En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 695.90 PTS
-0.11 %
5 696.00
-0.10 %
SBF 120 PTS
4 489.04
-0.15 %
DAX PTS
12 656.09
+0.21 %
Dowjones PTS
27 024.80
+0.89 %
7 942.85
+0.00 %
1.103
+0.05 %

Ubisoft s'effondre, malgré sa rentabilité record

| Boursier | 5960 | Aucun vote sur cette news

Ubisoft annonce ses résultats 2018-2019, marqués par une rentabilité historique, alors que les perspectives de croissance se confirment par ailleurs...

Ubisoft s'effondre, malgré sa rentabilité record
Credits Ubisoft

Ubisoft était sans doute 'pricé pour la perfection', ce qui explique l'effondrement du titre de plus de 10% ce matin à 73,7 euros, au lendemain de comptes marqués pourtant par une rentabilité historique. Chez les brokers de la place, Goldman Sachs confirme un avis neutre assorti d'un objectif ajusté à 83 euros, alors que Morgan Stanley, à 'pondération en ligne', ajuste le tir à 77 euros. JPMorgan demeure confiant avec un avis à 'surpondérer', mais le cours-cible est réduit tout de même à 110 euros. Oddo BHF est neutre et vise 75 euros, alors que Kepler Cheuvreux, à l'achat, cible 88 euros. Barclays, à 'surpondérer', fixe un objectif de 83,7 euros. Sur les spécialistes recensés par Bloomberg, 9 demeurent positifs, 7 à conserver (ou équivalents) et 1 à vendre.

Le groupe a annoncé hier soir des résultats 2018-2019 marqués par une rentabilité historique, et envisage une nouvelle année de croissance en 2019-2020. Pour l'exercice clos, le groupe affiche un résultat net non-IFRS de 333,5 millions d'euros, contre 220,6 ME un an plus tôt. Le résultat opérationnel non-IFRS s'élève à 446 ME (+49%), en ligne avec l'objectif d'environ 440 ME.

Le groupe fait état d'un niveau de 'net bookings' de 2,03 MdsE en 2018-2019, en croissance de 17%, très proche de l'objectif d'environ 2,05 MdsE. La rentabilité est record, en hausse de 4,7 points. Le net bookings du quatrième trimestre 2018-2019 s'élève à 676,7 ME, en hausse de 25% (+22% à taux de change constants) par rapport aux 540,7 ME réalisés au quatrième trimestre 2017-2018.

Yves Guillemot, PDG, a déclaré : "Le formidable travail de nos équipes nous a permis d'atteindre les objectifs de résultat opérationnel non-IFRS et de free cash flow fixés il y a 3 ans. L'année s'est conclue sur une nouvelle surperformance du back catalogue et du digital, dont le PRI, venant confirmer le succès de notre transformation et le caractère de plus en plus récurrent de notre activité. Notre momentum a continué d'être soutenu par la qualité de nos jeux et de nos services Live et par notre capacité à toucher un large public sur toujours plus de plateformes et de zones géographiques".

La génération de trésorerie provenant des activités opérationnelles non-IFRS s'élève à 384,7 ME (contre une génération de 169,9 ME en 2017-2018). La situation financière nette au 31 mars 2019 s'établit à -293,8 ME contre -548,1 ME au 31 mars 2018.

Ubisoft communique ses premiers objectifs pour l'exercice 2019-2020, envisageant un 'net bookings' d'environ 2,185 MdsE et un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 480 ME.

Le net bookings serait porté par la forte progression des nouveaux lancements avec 4 titres AAA dont Ghost Recon Breakpoint. Les 3 autres titres seront révélés ultérieurement et sortiront sur le quatrième trimestre fiscal. Skull & Bones est, quant à lui, reporté au-delà de l'exercice 2019-2020. L'activité serait soutenue par ailleurs par la solide croissance en valeur absolue de l'investissement récurrent des joueurs, attendu en progression en pourcentage du net bookings par rapport à 2018-2019. Le segment digital est attendu à plus de 70% du net bookings et le back catalogue, autour de 50% du net bookings.

Le net bookings du premier trimestre 2019-2020 est attendu aux alentours de 270 ME, en baisse d'environ 29% par rapport au premier trimestre 2018-19 qui avait bénéficié du lancement de Far Cry 5 dans les derniers jours de l'exercice 2017-2018 et de celui de The Crew 2 au mois de juin 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2019

Les marchés européens reculent légèrement, les négociations sur le Brexit étant désormais à l’arrêt. Alors qu’elles semblaient bien parties, les discussions entre européens et…

Publié le 16/10/2019

Le CAC40 tente de s'accrocher à la barre des 5...

Publié le 16/10/2019

Le régulateur européen a ordonné au groupe américain de cesser d'appliquer certaines clauses figurant dans ses contrats conclus avec six de ses principaux clients...

Publié le 16/10/2019

C'est bien possible...

Publié le 16/10/2019

Soitec poursuit sur sa lancée...