En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 344.93 PTS
-0.08 %
5 350.5
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 288.07
-0.06 %
DAX PTS
12 210.55
-0.22 %
Dowjones PTS
25 669.32
+0.43 %
7 377.54
+0.04 %
1.143
-0.02 %

Schneider voit ses marges continuer à croître en 2018

| Boursier | 188 | Aucun vote sur cette news

Le groupe a publié ce matin ses résultats 2017...

Schneider voit ses marges continuer à croître en 2018
Credits Reuters

Les résultats de Schneider sont bien placés par rapport aux attentes. Le groupe a prévu d'accélérer cette année en profitant d'un contexte porteur. Les marges vont continuer à se redresser.

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 24,74 milliards d'euros, en modeste hausse de 1,2% en données publiées, mais en croissance organique de 3,2%. Le résultat opérationnel ajusté atteint 3,65 MdsE, en hausse de 4,4% en publié et de 9% en organique, pour une marge qui passe de 14,3 à 14,8% entre 2016 et 2017. Le bénéfice net part du groupe atteint 2,15 MdsE, en vive hausse de 23%. La progression du cash-flow libre est plus modeste, 2%, à 2,25 MdsE. Le management propose un dividende de 2,20 euros par action, en hausse de 8%, aux actionnaires qui seront réunis en assemblée générale. La dette nette atteignait 4,3 MdsE en fin d'année.

Le consensus visait un chiffre d'affaires annuel de 24,693 MdsE, en croissance organique de 2,8%, pour un Ebita ajusté de 3,65 MdsE, soit 14,8% de marge, un bénéfice net part du groupe de 2,08 MdsE, un cash-flow libre de 2,19 MdE et un dividende de 2,19 euros. La dette financière nette était anticipée à 4,549 MdsE (le consensus de 15 analystes a été fourni par la société). Le groupe est donc plutôt bien positionné.

Le contexte est favorable

Le management, qui évoque un "environnement favorable", entre réaliser en 2018 une croissance organique forte de l'EBITA ajusté, autour de la borne haute de la fourchette de +4 à +7 %. Pour y parvenir, Schneider utilisera les deux leviers que sont la croissance organique du chiffre d'affaires et l'accroissement de la marge d'EBITA ajusté. Le groupe vise une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre +3% et +5% et une amélioration organique de la marge d'EBITA ajusté située vers le haut de la fourchette de +20 à +50 points de base, fourchette correspondant à l'amélioration annuelle moyenne visée pour la période 2017-2019.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Sur la semaine, le marché parisien abandonne 1,3%

Publié le 17/08/2018

A 08h00 en Allemagne
Indice des prix à la production de juillet.
source : AOF

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Communiqué de presse                                 Tours-en-Savoie, le 17 août 2018   Transfert du contrat de liquidité TIVOLY   TIVOLY…

Publié le 17/08/2018

Fox21 acquiert les droits d'adaptation du jeu vidéo à succès Vampyr, développé et coproduit par Dontnod Entertainment et édité par Focus Home Interactive, pour la production d'une série…