En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 971.79 PTS
-0.65 %
6 002.50
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 706.86
-0.64 %
DAX PTS
13 388.42
-0.94 %
Dow Jones PTS
29 160.09
-0.09 %
9 216.98
+0.31 %
1.105
-0.35 %

Osmozis : retour à la rentabilité confirmé

| Boursier | 348 | Aucun vote sur cette news

OSMOZIS, premier opérateur de réseaux LoRaWan/WiFi multi-services dédiés aux campings et résidences de vacances en Europe, publie ses résultats...

Osmozis : retour à la rentabilité confirmé
Credits Reuters

OSMOZIS, premier opérateur de réseaux LoRaWan/WiFi multi-services dédiés aux campings et résidences de vacances en Europe, publie ses résultats 2018-2019 (période du 1er septembre 2018 au 31 août 2019). Les procédures d'audit des comptes ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour la publication du rapport financier annuel.

CHIFFRE D'AFFAIRES TIRÉ PAR LES SERVICES CONNECTÉS

Au terme de l'exercice 2018-2019, OSMOZIS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 8.467 KE, en croissance de 1% sur un an. Le chiffre d'affaires ACCÈS INTERNET s'établit à 7.800 KE (-0,8%), les SERVICES CONNECTÉS ont généré 667 KE de revenus, en croissance de +19%.
Le chiffre d'affaires proforma d'Osmozis, intégrant l'activité d'EWI-Médiawifi sur 12 mois (1.973 KE), s'élève à 9.668 KE à l'issue de l'exercice 2018-2019, en croissance de 15% sur l'année.

La baisse des charges d'exploitation d'Osmozis et l'intégration maîtrisée d'EWI-Médiawifi sur les 3 derniers mois de l'exercice ont permis, conformément aux prévisions du Groupe, un retour à la rentabilité. L'excédent brut d'exploitation ressort à 1.790 KE soit plus de 21% du chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019, en progression de +2 points sur un an.

Le résultat d'exploitation a progressé de +970 KE, par rapport à l'exercice précédent, s'élevant à +425 KE au 31 Aout 2019. Le Groupe a réalisé un changement d'estimation de ses règles d'amortissement des immobilisations des équipements installés, passant de 5 à 10 ans, afin de les aligner sur la durée de vie réelle constatée de ces produits et sur les pratiques du secteur.

Après prise en compte du résultat financier (-17 KE) qui intègre une reprise de provision de 141 KE, liée à l'impact de la remontée du cours de l'action Osmozis sur la valorisation des actions auto-détenues, et d'une charge d'impôt de 145 KE, le résultat net du groupe atteint 265 KE contre une perte de -687 KE un an plus tôt.

Au 31 août 2019, les capitaux propres d'OSMOZIS s'établissaient à 8.016 KE pour une trésorerie brute de 2.823 KE et un endettement financier net de 6.958 KE. L'impact de l'acquisition d'EWI-Médiawifi sur les flux de trésorerie s'élève à 1.850 KE et explique principalement la variation de trésorerie sur l'exercice.

Dans le même temps, la capacité d'autofinancement du Groupe, qui s'est améliorée de 23% sur un an pour atteindre 1.775 KE, et la mise en place de nouveaux financements bancaires ont permis de couvrir les investissements dans le réseau.
Le niveau de la trésorerie est pénalisé, suite à l'attente des remboursements de CIR5 des exercices 2016 et 2017 pour un montant de 660 KE, à recevoir dans les prochains jours.

AMBITION D'UN EXERCICE 2019-2020 RENTABLE ET GÉNÉRATEUR DE TRÉSORERIE

À moyen terme, Osmozis entend poursuivre son développement commercial, tout en maintenant sa trajectoire de rentabilité, en se concentrant sur les deux axes stratégiques suivants :
- L'augmentation des revenus par emplacement, par la montée en puissance de la vente de services connectés dont la gamme et le potentiel commercial se sont fortement renforcés durant l'exercice ;
- La conquête commerciale, principalement par de la croissance externe en Europe. Outre l'apport immédiat de chiffre d'affaires additionnel, cette stratégie offre d'importantes synergies par l'ajout des services connectés et un pilotage centralisé depuis la France.

Au-delà de ces axes de développement, le Groupe souhaite donner la priorité sur l'exercice 2019-2020 à l'augmentation structurelle de sa rentabilité et de sa capacité de génération de trésorerie. Les synergies avec EWI-Médiawifi sur la structure des coûts et sur l'offre commerciale produiront leurs premiers effets visibles, permettant d'anticiper un nouvel exercice profitable en 2019-2020. Le Groupe souhaite également renforcer son bilan afin de disposer de marges de manoeuvre financière pour saisir de nouvelles opportunités de croissance externe, tout en maîtrisant son endettement et avec le souhait de préserver les intérêts économiques de ses actionnaires.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2020

Goldman Sachs vise désormais les 169 euros pour l'action Safran.

Publié le 23/01/2020

Le Groupe Samse maintient sa stratégie de développement de son maillage existant des agences de négoces et des magasins de bricolage...

Publié le 23/01/2020

Les actions Hoffmann Green seront définitivement acquises par les bénéficiaires le 13 janvier 2022 sur condition de présence à cette date...

Publié le 23/01/2020

Au 31 décembre 2019, la trésorerie brute ressortait à 8 ME...

Publié le 23/01/2020

Le titre Renault a chuté de plus de 5% jeudi à 36,98 euros sur le marché parisien, de retour au plus bas depuis la fin 2012.