait intéressé, mais pas forcément par une participation majoritaire. Lionsgate aurait a été cité parmi les prétendants, ajoute Variety, qui indique aussi que deux sources françaises ont laissé entendre que [FR:FR0000054900:0]TF1[:FR] pourrait s'intéresser au catalogue...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom