En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.64 PTS
+1.2 %
4 913.50
+1.35 %
SBF 120 PTS
3 894.66
+1.14 %
DAX PTS
12 645.75
+0.82 %
Dow Jones PTS
28 335.57
-0.1 %
11 692.57
+0.25 %
1.186
+0. %

Bombardier pourrait céder son activité ferroviaire à Alstom

| Boursier | 1892 | 4.50 par 2 internautes

C'est un vieux serpent de mer dans les salles de marché...

Bombardier pourrait céder son activité ferroviaire à Alstom
Credits bombardier

C'est un vieux serpent de mer dans les salles de marché. Il est à nouveau d'actualité depuis hier soir. 'Bloomberg' a en effet indiqué que [DE:CA0977512007:0]Bombardier[:DE] a eu des discussions préliminaires avec [FR:FR0010220475:0]Alstom[:FR] en vue d'un rapprochement de son activité ferroviaire avec celle de son concurrent français. Selon les sources de l'agence, les pourparlers entre les deux parties ont commencé avant que Bombardier n'avertisse sur ses résultats la semaine dernière et indique qu'il pourrait se retirer de sa coentreprise avec Airbus qui fabrique l'avion de ligne A220.

Les tentatives de regroupement entre groupes occidentaux dans un secteur où la concurrence chinoise fait peur se multiplient depuis plusieurs années. En 2017, Bombardier a ainsi tenté de combiner ses activités ferroviaires avec son concurrent Siemens, jusqu'à ce que la société allemande décide soudainement de conclure un accord avec Alstom. L'Union européenne a par la suite bloqué la fusion franco-allemande, qui aurait donné naissance à un champion européen du rail, après que les régulateurs aient refusé de céder aux avertissements concernant la menace imminente de la concurrence chinoise.

Une éventuelle reprise de l'activité ferroviaire de Bombardier, détenue à hauteur de 30% par la Caisse de dépôt et placement du Québec, par Alstom, pourrait ainsi connaître le même sort et se heurter à un véto du régulateur européen.

Quant au groupe canadien, en grandes difficultés, s'il venait à se retirer à la fois du rail et du projet A220, dont il a cédé le contrôle à Airbus en 2018, ses activités se limiteraient à la production d'avions d'affaires sous les marques Learjet, Challenger et Global. De géant industriel, le groupe canadien ne serait alors plus qu'un 'petit' fabricant de jets.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 de Nanobiotix s’élève à 14 700 euros, contre 11 400 euros un an plus tôt. Le chiffre d’affaires sur une période de 9 mois terminée le 30…

Publié le 23/10/2020

Focus Home Interactive a annoncé que Jürgen Goeldner se retire de son mandat de Président du Directoire pour des raisons personnelles, à compter du 31 octobre 2020. Il deviendra Senior Advisor…

Publié le 23/10/2020

COFACELa société d'assurance-crédit publiera (après Bourse) ses résultats du troisième trimestre.EUROPCARLe spécialiste de la location de véhicules publiera (avant Bourse) ses résultats du…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne