Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 679.05 PTS
-0.4 %
6 675.50
-0.37 %
SBF 120 PTS
5 230.12
-0.29 %
DAX PTS
15 494.54
-0.18 %
Dow Jones PTS
35 609.34
+0.43 %
15 388.71
+0. %
1.164
-0.06 %

Solutions 30 : croissance de 19,8% de l'EBITDA au S1

| Boursier | 2854 | 5 par 2 internautes

Confirmation des perspectives de long termeExcellente dynamique commerciale : de solides perspectives de croissance reposant sur des tendances de...

Solutions 30 : croissance de 19,8% de l'EBITDA au S1

Solutions 30 SE publie ce jour ses résultats consolidés pour le 1er semestre de l'exercice 2021. Le Conseil de Surveillance de Solutions 30, réuni le 28 septembre, a examiné et validé les résultats du 1er semestre 2021, arrêtés par le Directoire. Conformément aux normes professionnelles (ISRE 2410), le réviseur d'entreprises agréé a procédé à l'examen des comptes semestriels consolidés. Les procédures d'audit sont détaillées en fin de communiqué.

Les données du 1er semestre 2020 ont été retraitées des corrections apportées dans les états financiers annuels 2020 pour intégrer la société Worldlink dès le 01/01/2020. Sur le 1er semestre 2020, la contribution de Worldlink est de 1,5 ME sur le chiffre d'affaires et de -0,2 ME sur l'EBITDA ajusté.

Le chiffre d'affaires consolidé de Solutions 30 s'élève à 441,3 ME au 1er semestre 2021, en progression de +20,9% (+17,5% en organique) par rapport à la même période de 2020. Les activités de maintenance, récurrentes par nature, représentent 58% de l'activité, tandis que le Groupe accélère ses développements hors de France, illustrant la pertinence de sa stratégie de duplication de son succès en France.

En France, sur les 6 premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 270,3 ME, en hausse purement organique de +20,5%. Cette croissance s'appuie sur :
Une hausse de +22,3% du chiffre d'affaires de l'activité Télécoms, toujours très dynamique. L'essor de la fibre se poursuit via, d'une part, les déploiements en zone moins dense, et d'autre part, les raccordements des abonnés et la maintenance, coeur du métier de Solutions 30 représentant 75% de son activité fibre.
Une progression de +18,1% de l'activité Énergie grâce à un effet de base favorable puisque les installations de compteurs intelligents avaient été interrompues pendant le 1er confinement, du 17 mars au 11 mai 2020. Cette activité représente la moitié du chiffre d'affaires Énergie, soit 10% du chiffre d'affaires en France.
La bonne performance de l'activité IT qui renoue avec la croissance sur le semestre, enregistrant une hausse de +24,1% de son chiffre d'affaires.
Au Benelux, sur l'ensemble du 1er semestre 2021, le chiffre d'affaires croît de +13,1% (+9,8% en organique) pour atteindre 74,9 ME. Le déploiement des réseaux très haut-débit commence à se concrétiser et tire la dynamique commerciale du Groupe, tandis que le démarrage du programme de déploiement de compteurs intelligents en Flandre, qui contribue au chiffre d'affaires depuis le mois de mars, tire la croissance du semestre.

Dans les autres pays, le Groupe enregistre un chiffre d'affaires de 96,1 ME au 1er semestre 2021, soit une croissance de +28,8% (+15,5% en organique) par rapport au 1er semestre 2020. En Italie, le chiffre d'affaires progresse de +54% grâce à la montée en charge rapide du contrat signé en début d'année avec TIM. En Espagne, l'activité est en croissance de +44% grâce aux télécoms. Le chiffre d'affaires semestriel est stable en Allemagne et en Pologne. Au Royaume-Uni, où le Groupe est implanté depuis fin 2020, le chiffre d'affaires atteint 7,4 ME.

Stabilité de la marge d'EBITDA, compte tenu de la montée en charge rapide des nouveaux contrats enregistrés

Au 1er semestre 2021, la priorité a été d'investir dans le recrutement et la formation des équipes pour permettre les montées en charge importantes des contrats signés par le Groupe et accompagner le déploiement de technologies nouvelles dans plusieurs pays d'Europe. En effet, le Groupe se prépare pour accompagner l'accélération de sa croissance dans plusieurs pays, compte tenu de la dynamique commerciale et des nouveaux contrats enregistrés depuis fin 2020.

L'EBITDA ajusté s'établit à 49,5 ME à fin juin 2021, en hausse de +19,8% par rapport au 1er semestre 2020. La marge opérationnelle s'élève à 11,2% du chiffre d'affaires, quasi stable par rapport au 1er semestre 2020 (11,3%). Sous l'effet des montées en charges, les coûts opérationnels augmentent de +1,7 point par rapport au 1er semestre 2020 et représentent 79,9% du chiffre d'affaires, tandis que le poids relatif des coûts de structure diminue, à 8,8% du chiffre d'affaires contre 10,4% au 1er semestre 2020.

En France, l'EBITDA ajusté atteint 41,9 ME, soit une marge de 15,5% en hausse de +1,1 point par rapport au 1er semestre 2020. Les volumes de l'activité fibre tirent les marges, tandis que l'activité Énergie prépare la décroissance programmée des déploiements de compteurs électriques communicants, qui sera compensée par l'essor des déploiements de bornes de recharge et des activités liées à la transition énergétique et aux énergies renouvelables.

Au Benelux, l'EBITDA ajusté s'établit à 10,4 ME, faisant ressortir une marge de 13,8% contre 14,1% un an plus tôt, en raison des montées en charge dans les activités Énergie et Télécoms.

Dans les autres pays, l'EBITDA ajusté est de 1,7 ME, représentant 1,8% du chiffre d'affaires, contre 3,4% un an plus tôt. En Italie et en Espagne, le démarrage des contrats importants signés dans les télécoms impacte ponctuellement la rentabilité. En Allemagne, l'adaptation de l'organisation pour préparer la croissance future pèse sur la rentabilité.

Après comptabilisation des dotations aux dépréciations et provisions opérationnelles pour un montant de 7,7 ME, et après amortissement du droit d'utilisation des actifs loués (IFRS16) pour un montant de 12,3 ME, l'EBIT ajusté s'établit à 29,6 ME, soit 6,7% du chiffre d'affaires contre 5,9% au 1er semestre 2020.

Le 1er semestre intègre 4,8 ME d'autres charges opérationnelles courantes qui se composent principalement des dépenses exceptionnelles engagées par le Groupe pour mettre un terme à la campagne de dénigrement violente menée à son encontre.

Les dotations aux amortissements des relations clientèles s'élèvent à 7,3 ME en 2021, contre 5,6 ME un an plus tôt.

Après prise en compte d'une charge d'impôt de 3,6 ME contre 3,7 ME un an plus tôt et d'un résultat financier de 0,7 ME contre (2,0) ME au 30 juin 2020, le résultat net part du Groupe atteint 14,1 ME, contre 10,4 ME au 1er semestre 2020.

Au 30 juin 2021, les capitaux propres du Groupe s'élèvent à 184,7 ME, contre 170 ME au 31 décembre 2020. La trésorerie brute du Groupe atteint 130,8 ME, contre 159,3 ME à fin décembre 2020. La dette bancaire brute est de 86,8 ME par rapport à 100 ME six mois plus tôt, compte tenu des remboursements de dettes programmés. Le Groupe affiche ainsi une trésorerie nette de 44 ME à fin juin 2021, contre une trésorerie nette de 59,2 ME à fin décembre 2020.

Après prise en compte de 64,4 ME de dette locative (IFRS16) et de 22,5 ME de dette financière potentielle liée aux compléments de prix et options d'achats futures, la dette nette totale s'établit à 42,9 ME.

La capacité d'autofinancement s'est établie à 37,9 ME sur le 1er semestre 2021, contre 34,6 ME sur le 1er semestre 2020. Les montées en charge des contrats et le retour à des conditions de règlement plus normatives que durant l'exercice 20201 ont généré une augmentation de 30,7 ME du besoin en fonds de roulement qui ressort à -9 ME. Au 1er semestre 2020, le BFR était en baisse de 50 ME et négatif de 42,9 ME. Le flux de trésorerie généré par l'activité au 1er semestre 2021 ressort ainsi à 7,2 ME, contre 84,6 ME un an plus tôt, et le montant des investissements nets atteint 7,2 ME.

Cela conduit globalement à un free cash flow à l'équilibre, contre une génération de cash de 78,4 ME au 1er semestre 2020.

L'encours des créances cédées dans le cadre du programme d'affacturage sans recours du Groupe s'élève à 73,2 ME d'euros à fin juin 2021, contre 93,5 ME au 31 décembre 2020. Ce programme permet de financer le besoin en fonds de roulement provenant des activités récurrentes qui ont atteint leur rythme de croisière. Le recours à l'affacturage libère la trésorerie mobilisée par ces créances pour la consacrer au financement de la stratégie de croissance du Groupe, en particulier aux montées en charge des nouveaux contrats, moyennant un coût inférieur à 1% du montant des créances cédées. Ce programme, associé à une structure financière solide, permet à Solutions 30 de disposer des moyens nécessaires au financement de sa stratégie de croissance ambitieuse.

Poursuite de la transformation du Groupe

Solutions 30 est engagé dans un plan de progrès qui vise à accélérer sa transformation et renforcer sa gouvernance, sa structure actionnariale, sa gestion des risques et sa conformité. Ce plan va permettre au Groupe de se renforcer pour poursuivre une stratégie de développement soutenu et durable, et continuer à capter les opportunités de croissance sur des marchés européens en plein essor.

Des perspectives de croissance confirmées

Pour l'ensemble de l'exercice en cours, le Groupe confirme anticiper une croissance rentable à deux chiffres de son activité, avec toutefois une base de comparaison plus élevée du 2ème semestre 2020 qui avait bénéficié d'un effet rattrapage en sortie de confinement. Les montées en charge vont se poursuivre grâce à l'excellente dynamique commerciale des 2ème et 3ème trimestres 2021, au cours desquels le Groupe a signé plus de 500 MEUR de nouveaux contrats, notamment dans les télécoms en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Cependant, les difficultés d'approvisionnement sur certains matériaux, si elles se poursuivaient, pourraient ralentir certains déploiements.

Solutions 30 bénéficie d'un momentum de marché très favorable, grâce à de solides leviers structurels et conjoncturels : l'accélération de la transformation numérique et de la transition énergétique, et des plans de relance d'une ampleur inédite partout en Europe. En outre, le Groupe renoue avec une situation plus normative qui devrait lui permettre de relancer sa politique d'acquisitions ciblées, et conforter son rôle de fédérateur du marché.

Solutions 30 peut ainsi réactiver sa stratégie historique de croissance équilibrée entre interne et externe, en capitalisant sur ses bases de développement dans les télécoms pour atteindre, dans chacune de ses géographies, la taille critique lui permettant de se diversifier vers de nouvelles activités, telles que la mobilité électrique et la transition énergétique.

Procédures d'audit au 1er semestre 2021 : absence d'anomalie dans le bilan d'ouverture

Considérant que le précédent réviseur d'entreprises s'est déclaré dans l'impossibilité d'émettre une opinion sur les comptes consolidés et statutaires de Solutions 30 au 31/12/2020, le nouveau réviseur d'entreprises du Groupe, PKF Audit & Conseil, a mené des diligences approfondies sur le bilan d'ouverture au 1er janvier 2021 conformément aux normes professionnelles.

Ces travaux ont notamment inclus :

La revue détaillée et l'analyse des résultats des investigations indépendantes menées par Deloitte et Didier Kling Expertises & Conseil au 1er semestre 2021 ;
La revue des différents postes du bilan d'ouverture et la réalisation de diligences complémentaires si jugées nécessaires ;
La revue des documents de travail du précédent réviseur d'entreprises ;
La revue des mesures prises par Solutions 30 en 2021.
L'analyse du bilan d'ouverture n'a fait ressortir aucune anomalie.
Toutefois, dans la mesure où le précédent réviseur d'entreprises agréé s'est déclaré dans l'impossibilité d'exprimer une opinion sur les états financiers consolidés annuels du Groupe au 31/12/2020, en application de la norme IAS 710 PKF a émis une conclusion avec réserve relative à la comparabilité au compte de résultat du premier semestre 2020.

A l'issue de l'examen des comptes du 1er semestre 2021, PKF Audit & Conseil n'a pas relevé d'autre point qui laisse à penser que les comptes n'ont pas été établis conformément à la norme IAS 34 sur l'information financière intermédiaire.

Prochain rendez-vous

Information trimestrielle du 3ème trimestre 2021.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2021

Au troisième trimestre 2021, le chiffre d’affaires d’Axway a été de 69,8 millions d'euros, en recul organique de 3,8 %. Les variations de devises ont eu un impact négatif de 0,2 million…

Publié le 21/10/2021

Hermès progresse de 0,3% à 1 314 euros, soutenu par la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes. "Hermès continue de briller par ses performances autant que par son…

Publié le 21/10/2021

Déjà dans les cours ?

Publié le 21/10/2021

Parrot a finalisé ce 19 octobre 2021 la cession de sa filiale senseFly, comprenant senseFly SA, basée en Suisse, et senseFly Inc. basée aux États-Unis, à AgEagle Aerial Systems, un fournisseur de…

Publié le 21/10/2021

Getlink a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 223,1 millions d’euros lors du troisième trimestre 2021, soit une baisse de 13% à taux de change constant par rapport au troisième…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne