5 399.45 PTS
-
5 385.5
-
SBF 120 PTS
4 304.48
-
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 761.95
+0.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Sodexo veut stabiliser sa marge et renforce sa croissance en 2017-2018

| Boursier | 67 | Aucun vote sur cette news

Le groupe a relevé son dividende de 14,6% au terme de l'exercice clôturé le 31 août...

Sodexo veut stabiliser sa marge et renforce sa croissance en 2017-2018
Credits Reuters

Sodexo a finalement dégagé une croissance interne dans le haut de la fourchette de prévisions, même si cette fourchette avait été revue en baisse durant l'été à cause notamment d'un manque de dynamisme sur les marchés de la santé et de l'éduction aux Etats-Unis. Le management n'attend pas vraiment d'embellie de ce côté-là, mais espère dégager 2 à 4% de croissance sur le nouvel exercice, et stabiliser sa marge d'exploitation à 6,5%. Le dividende est un peu plus copieux que prévu.

Le chiffre d'affaires pour l'exercice clos le 31 août dernier a atteint 20,698 milliards d'euros, en hausse de 2,2% en glissement annuel, ou de 2,3% hors effet de change. La croissance interne s'établit à 1,9%, contre 2,5% lors du précédent exercice. Le résultat opérationnel ajusté progresse de 10,2% en données brutes et de 8,4% hors effet de change à 1,326 MdE, ce qui matérialise une marge de 6,4% contre 5,9% précédemment. Quant au bénéfice net part du groupe, il s'affiche à 723 ME, soit une progression de 13,5% sur un an (+12,2% à changes constants). Le consensus réalisé par la société tablait sur un chiffre d'affaires de 20,72 MdsE, un résultat opérationnel de 1,307 MdE et un bénéfice net de 698 ME. Le groupe avait abaissé en juillet sa prévision de croissance organique dans la fourchette 1,5 à 2%, mais avait maintenu viser une hausse de 8 à 9% de son résultat opérationnel ajusté. Sodexo propose un dividende de 2,75 euros, en hausse de 14,6%, plus élevé que ce qui était prévu. Les liquidités générées par les opérations sont en hausse de près de 50% à 887 ME.

La croissance externe en appui

Pour le nouvel exercice, le groupe mise sur une croissance organique plus dynamique, comprise entre 2 et 4%, hors effet de la 53ème semaine en Amérique du Nord (effet temporaire lié au passage d'une comptabilité hebdomadaire à une comptabilité mensuelle depuis septembre aux Etats-Unis). La marge d'exploitation sera quasiment stable, à 6,5%. Les objectifs de moyen terme sont réitérés, soit une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires, hors effet de change, comprise entre 4% et 7% et une progression annuelle moyenne du résultat d'exploitation, hors effet de change, comprise entre 8% et 10%. Le directeur général Michel Landel explique que son groupe va mettre l'accent sur la croissance externe au cours du nouvel exercice, comme le prouve déjà l'acquisition de Centerplate aux États-Unis, annoncée hier, qui double la taille de la société dans les activités sportives. La croissance externe devrait représenter au moins 2,5% sur le millésime démarré en septembre. Par ailleurs, la France et le segment Energie & Ressources montrent des signes de reprise, tandis que les économies en développement approchent d'une croissance à deux chiffres. Les déceptions proviennent du développement net en Europe et des segments Éducation et Santé en Amérique du Nord. Sodexo estime à 220 ME les économies annuelles réalisées sur l'exercice 2017-2018 grâce au plan lancé précédemment (l'impact était de 150 ME en 2016-2017). Le groupe reste à l'affût d'opportunités de croissance externe, car son endettement net se militait à 611 ME fin août dernier, soit 17% des capitaux propres. Il a cependant acquis depuis Centerplate.

Un nouvel indicateur

Sodexo a introduit un nouvel indicateur d'objectif, pour simplifier la lecture de ses comptes et les rendre plus comparables à ceux de ses concurrents. A partir de l'exercice qui a démarré en septembre, l'entreprise publiera un "résultat d'exploitation", qui, ajouté aux "autres produits opérationnels" et "autres charges opérationnelles", permettra d'arriver au résultat opérationnel. Les autres produits et charges opérationnels comprennent les plus ou moins-values sur les changements de périmètre, les gains et pertes liés aux modifications des avantages postérieurs à l'emploi, les coûts de restructuration et de rationalisation, les frais de fusion-acquisition, l'amortissement des relations clients et des marques et la dépréciation d'actif non-courants. Par conséquent, à compter de l'exercice 2017-2018, l'information sectorielle sera fournie jusqu'au résultat d'exploitation. Sur les comptes 2016-2017, l'introduction de ce ratio aurait abouti à une marge d'exploitation de 6,5%, qui remplacera le résultat opérationnel avant coûts exceptionnels (qui matérialisait donc une marge de 6,4%).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS