5 294.54 PTS
-0.28 %
5 293.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
4 238.83
-0.30 %
DAX PTS
12 439.23
-0.18 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Premier semestre difficile, comme prévu, pour Groupe Gorgé

| Boursier | 154 | Aucun vote sur cette news

L'embellie se dessine sur la seconde moitié de l'année...

Premier semestre difficile, comme prévu, pour Groupe Gorgé

Le premier semestre de Groupe Gorgé est marqué par une nette baisse de rentabilité des activités historiques. Une situation qui devrait s'améliorer sur la seconde partie de l'année, notamment avec l'arrivée de contrats attendus de longue date. Le groupe confirme viser 300 ME de revenus annuels sur ses trois branches.

Le chiffre d'affaires s'est contracté de -3,7% à 136,7 millions d'euros, pour un Ebitda qui a fondu de 7,4 à 2,4 ME. En conséquence, le groupe affiche une perte opérationnelle courante de -3,7 ME, alors qu'il était bénéficiaire l'année précédente. La perte nette part du groupe s'établit à -3,9 ME, après -3,3 ME un an plus tôt. La baisse d'activité est alimentée par la plus grosse division, le pôle Protection des Installations à Risques, que la croissance des autres branches ne parvient pas à compenser. A l'échelle de l'Ebitda, l'Impression 3D réduit sa perte à -1 ME mais la rentabilité des Systèmes Intelligents de Sûreté passe de 5,3 à 3,6 ME, affectée par un mix d'activités défavorable et des coûts commerciaux élevés, tandis que celle de la Protection des Installations à Risques chute de 5,3 à 0,2 ME, à cause notamment des retards de lancement des deux EPR du Royaume-Uni, et de la poursuite de la dégradation de l'activité dans le secteur pétrolier.

En dépit de cette première moitié d'exercice fort poussive, les objectifs 2017 sont confirmés. Les revenus annuels sont attendus autour de 300 ME, tandis que la rentabilité du second semestre devrait être "en très nette amélioration". De nombreux appels d'offres en souffrance pourraient se débloquer au second semestre. Le chiffre d'affaires du pôle devrait ainsi atteindre 120 ME cette année. Dans la branche Protection des Installations à Risques, les revenus devraient avoisiner ceux de 2016. "Les perspectives d'activité dans le secteur du nucléaire sont désormais plus favorables", indique l'entreprise, avec un carnet de commandes en forte hausse. Dans l'Impression 3D, Prodways poursuit sa monté en puissance.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

La position du bureau d'études n'a pas été très porteuse en 2017...

Publié le 23/02/2018

Et de quatre pour Arkema...

Publié le 23/02/2018

Oddo BHF reste à l'achat

Publié le 23/02/2018

+59% de croissance...

Publié le 23/02/2018

Le groupe doit financer sa mue : il pioche dans son rendement.

CONTENUS SPONSORISÉS