5 281.29 PTS
+0.29 %
5 277.00
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 220.10
+0.28 %
DAX PTS
12 592.35
-0.06 %
Dowjones PTS
22 322.53
-0.16 %
5 921.24
-0.23 %
Nikkei PTS
20 296.45
-0.25 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Recylex : le résultat net s'améliore de 11 ME sur le semestre

| Boursier | 90 | Aucun vote sur cette news

Recylex a cependant consommé 1,5 ME de trésorerie...

Recylex : le résultat net s'améliore de 11 ME sur le semestre

Au 1er semestre 2017, le chiffre d'affaires de Recylex s'établit à 218,3 millions d'euros (167,8 ME au 30 juin 2016). Il est en croissance de 50,5 ME, soit +30% de progression. Le chiffre d'affaires consolidé retraité (intégrant la quote-part de Recytech SA détenue à 50%) au 30 juin 2017 monte à 230 ME, en hausse de 31% par rapport à la même période en 2016.

Au 1er semestre 2017, l'Ebitda consolidé en normes IFRS est positif à 9,6 ME, en amélioration très significative par rapport au 1er semestre 2016 (-0,1 ME). Sur la même période, l'Ebitda consolidé retraité s'est établi à 17,4 ME (3,7 ME au 1er semestre 2016). Malgré une base de comparaison défavorable en raison des grands arrêts de maintenance programmés des segments Plomb et Zinc réalisés au second trimestre 2017 (aucun arrêt en 2016), la performance opérationnelle du groupe a affiché une forte amélioration, principalement en raison de la forte progression de la profitabilité des segments Plomb et Zinc sur le semestre.

Dans ce contexte, Recylex constate un bénéfice opérationnel courant de +6,3 ME, en très forte amélioration de +9,5 ME par rapport à la perte de -3,2 ME au 1er semestre 2016. Le résultat opérationnel courant retraité atteint 13,7 ME, contre un résultat à l'équilibre au 1er semestre 2016. Au 30 juin, Recylex enregistre un bénéfice net consolidé part du groupe de +6,7 ME, en nette amélioration de +11 ME (-4,2 ME au 1er semestre 2016).

Au bilan

La position nette (après déduction des concours bancaires courants) de trésorerie du groupe au 30 juin 2017 est passée à -8,5 ME (-7 ME au 31 décembre 2016). Cette consommation de 1,5 ME s'explique par une forte hausse temporaire du BFR courant, notamment en raison de l'augmentation du stock de matières secondaires liée à l'arrêt de maintenance de la fonderie de Nordenham.

Le flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles s'est élevé à -4,8 ME au 30 juin 2017 (+4,7 ME au 1er semestre 2016). La trésorerie brute du groupe est restée quasiment stable, à 6,5 ME au 30 juin (6,2 ME au 31 décembre 2016), grâce à l'utilisation de la totalité des lignes de crédit disponibles, soit 15 ME. Au 31 décembre 2016, les lignes de crédit s'élevaient à 15 ME dont 13,2 ME avaient été utilisés.

L'endettement financier net du groupe a atteint à 83,6 ME au 30 juin 2017 (27,1 ME au 31 décembre 2016). Le montant des provisions du groupe a fortement chuté à 28,2 ME au 30 juin (64,2 ME au 31 décembre 2016).

Les capitaux propres consolidés ont atteint -18,4 ME, en amélioration de 12,6 ME par rapport au 31 décembre 2016, principalement en raison de l'impact positif du résultat net consolidé au 30 juin 2017 pour 6,7 ME et des levées de fonds issues de la ligne de financement en fonds propres (Equity Line) de Recylex SA à hauteur de 4,4 ME.

Perspectives

"La bonne performance de Recylex au 1er semestre 2017 témoigne de la solidité de notre modèle industriel, de la profonde confiance de nos partenaires commerciaux et de l'engagement de toutes les équipes, dans un contexte qui aura été pourtant très difficile. En effet, après 3 mois de négociations, c'est avec un grand soulagement que le groupe a annoncé la conclusion d'un accord global pour faire face à l'amende de la Commission européenne. Malgré cette période d'incertitude, désormais levée, l'activité de Recylex et ses marges se sont nettement redressées, portées par un contexte économique plus porteur et alors que les grands arrêts de maintenance ont eu lieu au cours de ce premier semestre. Si ces résultats sont encourageants, le groupe est conscient des défis encore à relever, notamment la construction du nouveau four de réduction en Allemagne, élément clé de sa rentabilité future", commente Yves Roche, PDG de Recylex.

Après une période de hausse au 1er trimestre 2017, les cours des métaux exprimés en euros ont enregistré une correction au 2e trimestre. Si leurs niveaux demeurent actuellement satisfaisants portés notamment par de bons fondamentaux, l'évolution de la parité Euro/Dollar (E/$) sera un élément clé du second semestre 2017. En effet, l'euro est actuellement à son plus haut niveau face au dollar depuis janvier 2015. Si cette situation persiste ou s'amplifie, elle pourrait pénaliser à terme les cours des métaux exprimés en euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Lors de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, ces derniers ont approuvé toutes les résolutions à l'ordre du jour. Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats…

Publié le 22/09/2017

La société Edify a conclu la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle de Thermocompact, conformément à sa stratégie d'investissement dans des entreprises de taille…

Publié le 22/09/2017

Trigano a acquis 85% du capital de la société Protej d.o.o, propriétaire du Groupe Adria. Les 15% restants sont conservés par l'équipe de management d'Adria et pourront être acquis par Trigano…

Publié le 22/09/2017

      Information Réglementée                                                              …

Publié le 22/09/2017

Alstom a confirmé l'existence de discussions avec Siemens relatives à un possible rapprochement entre Alstom et la division Mobility de Siemens. "Aucune décision finale n'a été prise, les…

CONTENUS SPONSORISÉS