Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.55 PTS
-1.42 %
5 523.0
-1.18 %
SBF 120 PTS
4 366.64
-1.39 %
DAX PTS
13 291.16
-0.33 %
Dow Jones PTS
29 582.88
-1.09 %
12 206.07
-0.43 %
1.195
-0.05 %

Publicis annonce un plan de 500 ME d'économies et un dividende réduit

| Boursier | 1620 | Aucun vote sur cette news

Publicis Groupe a réuni le Directoire et le Conseil de Surveillance le vendredi 10 avril...

Publicis annonce un plan de 500 ME d'économies et un dividende réduit
Credits Jacky Naegelen / Reuters

Publicis Groupe a réuni le Directoire et le Conseil de Surveillance le vendredi 10 avril. A l'ordre du jour de ces deux organes de gouvernance, plusieurs points ont été examinés, parmi lequels : les performances du premier trimestre 2020, les premières conséquences économiques de la pandémie du Covid-19 et du confinement dans un certain nombre de pays ou d'Etats, les décisions prises par le management pour faire à cette situation et ses évolutions possibles ainsi que la politique de dividende au titre de l'exercice 2019, payable en 2020.

Le Conseil de Surveillance a déclaré : "Nous sommes très impressionnés par l'exceptionnelle mobilisation des équipes à travers le monde, les élans de solidarité et l'esprit de collaboration à tous les niveaux, et tenons à leur exprimer nos plus vifs remerciements. Nous souhaitons exprimer notre soutien total au President du Directoire et aux équipes de management du Groupe qui ont su prendre très tôt les bonnes décisions."

Le Conseil de Surveillance a ainsi entériné la décision du Directoire de demander aux actionnaires, dans le contexte de cette situation difficile, de faire un effort de solidarité avec le Groupe, en réduisant le dividende de 50% à 1,15 euros, contre 2,30 euros par action initialement prévu.
Le paiement initialement prévu début juillet sera exceptionnellement reporté au 28 septembre 2020. Par ailleurs, les actionnaires sont invités à utiliser l'option du paiement en actions afin de réinvestir leurs dividendes dans l'entreprise. Le dividende sera soumis à l'approbation des actionnaires lors de la prochaine Assemblée Générale Mixte du 27 mai 2020.

Parmi les mesures exceptionnelles pour se "préparer à la récession à venir" et préserver le bilan, le groupe annonce un plan d'économies de coûts de 500 ME, "pour s'adapter à ce nouvel environnement et préparer la sortie de crise".

Par ailleurs, des décisions individuelles et volontaires de réduction temporaire des rémunérations ont été proposées : Arthur Sadoun a décidé de réduire sa rémunération fixe des deuxième et troisième trimestres de 30%, les membres du directoire et du comité exécutif ont pour leur part décidé de réduire leur rémunération fixe de 20% pour les deuxième et troisième trimestres 2020. Maurice Lévy a décidé de réduire sa rémuneration annuelle de 30% .

REVENU NET DU PREMIER TRIMESTRE 2020

Le revenu net de Publicis Groupe pour le 1er trimestre 2020 est de 2.481 millions d'euros, comparé à 2.118 millions d'euros en 2019, en croissance de 17,1%. Les effets de la variation des taux de change ont un impact positif de 33 millions d'euros. Les acquisitions (nettes de cessions) ont eu une contribution positive sur le revenu net à hauteur de 393 millions d'euros, reflétant principalement la contribution d'Epsilon et dans une moindre mesure celle de Rauxa, partiellement compensées par les cessions de PHS et Proximedia.

La croissance organique est de -2,9%, une performance encourageante due en partie à la performance des Etats-Unis et malgré les premières retombées du Covid-19.

L'Europe affiche une baisse de son revenu net de 8,7% et de 9,2% en base organique. Plusieurs pays de la zone ont d'une part de forts comparables l'année dernière et ont, d'autre part, enregistré une baisse brutale de leur activité en mars, alors que la pandémie se propageait et que les mesures de confinement s'étendaient. La France et le Royaume-Uni ont enregistré des baisses de leur revenu net, respectivement de 12,9% et 9,6% en organique au cours du trimestre. L'Italie et l'Allemagne ont respectivement enregistré une baisse de 6,1% et 7,1%.

Le revenu net de l'Amérique du Nord a augmenté de 36,5% au premier trimestre 2020, avec la contribution d'Epsilon. Sur une base organique, la performance a été de +0,5%. Cela inclut une croissance organique de 0,2% aux États-Unis, et une bonne performance du Canada avec une croissance organique de 3,1%. La tendance sous-jacente est encourageante, en particulier sur les deux premiers mois de l'année, où les secteurs de la création et des médias ont connu une croissance de 5% aux États-Unis. Par ailleurs, la performance de Publicis Sapient était en légère hausse aux États-Unis au premier trimestre, grâce aux premiers effets de son repositionnement sur de la transformation digitale des entreprises. Il faut également noter qu'Epsilon 2.0, le coeur de leur l'expertise data et tech, qui représente 80% de leur activité historique, a enregistré des revenus nets stables sur le trimestre, après une solide progression de 5% sur les deux premiers mois de l'année.

L'Asie Pacifique affiche une croissance de 5,8% en publié et une diminution de 1,9% en organique. La Chine, premier pays touché par la pandémie de Covid-19 pendant la majeure partie du premier trimestre, a été gravement affectée et a enregistré une baisse de 15,3%. Cette croissance négative a été compensée par une forte performance dans d'autres pays de la zone, notamment en Inde avec +12,7% sur une base organique et grâce aux pays d'Asie du Sud-Est comme Singapour ou la Thaïlande.
L'Amérique latine a enregistré une baisse de 18,2% de son revenu net en publié et de 10,9% en organique. La plupart des pays de cette zone ont connu une baisse, mais le Brésil, avec -20,5% sur une base organique, en explique la majeure partie, en raison de pertes de contrats en 2019, de reports de campagnes clients ainsi que de la fermeture d'une agence au 1er semestre 2019.
La région Moyen-Orient et Afrique a enregistré une croissance de 2,7% en publié et +0,6% en organique, malgré une base très élevée l'année précédente, notamment chez Publicis Sapient.

Dette nette et liquidité

Au 31 mars 2020, la dette nette s'élevait à 4 094 millions d'euros, contre 2 713 millions à la fin de l'année 2019 et 885 millions à fin mars 2019. La hausse est principalement due à l'acquisition d'Epsilon en juillet 2019.
L'endettement net moyen du groupe s'est élevé à 3 486 millions d'euros au premier trimestre 2020, contre 229 millions d'euros au premier trimestre 2019.

La position de liquidité du Groupe reste très solide, à 4,7 milliards d'euros, soit un niveau similaire à celui d'il y a un an, avant l'acquisition d'Epsilon. Le Groupe gère activement sa trésorerie et a tiré de manière préventive sur sa ligne de crédit renouvelable de 2 milliards d'euros, sans impact sur la dette nette à fin mars, pour faire face à tout impact potentiel à court terme de la pandémie mondiale sur ses activités.

Acquisitions et cessions

Le Groupe n'a procédé à aucune acquisition ou cession majeure au cours de la période.

Perspectives

La crise sanitaire à laquelle le monde est confronté se traduira par une forte récession dont il est impossible de prévoir l'ampleur aujourd'hui... "Nous pourrions connaitre une reprise mais aussi des moments encore plus difficiles. Le Groupe est aujourd'hui organisé et préparé pour faire face à ces incertitudes. Comme annoncé précédemment, il ne sera donné aucune prévision qui serait par nature aléatoire et volatile" commente le groupe.

New business

Publicis Groupe continue d'enregistrer de nouveaux gains de contrats significatifs ce trimestre, tels que le budget créatif mondial de Bank of America remporté par Leo Burnett, ADNOC au Moyen Orient, US Cellular, Tailored Brands ainsi que Castorama en France. Et récemment, la majorité du contrat créatif et media de FCA en Chine, au moment où la reprise se fait sentir dans le pays.
Si l'activité en termes de New Business a ralenti ces dernières semaines, elle ne s'est pas arrêtée pour autant. Publicis Groupe a remporté une série de nouveaux contrats dans le monde, malgré les confinements, grâce à des compétitions organisées principalement par visio-conference, comme le budget créatif mondial d'Enel en Italie par exemple.

Nominations

Au premier trimestre 2020, Publicis Groupe a continué à attirer des talents et à promouvoir une nouvelle génération de leaders à des postes stratégiques, au sein de ses marques les plus emblématiques.
Publicis Groupe UK a promu David Hackworthy au poste de CSO nouvellement créé. Dans le secteur créatif, une série de nominations ont été faites, notamment Stephen De Wolf, CCO, BBH Londres ; Remco Graham, directeur de la création de BBH Londres ; Rodrigo Castellari, directeur de la création de Saatchi & Saatchi Londres ; et Mark Elwood, ECD de Leo Burnett Londres. Publicis Groupe UK a également nommé Marcos Angelides, en tant que directeur de l'innovation et directeur de la stratégie de Spark Foundry.

Publicis Groupe Espagne a nommé un nouveau PDG de Zenith, Abelardo Ibáñez, avec une forte expertise dans le domaine de la data et du digital. Gastón Guetmonovitch a été promu CCO de Leo Burnett Spain et Miguel Esteban a été promu directeur de la stratégie en charge du Power of One.

Publicis Groupe Italie a nommé Massimo Baggi, Chief Commerce Officer, pour aider les clients à mettre en place des stratégies omnicanal.

En Allemagne, Olivier Korte et Katja Reis ont été promus aux postes respectifs de PDG et de directeur général de Publicis Media Allemagne. Alors que nos équipes en Chine commencent à se remettre pleinement au travail, Publicis Groupe a nommé Sapna Nemani, au poste nouvellement créé de chef des produits et des solutions de Publicis Groupe APAC et Ching Ian, en tant que PDG de PMX APAC. Ed Booty, actuellement directeur de la stratégie de Publicis Communications APAC, est promu au poste nouvellement créé de directeur de la stratégie de Publicis Groupe APAC.

Publicis Groupe a également nommé de nouvelles équipes de direction en Asie du Nord pour le Japon et la Corée: Nicole Roe, ancienne directrice générale de Leo Burnett Corée, a été promue au poste de PDG de Publicis Groupe Corée et Gareth Mulryan a été nommé PDG de Publicis Groupe Japon. Publicis Groupe APAC a également procédé à d'autres nominations, parmi lesquelles Unny Radhakrishnan, PDG, Digitas India, Nick Keenan, PDG, Starcom Australia et Ian Loon, PDG, Publicis Media Singapore.

Publicis Groupe US a continué à recruter des talents créatifs avec les nominations de Rafael Rizuto CCO, BBH NY, et de Daniel Lobatón, directeur de la création, Saatchi & Saatchi New York.

Publicis Sapient a continué à renforcer ses équipes avec la nomination de Karin Giefer et Quinnton Harris aux postes respectifs de SVP, Expérience, et de directeur de la création mondiale.
Aux États-Unis, Nathalie Huni, qui a occupé des postes de direction créative chez R/GA London, McCann NY et Huge, a rejoint l'équipe en tant que vice-présidente exécutive, responsable du design, NA, Digitas USA, ainsi que Dwayne Koh, précédemment chez Huge, qui a rejoint Digitas USA en tant que vice-président et directeur de la création, côte ouest ; et enfin Adriano Matos, précédemment chez Grey Brazil, nommé vice-président et directeur de la création, Leo Burnett Chicago.

Parmi les autres nominations aux États-Unis, Ronnie Dickerson Stewart, ancienne vice-président de Career Advancement & Inclusion chez Digitas USA, est nommée directeur de la diversité de Publicis Groupe US, et Susan Manber, anciennement directrice de la stratégie chez Digitas Health a été nommé Chief Patient Officer.
En outre, Jodi Robinson a été promue PDG de Digitas USA et Jonathan Tatlow directeur de la stratégie de Digitas USA ; Loch Rose directeur des analyses de Conversant USA ; Chad Peplinski directeur des médias d'Epsilon USA ; et Maureen Glure directeur de la clientèle de Starcom USA.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/11/2020

Le CAC 40 est toujours dans le rouge avant l’ouverture des marchés américains malgré plusieurs tentatives de revenir vers l’équilibre.Les indices américains sont attendus en ordre dispersés…

Publié le 27/11/2020

Lors de sa réunion du 26 novembre, le Conseil d'administration a pris acte du départ de Monsieur Géry Robert-Ambroix en qualité de Directeur Général...

Publié le 27/11/2020

Touax a procédé au rachat et à l'annulation d'une partie des titres super-subordonnés à durée indéterminée (TSSDI) émis en août 2013, novembre 2013 et...

Publié le 27/11/2020

Le conseil d’administration de la Compagnie des Alpes envisage qu’à l’expiration du mandat de PDG de Dominique Marcel, la présidence du conseil d’administration et la direction générale…

Publié le 27/11/2020

Le groupe de médias ADL Partner a réalisé au troisième trimestre 2020 un chiffre d’affaires de 34,2 millions d'euros, en croissance de 3,2% par rapport à la même période de 2019, pour un…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne