En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 910.92 PTS
+0.03 %
4 899.5
-0.04 %
SBF 120 PTS
3 901.09
-0.01 %
DAX PTS
10 945.41
+0.15 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.138
+0.06 %

Altice cherche déjà preneur pour les pylônes SFR

| Boursier | 1352 | 4.50 par 2 internautes

L'opérateur possède plus de 18.000 pylônes en France...

Altice cherche déjà preneur pour les pylônes SFR
Credits Reuters

[NL:LU1014539529:0]Altice[:NL] aurait déjà contacté des banques pour préparer la vente d'une partie de ses pylônes, un actif clairement désigné la semaine dernière par Patrick Drahi comme pouvant servir à désendetter son groupe. Les informations obtenues par Bloomberg laissent même penser que des rencontres sont en préparation avec des sociétés du secteur, comme le Français TDF et l'Espagnol Cellnex. "Nous revenons aux fondamentaux, comme je l'ai déjà dit, pas de fusions & acquisitions, et nous nous concentrons sur le désendettement en identifiant des actifs non-stratégiques à céder, et une potentiel vente des antennes-relais pourrait favoriser ce désendettement", a expliqué Drahi le 14 novembre lors de la conférence TMT organisée par Morgan Stanley à Barcelone. Une opération pourrait aboutir sur la première moitié de 2018, ce qui contribuerait à rassurer, un peu, des investisseurs échaudés par le poids de la dette du groupe. L'action Altice, qui avait légèrement rebondi lundi, a reperdu du terrain hier et évolue toujours à la moitié de sa valeur de la fin octobre.

Des milliers de pylônes

SFR est le second plus gros propriétaire de pylônes d'antennes relais en France. Dans la présentation réalisée la semaine dernière par Cellnex, qui s'est entendu avec [FR:FR0000120503:0]Bouygues[:FR] pour récupérer une partie de ses pylônes, [FR:FR0000133308:0]Orange[:FR] est crédité de 20.900 pylônes et [FR:FR0011594233:0]SFR[:FR] de 18.100. Bouygues en a encore 12.800. Combien Altice pourrait récupérer d'une telle vente ? Cellnex a racheté 3.000 pylônes à Bouygues cette année pour 854 millions d'euros. En appliquant un ratio identique à SFR, les 18.100 pylônes pourraient représenter une manne de 5,2 milliards d'euros. Ce montant est tout à fait théorique et ne prend pas en compte les caractéristiques des sites. RBC Capital, dont les calculs sont bien plus documentés qu'une simple règle de trois, a parlé cette semaine de 3 à 4 MdsE de valorisation pour les pylônes français et portugais du groupe.

Les spécialistes cherchent déjà à savoir quelles sont les cessions envisagées au-delà des pylônes. Le problème, c'est que la grande majorité des autres actifs échappent au qualificatif "non-stratégiques". Altice réduira-t-il la voilure sur les contenus, après avoir lancé une guerre sans merci sur les droits sportifs en France ? Difficile à dire à ce stade, mais les dirigeants doivent déjà fourbir leurs armes au cas où le marché en demanderait plus pour écarter le spectre du surendettement.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

All Nippon Airways (ANA) recevra dans les prochains mois son premier A380...

Publié le 13/12/2018

La compagnie aérienne caribéenne Bahamasair a signé un contrat de maintenance globale (GMA) de trois ans avec ATR, une coentreprise à parts égales entre Airbus et Leonardo. Le GMA couvre…

Publié le 13/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 13/12/2018

Plastic Omnium s’offre un bol d’air frais aujourd’hui en Bourse, à la faveur d’un gain de 4,59% à 20,15 euros. A l’occasion de sa journée Investisseurs, l’équipementier automobile…

Publié le 13/12/2018

Par courrier reçu le 13 décembre 2018 par l'AMF, la société Invesco Ltd...