En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
+1.94 %
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

Ryanair tombe dans le rouge, se réorganise

| Boursier | 105 | Aucun vote sur cette news

Ryanair a connu des jours meilleurs...

Ryanair tombe dans le rouge, se réorganise
Credits Reuters

Ryanair a connu des jours meilleurs. La plus grande compagnie européenne à bas coûts est tombée dans le rouge au cours de son troisième trimestre fiscal, essuyant son premier déficit depuis 2014. Victime d'une concurrence effrénée, le transporteur irlandais a accusé une perte de 20 millions d'euros sur la période, contre un profit de 106 ME un an plus tôt, malgré des revenus en hausse de 9% à 1,53 milliard d'euros. Le tarif moyen a diminué de 6% à moins de 30 euros alors que le trafic a progressé de 8% avec 33 millions de personnes transportées.

"Bien qu'une perte de 20 millions d'euros au troisième trimestre soit décevante, nous sommes rassurés que cela soit entièrement dû à des tarifs aériens plus faibles que prévu, de sorte que nos clients bénéficient de prix bas records, ce qui est bon pour la croissance actuelle et future du trafic. Alors que les revenus accessoires ont enregistré une bonne performance, en hausse de 26% au troisième trimestre, celle-ci a été compensée par la hausse des coûts du carburant et du personnel..."

Objectifs confirmés

Ryanair, qui avait lancé un avertissement le mois dernier, a confirmé viser un bénéfice net annuel compris entre 1 et 1,1 MdE compte tenu de tarifs en baisse de 7% sur la saison hiver, d'un trafic attendu en hausse de 9% et de revenus accessoires dynamiques.

Nouvelle organisation

Le groupe irlandais a par ailleurs annoncé une vaste réorganisation interne avec la création de quatre filiales, Ryanair DAC, Laudamotion, Ryanair Sun et Ryanair UK. Chacune d'entre elle aura son propre directeur et son management. Cette nouvelle structure, qui se base sur le modèle d'IAG (maison-mère de British Airways), sera dirigée par Michael O'Leary qui a obtenu un mandat de cinq ans. Sous le feu des critiques, le président David Bonderman, a l'intention de rester jusqu'à l'été 2020 et sera alors remplacé par Stan McCarthy, ancien patron du groupe agroalimentaire irlandais Kerry Group. Ryanair pense que cette structure permettra à la société de réaliser des économies de coûts et d'être plus efficace, tout en permettant au groupe d'examiner d'autres opportunités de fusion et acquisition à petite échelle à l'image du développement réussi de Lauda.

Avis d'analystes

Du côté des analystes, Bernstein ('performance de marché') indique que l'ampleur des pertes est probablement supérieure aux estimations du consensus et que les commentaires de l'entreprise sur les capacités et le rendement intra-européens "donneront probablement aux investisseurs le temps de réfléchir".

Bien que les objectifs eurent été confirmés, Liberum ('acheter) note que des risques baissiers persistent, notamment du côté des perspectives de revenus unitaires. La prolongation du contrat de Michael O'Leary à la tête de la compagnie est en revanche une bonne nouvelle dans la mesure où elle réduit l'incertitude entourant sa succession.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…