En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 569.67 PTS
-0.03 %
4 589.00
+0.49 %
SBF 120 PTS
3 624.38
+0.01 %
DAX PTS
11 598.07
+0.32 %
Dow Jones PTS
26 778.20
+0.97 %
11 421.33
+2.5 %
1.167
-0.6 %

Voltalia : comptes publiés

| Boursier | 569 | 1 par 1 internautes

Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, annonce ce jour ses résultats semestriels 2020...

Voltalia : comptes publiés
Credits Reuters

Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, annonce ce jour ses résultats semestriels 2020.
Les revenus du S1 2020 s'élèvent à 88,4 millions d'euros, en hausse de 73% à taux de change constants et l'EBITDA consolidé du S1 2020 s'élève à 23,8 millions d'euros, en hausse de 111% à taux de change constants.
La marge d'EBITDA, à 27%, s'améliore de 5,3 points à taux de change constants, notamment grâce à un meilleur mix d'activités dans les Services qui fait plus que compenser les mauvaises conditions de vent au Brésil. Le résultat net (part du groupe), qui est comme par le passé négatif du fait du caractère saisonnier des ressources en vent des centrales détenues par Voltalia, voit son volume aussi augmenter avec une perte (part du groupe) en hausse de 77% à taux de change constant à (15,8 ME).

Le résultat opérationnel (EBIT) est en baisse à 1,2 millions d'euros. Les dotations aux Amortissements accompagnent les nouvelles mises en service et la consolidation d'Helexia, en augmentation de 4,1 millions d'euros. Les chiffres 2019 incluaient des reprises de Provisions liées à l'activité construction pour un total de 6,2 millions d'euros.
Le résultat financier est en légère amélioration (0,4 millions d'euros), en raison des effets combinés de la baisse des taux d'intérêt pour les centrales au Brésil et d'un impact de conversion EUR/BRL pour un impact total de 4,4 millions d'euros, partiellement compensé par la hausse du coût des nouveaux financements de projets et la consolidation de la dette Helexia.
Les impôts augmentent de 3,4 millions d'euros, en raison d'un mix d'activité incluant plus de ventes de Services à des clients tiers et l'intégration d'Helexia.
Les intérêts minoritaires enregistrent une perte de 2,3 millions d'euros. Les centrales détenues conjointement avec des partenaires minoritaires ont un profil d'accélération de la rentabilité plus lent que les centrales en pleine propriété.

Au S1 2020, Voltalia enregistre donc une perte nette (part du Groupe) de 15,8 millions d'euros, en hausse de 7,1 millions d'euros par rapport au S1 2029, en ligne avec la hausse de l'activité. Les premiers semestres de Voltalia sont en effet caractérisés par la saisonnalité avec des régimes de vent au Brésil particulièrement favorables aux S2 (production en moyenne supérieure de 70% au S1 au cours des 2 dernières années) et avec un S1 ne bénéficiant pas à plein des nouvelles centrales.

Bilan consolidé simplifié

Les actifs de Voltalia sont principalement constitués des centrales électriques en exploitation (78% des immobilisations corporelles), mais aussi en construction et en développement. Avec 73% de sa base installée au Brésil, Voltalia enregistre un impact de conversion au premier semestre 2020 lié au renforcement de l'euro par rapport au real brésilien, ce qui réduit également sa dette en real brésilien.

Au 30 juin 2020, les immobilisations corporelles et incorporelles baissent de 21,2 millions d'euros (-1,9%) par rapport à Décembre 2019 dont :
une diminution nette de 24,1 millions d'euros des immobilisations corporelles en raison d'un amortissement linéaire des centrales en service et des variations de change, ayant plus que compensé les investissements dans de nouveaux projets et constructions pour 168,4 millions d'euros ;
une augmentation de 6,4 millions d'euros des immobilisations incorporelles liée principalement à la capitalisation de nouveaux développements.
Au 30 juin 2020, la trésorerie de Voltalia s'élevait à 160,8 millions d'euros, en baisse de 108,9 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2019. Cette baisse s'explique principalement par les investissements de l'entreprise, des liquidités ayant été utilisées pour reporter temporairement des tirages de financements de projets long-terme afin d'économiser les charges d'intérêt.

Au 30 juin 2020, la dette financière totale de l'entreprise s'élève à 627,2 millions d'euros en baisse de 29,0 millions d'euros. Cette baisse est attribuable aux variations de devises, qui font plus que compenser une augmentation nette de la dette de 63 millions d'euros.
Voltalia maintient une structure financière solide : son gearing est très faible, à 51% et l'endettement financier du Groupe est principalement adossé aux centrales de production d'électricité pour lesquelles les emprunts sont contractés en monnaie locale. Leur durée résiduelle moyenne est de 15 ans. En outre, au 30 juin 2020, Voltalia disposait de 150 millions d'euros de crédits corporate renouvelables syndiqués non utilisés.

Développements depuis le 1er juillet

Voltalia annonce aujourd'hui la publication du rapport de l'agence ESG Sustainalytics. Voltalia se classe désormais au 7ème rang de son secteur (sur 482 entreprises), en progression par rapport à 2019 (16ème rang). Parmi les sujets audités figurent la gouvernance d'entreprise, les relations communautaires, l'éthique des affaires, l'utilisation des sols et la biodiversité.

Au Brésil, Voltalia a lancé en août la construction de VSM 4, une centrale éolienne de 59 MW dans le complexe Serra Branca de Voltalia, dans l'État du Rio Grande do Norte. La centrale devrait être mise en service au cours du premier semestre 2021.

Voltalia a vendu en août à l'entreprise de construction japonaise Toda un projet éolien prêt à construire de 28 MW situé dans son complexe de Serra Branca. Dans le cadre de ce projet, Voltalia assurera la construction, l'exploitation, la maintenance et des services administratifs pour Toda.

Début septembre, Voltalia a signé un contrat de vente d'électricité de 14 ans avec Copel, une utility brésilienne. Voltalia va construire une centrale solaire de 260 MW (SSM 3 à 6) dans son complexe de Serra Branca. La centrale devrait être mise en service au cours du premier semestre 2022.

Voltalia annonce aujourd'hui le gain d'un contrat de services avec Vale et Cemig portant sur le complexe éolien de Santo Inácio au Brésil, d'une puissance de 98,7 MW. Pour une période initiale de 5 ans, Voltalia fournira des services de maintenance sur les équipements de la centrale hors turbines et supervisera les interventions du turbinier, en se basant sur son propre outil interne d'analyse des performances.

En France, Voltalia a mis en service en août une centrale de 3,9 MW des ombrières solaires dans la région Sud qui bénéficie d'un contrat de vente d'électricité de 20 ans.

En septembre, Voltalia et son partenaire Ikea ont commencé à commercialiser des solutions de toitures solaires auprès des clients d'Ikea.

En Grèce, Voltalia a remporté en août de nouveaux projets solaires de 12 MW, dont la mise en service est prévue pour le premier semestre 2021. L'autorité grecque de régulation de l'énergie a attribué à Voltalia des contrats de vente d'électricité d'une durée de 20 ans. Voltalia a également remporté des contrats de construction de 10 MW et de maintenance pour un projet photovoltaïque appartenant à un client tiers ayant remporté des contrats de vente d'électricité au cours des mêmes enchères.

Au Portugal, Voltalia annonce aujourd'hui le gain de nouveaux contrats de construction, ce qui porte à 300 MW le total de ses contrats de construction pour des clients tiers au Portugal.

Trajectoire de croissance confirmée malgré les défis à court-terme liés à la covid-19

Comme communiqué cette année, la crise sanitaire et économique engendre des risques nouveaux qui rendent l'environnement de Voltalia moins prévisible. Les trois risques principaux identifiés par Voltalia concernent (i) les variations de devises (essentiellement le réal brésilien) (ii) la faculté à mener sans retard les grands chantiers de construction en cours et futurs des centrales détenues par Voltalia, et (iii) la capacité des clients de Voltalia dans les Services (principalement les ventes de développement et de construction de projets) à avancer dans leurs processus de décision.

Au S1, Voltalia a enregistré un faible niveau de vent au Brésil. Par ailleurs, depuis le début de l'année Voltalia connaît une faiblesse continue du real brésilien (BRL) par rapport à l'euro, avec un taux de change EUR/BRL de 6,3 depuis le début du second semestre, comparé à 5,4 au S1 2020 et 4,3 au S1 2019. En outre, alors que les sites en construction appartenant à Voltalia n'ont subi que des retards mineurs au premier semestre 2020, comme pour VSM1 (163 MW), la Covid-19 affecte désormais les calendriers de construction. Initialement retardés de quelques semaines, des projets accusent désormais un retard de 4 à 6 mois (VSM2&3 et Mana Stockage), voire plus (Cacao). Enfin, certains clients tiers des Services retardent la signature des contrats ou les ordres de démarrage des travaux.

La séquence 2020-2023 des ambitions d'EBITDA est rebasée en conséquence

Les faibles niveaux de vent enregistrés au S1 2020 au Brésil ont eu un impact de -7,5 millions d'euros sur l'EBITDA.
En appliquant un taux de change EUR/BRL de 6,3 depuis ce jour jusqu'à la fin de l'année, c'est-à-dire un taux moyen annuel de 5,9 (contre un taux de 5,0 considéré pour le bas de la fourchette de l'ambition 2020), la faiblesse du BRL devrait avoir un impact sur l'EBITDA annuel 2020 de -25 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'année 2020, l'effet combiné sur l'EBITDA des retards liés à la Covid-19 sur les Constructions et Services est estimé à -27 millions d'euros.
En conséquence, Voltalia anticipe désormais un EBITDA 2020 d'environ 100 millions d'euros (pour une ressource éolienne/solaire/hydroélectrique moyenne d'ici la fin de l'année), soit une croissance de plus de 50 % par rapport à 2019 et de plus de 90% à taux de change constants, mais en dessous de sa fourchette d'ambition initiale de 160 à 180 millions d'euros. En 2021, grâce à la contribution du portefeuille de 1 GW de centrales en exploitation et la normalisation des Services, l'EBITDA de Voltalia devrait atteindre environ 170 millions d'euros (avec une ressource éolienne/solaire/hydro moyenne et un taux EUR/BRL de 6,3). En 2023, grâce à l'augmentation de la puissance installée prévue, l'EBITDA devrait atteindre la fourchette 275-300 millions d'euros, intégrant un taux EUR/BRL de 6,3.

Les ambitions de puissance installée sont toutes confirmées

Malgré les retards de construction, les ambitions de puissance installée à court- et à long-terme sont confirmées : de 1 GW en exploitation attendu pour la fin 2020, la puissance visée passe à 2,6 GW en exploitation et en construction d'ici la fin 2023.
Cette ambition est fortement soutenue par les gains récents de contrats long-terme : 867 MW de nouveaux contrats remportés depuis le début de 2020, après 389 MW en 2019 et 241 MW en 2018.

Au total, Voltalia a déjà sécurisé 92% (soit 2,4 GW) de son ambition 2023. Les contrats remportés récemment soutiennent fortement le rééquilibrage du portefeuille de Voltalia vers plus de solaire (désormais 50% du total de la puissance sous contrat) et plus d'Europe/Afrique (désormais 34% du total de la puissance sous contrat). Ils diversifient aussi la base clients de Voltalia, avec plus de 400 MW de contrats signés avec des entreprises (corporate PPAs).

"Voltalia a connu une très forte croissance au premier semestre 2020. La contribution des nouvelles centrales, notre expansion en Europe et en Afrique, le rééquilibrage au profit du solaire et notre stratégie de développer les Services aux clients tiers ont soutenu cette performance. Elle aurait été encore meilleure sans la faiblesse des vents au Brésil et les variations de change. Nous ajustons notre ambition d'EBITDA 2020 pour prendre en compte un real brésilien qui reste faible au deuxième semestre et les effets de la crise du Covid-19 sur nos sites de construction et sur l'activité de nos clients mais nous confirmons notre ambition d'atteindre 1 GW de capacité installée d'ici la fin de l'année. Au-delà de 2020, la dynamique reste très forte. Le niveau record de nouveaux contrats remportés depuis le début de l'année (867 MW) soutient nos ambitions long-terme de croissance de la puissance installée et des résultats" commente Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Prochain rendez-vous : Revenus du T3 2020 le 21 octobre 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/10/2020

Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires de Guillemot Corporation progresse de 85% à 39,3 millions d'euros...

Publié le 29/10/2020

Le carnet de commandes recule mais reste ferme avec 39 mois d'activité sécurisés...

Publié le 29/10/2020

Le Groupe Gaussin a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 3,02 millions d'euros au cours du 1er semestre 2020 (2,2 ME au 30 juin 2019), soit une...

Publié le 29/10/2020

Jean-François Potiez est responsable actuellement au sein de la Direction de l'Offre Financière et des Etudes Patrimoniales du Groupe UFF...

Publié le 29/10/2020

Sword Group annonce la signature de nouveaux contrats pour sa filiale Tipik by Sword, à hauteur de 19,2 millions d'euros, ainsi que la réactivation...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne