5 513.82 PTS
-
5 480.0
-
SBF 120 PTS
4 405.94
-
DAX PTS
13 246.33
-
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
-0.32 %
Nikkei PTS
23 776.28
-0.73 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

OSE Immunotherapeutics : en perte de 6,34 ME sur le semestre

| Boursier | 145 | Aucun vote sur cette news

La trésorerie de 20,5 ME ne tient pas compte du crédit d'impôt recherche 2016 de 2,65 ME attendu au 2e semestre 2017, assurant une visibilité financière jusqu'au 2e semestre 2018....

OSE Immunotherapeutics : en perte de 6,34 ME sur le semestre

OSE Immunotherapeutics publie pour le 1er semestre 2017 un chiffre d'affaires de 2,8 millions d'euros, lié à l'étalement des revenus de l'option de licence de 10,25 ME signée avec les laboratoires Servier.

Le résultat opérationnel est déficitaire de -7,33 ME (-22,9 ME au 30 juin 2016), en ligne avec l'accélération des dépenses de développement du portefeuille de produits vers la clinique. Le résultat net consolidé est une perte de 6,34 ME (-24,5 ME un an plus tôt).

Au 30 juin 2017, la trésorerie disponible s'élevait à 20,5 ME, intégrant le versement début 2017 d'un montant de 10,25 ME suite à l'accord d'option de licence d'OSE-127 (Effi-7) signé avec Servier fin décembre 2016, ainsi que le versement en juin d'une aide de BPIfrance de 2,597 ME portant sur OSE-127 (Effi-7) dans le cadre du programme EFFIMab.

Cette trésorerie de 20,5 ME ne tient pas compte du crédit d'impôt recherche 2016 de 2,65 ME attendu au 2e semestre 2017, assurant une visibilité financière jusqu'au 2e semestre 2018.

"Ce 1er semestre a été marqué par des étapes importantes du portefeuille d'OSE en clinique. Nous confirmons l'intérêt des néoépitopes de Tedopi dans une autre indication, malgré l'arrêt temporaire fin juin de nouvelles inclusions dans l'essai de phase 3 dans le cancer du poumon. En effet, nous venons de conclure un accord pour un projet d'essai en combinaison avec un checkpoint inhibiteur dans le cancer du pancréas, essai proposé par le Gercor, un groupe d'experts internationalement reconnu dans cette pathologie à fort besoin thérapeutique. Nous préparons activement pour 2018 à la fois l'entrée en clinique en immuno-oncologie d'OSE-172, notre nouveau checkpoint inhibiteur (antagoniste des cellules myéloïdes suppressives) et celle d'OSE-127, antagoniste de l'IL-7R, dans les maladies auto-immunes (sous option de licence avec Servier)", indique Dominique Costantini, Directeur général d'OSE Immunotherapeutics, qui ajoute : "Notre accord de licence conforte l'avancée clinique de l'antagoniste du CD28, FR-104, prévu en Phase 2 en 2018 par Janssen Biotech. Cette licence et l'option de licence avec Servier sur OSE-127 nous donnent l'accès à des revenus récurrents. La trésorerie actuelle, le crédit d'impôt recherche attendu et les aides publiques obtenues permettent de disposer d'une position financière solide pour soutenir une avancée sereine de nos programmes en clinique et de nouveaux programmes innovants en recherche. La société dispose de plusieurs plateformes scientifiques et technologiques, néo épitopes, anticorps monoclonaux agonistes ou antagonistes, idéalement positionnées pour combattre le cancer et les maladies auto-immunes".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Il s'agit d'une émission obligataire à taux fixe de 500 ME à 7 ans assortie d'un coupon de 0,75%...

Publié le 16/01/2018

Selon le quotidien 'Les Echos', le groupe de BTP Eiffage a décroché le plus gros contrat du futur réseau de métros automatiques Grand Paris Express.

Publié le 16/01/2018

"Nos résultats semestriels s'inscrivent dans la trajectoire présentée lors de notre introduction en Bourse"...

Publié le 16/01/2018

Le Groupe M6 et le Groupe Canal+ passent un accord de partenariat global pour les contenus du groupe M6 destinés aux offres Canal...

Publié le 16/01/2018

Rendez-vous le 22 février...

CONTENUS SPONSORISÉS