En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 170.00
+1.49 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 707.64
+1.81 %
7 243.96
+2.48 %
1.158
-0.04 %

Société Générale, le retour en grâce après les résultats

| Boursier | 561 | Aucun vote sur cette news

Malgré les éléments exceptionnels, les résultats restent à flot sur le dernier trimestre de l'exercice...

Société Générale, le retour en grâce après les résultats
Credits Reuters

Difficile de s'y retrouver dans les résultats 2017 de la Société Générale, tant les exceptionnels sont nombreux. Mais la banque a publié des revenus plus élevés que prévu au dernier trimestre, qui permettent d'éviter au résultat net publié de passer dans le rouge malgré les multiples charges de fin d'année. Le dividende de 2,20 euros est conforme aux attentes. Les résultats sont bien accueillis, avec un titre qui s'adjuge 4,5 % dans les premiers échanges, à 47,275 euros. Le bureau d'études Jefferies et conforté dans sa recommandation à l'achat ce matin, avec un objectif de cours confirmé à 59,20 euros. L'analyste en charge du dossier estime que les chiffres publiés ce matin constituent une base très solide pour le projet de relance du management. Parmi les bonnes nouvelles, il cite les bonnes performances de la plupart des divisions, ainsi que des coûts sous contrôle et le retour à la normale dans les dérivés.

Globalement, les spécialistes espèrent qu'il s'agit du retour en grâce de la banque, qui a beaucoup déçu par le passé.

Le consensus est assez nettement dépassé

La banque a réalisé un produit net bancaire de 6,228 milliards d'euros au quatrième trimestre 2017 (+0,8%), pour un résultat brut d'exploitation de 975 ME et un résultat net en vive baisse de 69 ME. Le consensus compilé par la société elle-même ressortait à 5,879 MdsE de PNB et -237 ME de résultat net. La banque avait prévenu début janvier que la réforme fiscale américaine allait entraîner une charge de 307 millions de dollars (environ 256 ME) dans ses comptes du 4ème trimestre, pour intégrer le changement de valeur des impôts différés actifs. En outre, 200 ME de charges additionnelles avaient été annoncées concernant un litige fiscal en France et les conséquences d'une décision de justice sur la dématérialisation du traitement des chèques. A ces deux éléments s'ajoutent les provisions pour litiges accrues et les frais de restructuration de la banque de détail en France. Sans cette ribambelle de charges, le bénéfice net aurait atteint 877 ME.

Un bénéfice 2017 en hausse... hors exceptionnels

Sur l'ensemble de l'exercice, le bénéfice net part du groupe baisse à 2,806 MdsE contre 3,87 MdsE un an avant. Hors exceptionnels, le bénéfice net serait de 4,49 MdsE contre 4,415 MdsE en 2016 (+8,4%). Le ROE sous-jacent progresse en un an de 7,9 à 8,3%, tandis que le ROTE passe de 9,3 à 9,6%. La charge nette du risque a poursuivi sa décrue, pour s'établir à -269 ME au 4ème trimestre contre -336 ME un an avant. Sur la totalité de 2017, le risque pèse -949 ME contre -1,74 MdE précédemment, hors provision pour litige qui atteint fin 2017 un total de 2,32 MdsE, après avoir été abondée de 200 ME additionnels. Le ratio CET1 non phasé a légèrement baissé de 11,5 à 11,4% entre fin 2016 et fin 2017. Le conseil d'administration va proposer un dividende de 2,20 euros par action, en ligne avec les attentes.

Le directeur général Frédéric Oudéa est confiant pour 2018, "dans un environnement économique et financier qui s'annonce progressivement plus favorable". Priorité est évidemment donnée à la bonne exécution du plan stratégique qui entre dans sa première année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...

Publié le 16/10/2018

L'OpenGround est un lieu unique de travail situé dans les locaux du siège social de Micropole à Levallois-Perret...

Publié le 16/10/2018

Au cours du 1er semestre, le Groupe a subi des maintenances exceptionnelles sur les installations historiques héritées des Charbonnages de France...

Publié le 16/10/2018

Ce partenariat s'inscrit dans un marché de la maintenance et des services aéronautiques promis à une belle croissance, avec la flotte d'avions qui devrait doubler de taille d'ici 2035...

Publié le 16/10/2018

  HOPSCOTCH GROUPE   RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL     Semestre clos au 30 juin 2018   Le présent Rapport Financier Semestriel est établi conformément aux dispositions de…