- PTS
-
-
-
SBF 120 PTS
-
-
DAX PTS
-
-
Dowjones PTS
-
-
-
-
Nikkei PTS
-
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

TechnipFMC fait un peu mieux que prévu et ajuste ses objectifs et ses charges

| Boursier | 289 | 4 par 1 internautes

Le segment Onshore/Offshore affichera une marge plus solide que prévu...

TechnipFMC fait un peu mieux que prévu et ajuste ses objectifs et ses charges
Credits Technip

Après le mauvais tour joué cette semaine à ses actionnaires, TechnipFMC a l'occasion de se rattraper avec ses résultats du second trimestre, publiés cette nuit. En dépit d'une baisse de plus de 20% du chiffre d'affaires, à 3,845 milliards de dollars, le groupe est parvenu à faire bondir plus de 44% son Ebitda ajusté, qui atteint 501,3 millions de dollars, soit une marge de 13% entre 7% un an plus tôt. Le résultat net hors charges et crédits atteint 211,9 M$, soit 0,45$ par action. Ces chiffres sont légèrement supérieurs aux attentes du consensus, qui anticipait 3,77 Mds$ de chiffre d'affaires et un bénéfice net par action de 0,37$.

Le directeur général Doug Pferdehirt juge que la performance est "solide", avec des prévisions "largement dépassées" lors du trimestre dans les segments Subsea et Onshore/Offshore. "Les résultats du premier semestre confortent encore davantage l'idée que nous atteindrons, voire dépasserons nos objectifs financiers pour 2017", n'hésite pas à ajouter le dirigeant. Le groupe prévoit de terminer son programme de rachat d'actions de 500 M$ au plus tard fin 2018. En parallèle, le conseil a réitéré son engagement de verser un dividende trimestriel après la publication des résultats du troisième trimestre 2017.

TechnipFMC vise désormais une marge d'Ebitda Onshore/Offshore d'au moins 8% (hors charges et crédits) contre "un minimum de 6,5%" précédemment, avec un chiffre d'affaires d'au moins 7,3 Mds$. Dans le Subsea, les revenus sont attendus au moins à 6,1 Mds$ pour au moins 17% de marge d'Ebitda ajustée. Dans la division Surface Technologies, les curseurs sont respectivement placés à 1,4 Md$ et 13%. Le groupe s'attend à 125 M$ de charges cumulées en relation avec la fusion et la restructuration sur les 3ème et 4ème trimestres 2017. Les charges d'intérêts nettes et le taux d'imposition attendus ont aussi été ajustés.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS