Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 948.01 PTS
+0.42 %
5 899.00
-0.25 %
SBF 120 PTS
4 568.86
-0.25 %
DAX PTS
12 731.41
-0.41 %
Dow Jones PTS
30 775.43
-0.82 %
11 503.72
-1.33 %
1.045
-0.27 %

Vallourec : nouvelles initiatives pour permettre au groupe de rester profitable dans toutes les conditions de marché

| Boursier | 589 | 4 par 1 internautes

Vallourec publie des résultats du T1 2022 en ligne avec les attentes avec 916 millions d'euros de chiffre d'affaires (+30% par rapport au T1 2021,...

Vallourec : nouvelles initiatives pour permettre au groupe de rester profitable dans toutes les conditions de marché
Credits Reuters

Vallourec publie des résultats du T1 2022 en ligne avec les attentes avec 916 millions d'euros de chiffre d'affaires (+30% par rapport au T1 2021, tiré par l'Amérique du Nord) et 45 millions d'euros de RBE négativement impacté par la suspension de l'activité de la mine de fer et un montant normalisé à environ 130 millions d'euros.

Le résultat net, part du Groupe, est négatif et à -35 millions d'euros, contre -93 millions d'euros au T1 2021.

Le flux de trésorerie disponible est de -230 millions d'euros, impacté par une reconstitution du besoin en fonds de roulement de -217 millions d'euros reflétant des livraisons à venir plus élevées et les augmentations de prix des matières premières.

Le RBE 2022 est dorénavant attendu "significativement au-dessus de celui de l'exercice 2021, malgré un T1 impacté par l'arrêt de la mine de fer". L'enveloppe d'investissements est attendue légèrement supérieure à 200 millions d'euros, incluant environ 50 millions d'euros pour la préparation du transfert des opérations depuis l'Allemagne vers le Brésil.

POINT SUR LA MINE

Le samedi 8 janvier 2022, à la suite des pluies exceptionnelles ayant affecté l'Etat du Minas Gerais (Brésil), une partie du parc de résidus miniers de la mine de fer de Vallourec à Pau Branco a glissé dans une retenue d'eau de pluie, entraînant le débordement de celle-ci, et l'interruption du trafic sur la route située en contre-bas. La structure de la retenue d'eau n'a pas été affectée, et il n'y a pas eu de victime. A la suite de cet incident, les opérations de la mine ont été suspendues temporairement.

Le 4 mai 2022, Vallourec a redémarré partiellement les opérations, après avoir obtenu l'accord des autorités minières pour les reprendre pour une période de trois mois, sans utiliser le parc de résidus miniers. Dans ces conditions temporaires, il est visé une montée en puissance progressive de 70% à la pleine capacité.

En parallèle, Vallourec continue de préparer le retour à une exploitation normale, qui sera soumis à la validation de la stabilité du parc de résidus par les autorités minières et environnementales de l'Etat.

UN ENVIRONNEMENT DE MARCHE FAVORABLE

Après plusieurs années de sous-investissement, une augmentation des dépenses d'investissement d'Exploration et Production (E&P) est attendue au niveau mondial, reflétant en particulier un marché tendu des OCTG en Amérique du Nord. Selon les données d'IHS Markit, les prévisions de dépenses d'investissement E&P ont été revues à la hausse de 173 milliards de dollars au total entre les projections faites en mars 2021 et celles publiées un an plus tard pour la période 2022-2025.

L'activité de forage est repartie à la hausse au niveau mondial, le nombre actuel d'appareils de forage actifs ayant augmenté de 63% par rapport au creux lié au Covid-19. Cette situation se traduit par un marché des OCTG tendu, notamment en Amérique du Nord, qui bénéficie d'une très bonne dynamique sur les prix. La région du Moyen-Orient connaît également une forte activité, notamment dans les Émirats Arabes Unis et en Irak. L'Afrique du Nord affiche une forte croissance, tandis que les conditions de marché restent solides en Amérique du Sud.

Il reste néanmoins un potentiel de croissance des volumes, le nombre actuel d'appareils de forage actifs ne représentant que 78% du niveau d'avant crise.

Les prix des OCTG se redressent également sous l'effet du redémarrage de la demande mondiale et de la hausse des prix des matières premières et de l'énergie.

VERS UN NOUVEAU VALLOUREC...

1. Poursuite de la redéfinition de l'empreinte du Groupe.

Lancement du processus de fermeture des sites allemands

En novembre 2021, Vallourec a décidé de lancer le processus de cession de tous ses actifs industriels allemands afin de trouver un nouvel opérateur, mieux positionné pour servir de manière rentable les marchés de l'Industrie européenne. Le processus de cession a été mené à son terme et aucun acheteur crédible n'a été identifié. En conséquence, Vallourec lance le processus de fermeture de ses actifs allemands qui se traduira par une réduction de 685kt de capacité de laminage peu compétitive.
Le processus de fermeture se déroulera au cours des deux prochaines années et inclura la vente des terrains et bâtiments.

Relocalisation de l'activité allemande de laminage pour les marchés Pétrole & Gaz au Brésil

Ce transfert nécessitera 110 millions d'euros d'investissements dans nos usines brésiliennes pour permettre la reprise des volumes de tubes haut de gamme de l'Europe d'ici fin 2023.

Impact de la fermeture des actifs allemands sur les autres actifs européens

La fermeture des actifs allemands entraine une rationalisation supplémentaire des autres actifs européens en charge de la finition des tubes laminés en Allemagne.

Cette rationalisation se traduira par le regroupement de toutes les activités européennes de filetage sur un seul site à Aulnoye en France. Le Groupe va lancer le processus de fermeture de la ligne de traitement thermique de Saint-Saulve en France et de la ligne de filetage de Bellshill en Ecosse. Par ailleurs, Vallourec finalisera la cession de Vallourec Bearing Tubes.

Recherche et développement

Le centre de compétences d'Aulnoye sera à la tête de la nouvelle organisation 'One R&D'.

La finalisation de cette réorganisation permettra à Vallourec de bénéficier d'une base de production à coûts compétitifs, capable de servir efficacement les marchés mondiaux Pétrole & Gaz. Cette réorganisation devrait générer 130 millions d'euros d'EBITDA en année pleine et une réduction des dépenses d'investissement de 20 millions d'euros. La réduction des effectifs associée devrait être d'environ 2 400 postes.

La mise en oeuvre de ces mesures sera soumise à la consultation des instances représentatives du personnel.

2. Rationalisation de la structure du Groupe afin de mieux gérer une empreinte industrielle remodelée et une organisation allégée
Outre le remodelage de l'empreinte de Vallourec, le Groupe lance un programme complet visant à rationaliser les frais généraux mondiaux en adéquation avec sa nouvelle empreinte industrielle ; et à constituer ainsi un levier majeur pour abaisser le seuil de rentabilité dans le but de créer une entreprise capable de générer un flux de trésorerie disponible positif en bas de cycle.

Ces mesures englobent les éléments suivants :

- Une organisation allégée dans toutes les régions (Amérique du Nord, Amérique du Sud et Hémisphère Est) : le Groupe déplacera sa principale base de production sur le continent américain.
- Une réduction des frais généraux et des coûts centraux : le Groupe poursuivra la réduction des fonctions du siège qui seront principalement axées sur la stratégie et l'expertise.
- Une productivité accrue : le Groupe mettra en oeuvre l'automatisation de tous les processus transactionnels et regroupera les fonctions supports dans des centres de services partagés plus importants afin de bénéficier d'économies d'échelle.
- Une concentration sur les projets créateurs de valeur : approche sélective des projets de R&D et informatiques avec des critères de retour sur investissement précis et une vision stratégique plus large. Le groupe créera une organisation mondiale de 'R&D' garantissant la cohérence et concentrant les ressources sur les développements stratégiques clés.
- Fonctions de support proches des sites de production : le Groupe a pour objectif de localiser plus de 50 % de ses fonctions support sur le continent américain. Le support industriel sera situé dans les sites de production.

Grâce à cette initiative, le groupe vise à générer 100 millions d'euros supplémentaires de RBE en année pleine. La réduction des effectifs associée devrait être d'environ 550 postes.

La mise en oeuvre de ces mesures sera soumise à la consultation des instances représentatives du personnel.

Ensemble, ces initiatives permettront de réduire les émissions de CO2 (la teneur en CO2 d'un tube produit au Brésil est inférieure de 30% à celle d'un tube produit en Allemagne) et de dégager 230 millions d'euros de RBE récurrent et 250 millions d'euros d'impact positif en trésorerie. La mise en oeuvre devrait être finalisée au premier trimestre 2024.

PERSPECTIVES 2022

Pétrole & Gaz

En Amérique du Nord, les conditions de marché très favorables devraient se poursuivre et même s'améliorer au deuxième semestre 2022, tant en termes de prix que de volumes.
Dans les régions EA-MEA, les volumes devraient se redresser de manière significative à partir du deuxième trimestre, et les augmentations de coûts donneront lieu à des hausses de prix aux clients.
En Amérique du Sud, les volumes devraient augmenter, entraînant une hausse progressive des marges sur l'année.

Industrie & Autres

En Europe, les prix sont prévus en hausse afin de compenser entièrement l'inflation des coûts.
Au Brésil, les volumes devraient augmenter légèrement, les hausses de prix compensant entièrement l'inflation des coûts.
Vallourec a partiellement redémarré les opérations de la mine de fer, dont l'activité du second semestre dépendra de la validation de la stabilité du parc de résidus par les autorités. Le prix moyen du minerai de fer pour l'exercice 2022 ressortant du consensus est d'environ 130 $/MT6.

Sur la base de ces tendances de marché et hypothèses, notamment celles liées aux opérations de la mine de fer, le RBE est dorénavant attendu en augmentation significative en 2022 par rapport à l'année précédente.

Autres

L'enveloppe d'investissements est attendue légèrement supérieure à 200 millions d'euros, incluant environ 50 millions d'euros pour la préparation du transfert des opérations depuis l'Allemagne vers le Brésil.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 01/07/2022

bonyf affiche en 2021 un chiffre d'affaires de 2,71 ME en progression de 14,2%, portée par le retour progressif à la normale de l'activité économique...

Publié le 01/07/2022

L'Hôtel Le Majestic Cannes, fermé durant le second semestre 2021, a ouvert 104 jours au cours du premier semestre 2022...

Publié le 30/06/2022

SFCMC obtient la délégation de service public pour l'exploitation du casino Le Croisette au groupe SFCMC pour une durée de 12 ans...

Publié le 30/06/2022

Le résultat semestriel est en baisse de -1,2 ME par rapport à l'exercice précédent. Il revient à -1,9 ME...

Publié le 30/06/2022

Le Groupe EO2 affiche un chiffre d'affaires annuel consolidé de 30,6 ME en croissance de +23,8%...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/07/2022

Le CAC 40 va débuter dans le rouge ce matin, sauf retournement brutal de tendance durant les trente dernières minutes précédent 9 heures...

Publié le 01/07/2022

L’activité dans le secteur manufacturier français a ralenti en juin, mais légèrement mois qu’annoncé initialement, a indiqué S&P Global. L’indice des directeurs d’achat est ressorti à…

Publié le 01/07/2022

bonyf affiche en 2021 un chiffre d'affaires de 2,71 ME en progression de 14,2%, portée par le retour progressif à la normale de l'activité économique...

Publié le 01/07/2022

Axa a annoncé avoir finalisé la transformation précédemment annoncée d’Axa S.A., la holding du groupe Axa, en réassureur interne du groupe, à l’issue de sa fusion en date du 30 juin 2022…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne