En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 101.14 PTS
-0.17 %
6 097.50
-0.2 %
SBF 120 PTS
4 823.23
-0.19 %
DAX PTS
13 779.95
-0.07 %
Dow Jones PTS
29 348.03
+0.4 %
9 718.73
+0. %

OL Groupe : relève ses objectifs à horizon 2023/24

| Boursier | 356 | Aucun vote sur cette news

Au 1er semestre 2019/2020, les produits des activités d'OL Groupe ont atteint un plus haut niveau semestriel historique et s'élèvent à 197,2 ME (vs...

OL Groupe : relève ses objectifs à horizon 2023/24

Au 1er semestre 2019/2020, les produits des activités d'OL Groupe ont atteint un plus haut niveau semestriel historique et s'élèvent à 197,2 ME (vs. 168,4 ME en N-1).
Le Groupe a notamment réalisé un 1er semestre record en termes de produits de cessions de contrats joueurs à 69,1 ME (+31 ME, +81%) avec principalement les transferts de Tanguy Ndombelé à Tottenham (47,6 ME) et Nabil Fékir au Betis Séville (19,8 ME).

"Cette excellente performance confirme la pertinence de la stratégie de l'OL, basée sur un centre de formation de premier plan et le recrutement de jeunes talents, et sa capacité à valoriser ces potentiels sur les plans sportif et économique" commente la direction.

L'activité "Events" poursuit sa forte progression avec une croissance de 70% au 1er semestre 2019/2020, s'établissant ainsi à 5,5 ME (vs. 3,2 ME en N-1). Cette activité a notamment bénéficié des revenus issus des demi-finales et de la finale de la Coupe du Monde féminine de football disputées en juillet 2019 au Groupama Stadium (pas de grand événement sur le 1er semestre N-1).

Au 1er semestre 2019/2020, les droits TV et marketing demeurent à un niveau élevé à 77,8 ME (vs. 82,1 ME en N-1) avec, cette année encore, la participation du club à la phase de groupe de la Ligue des Champions (soit 4 fois sur les 5 dernières années), mais un classement provisoire défavorable de l'équipe masculine dans le Championnat de France de Ligue 1 (12ème place à fin décembre 2019 vs. 3ème en N-1).

L'excédent brut d'exploitation s'établit à 61,8 ME, niveau le plus élevé jamais enregistré à mi-exercice par le Groupe, bénéficiant de la croissance soutenue de l'activité. Le ratio EBE/Total des produits des activités est de 31% (vs. 32% en N-1).

Les ratios "Achats & charges externes/Produits des activités" et "Frais de personnel/Produits des activités" restent bien maîtrisés à respectivement 23% (ratio identique à N-1) et 40% (vs. 38% en N-1), conformes à l'objectif du Groupe (<50%).
Le résultat opérationnel progresse de +2% au 1er semestre 2019/2020, et s'établit à 26,7 ME (vs. 26,3 ME en N-1), marqué par une augmentation des dotations aux amortissements, conséquence de la hausse de l'actif joueurs.

Le résultat financier du 1er semestre s'élève à -8,1 ME (vs. -7,1 ME en N-1) et le résultat avant impôt s'établit à 18,5 ME, contre 19,2 ME au 31 décembre 2018.
Le résultat net part du Groupe est stable par rapport au 1er semestre précédent, s'établissant à 14,9 ME (vs. 14,8 ME en N-1).

UN BILAN ENCORE PLUS SOLIDE

Les capitaux propres (y compris intérêts minoritaires) poursuivent leur progression et s'établissent à 281,8 ME au 31 décembre 2019, contre 266,4 ME au 30 juin 2019.
L'endettement net de trésorerie globale (hors dettes et créances joueurs et hors impact IFRS16) s'améliore de 14,3 ME, en liaison avec l'augmentation de la trésorerie brute et le remboursement contractuel de l'emprunt lié au stade (4,1 ME remboursés sur la période).

Compte tenu de l'augmentation de la dette nette sur contrats joueurs (+54 ME) consécutive aux acquisitions de l'été 2019, l'endettement net de trésorerie (y compris créances et dettes nettes sur contrats joueurs) s'établit à 222,6 ME au 31 décembre 2019 (vs 157,7 ME au 30 juin 2019), en hausse de 64,9 ME (y compris +5,4 ME liés à l'impact de la 1ère application de la norme IFRS 16).

À l'actif, la valeur nette comptable des contrats de joueurs s'élève à 156,4 ME, en hausse de 66,9 ME par rapport au 30 juin 2019 (89,5 ME), en relation avec le trading joueurs de l'été 2019.

Au 31 décembre 2019, la valeur de marché de l'effectif professionnel masculin a encore progressé et dépasse désormais les 500 ME (507,3 ME contre 436,5 ME au 30 juin 2019, soit +16%), induisant un niveau toujours très élevé de plus-values potentielles relatives à l'actif joueurs estimées à plus de 350 ME.

ÉVÈNEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES DU 2ND SEMESTRE 2019/2020

Le 5 février, un Top partenariat a été conclu avec Emirates, une marque mondiale, prestigieuse et valorisante pour le Groupe OL. Emirates bénéficiera seul, de l'apposition de sa marque sur la face avant des maillots de l'équipe masculine (Championnat et Europe) pour 5 ans, du 1er juillet 2020 au 30 juin 2025. Ce contrat est le plus important que le Groupe n'ait jamais signé.

Par ailleurs, des discussions relatives au contrat de naming à compter de 2020/2021 sont en cours avec plusieurs partenaires.

Au 2nd semestre de l'exercice 2019/2020, le Groupe bénéficiera de l'arrivée de nouveaux talents, à l'instar de Bruno Guimarães, Karl Toko Ekambi et Camilo Reijers, qui conforte l'ambition de l'Olympique Lyonnais, encore engagé dans les 4 compétitions, d'être au plus haut niveau dans cette seconde moitié de saison et revenir en ligne avec les objectifs sportifs visés en Championnat de France de Ligue 1. Le club s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue qu'il disputera le 4 avril prochain contre le PSG.

Le Groupe bénéficiera également de sa participation aux phases finales de la Champions League (1/8ème de finale contre la Juventus) générant mécaniquement des revenus additionnels de droits TV UEFA et de billetterie Europe. Un record de revenu de matchday est attendu sur ce match.

Le Groupe pourra également compter sur une programmation estivale particulièrement riche au Groupama Stadium, qui accueillera la 1ère édition du festival annuel de musique "FELYN" les 19 & 20 juin 2020, produit par la société OL Production (co-entreprise à 50% OL Groupe et 50% Olympia Production, filiale de Vivendi). L'enceinte accueillera également un match amical France-Finlande dans le cadre de la préparation de l'UEFA Euro 2020 le 31 mars 2020, un concert privé pour Groupama le 5 juin, Paul McCartney le 7 juin, un Monster Jam le 27 juin 2020 et le groupe Rammstein les 9 et 10 juillet 2020.

Le Groupe anticipe également la contribution de nouveaux produits de cessions de contrats joueurs, après un niveau record de 69,1 ME réalisé au cours du 1er semestre. Lucas Tousart a été cédé au Hertha Berlin pour un montant brut de 25 ME lors du mercato d'hiver, mais restera dans les effectifs de l'OL jusqu'à la fin de saison, sous forme de prêt. À l'issue du mercato d'hiver, clos fin janvier 2020, le Groupe enregistre déjà un montant cumulé de plus de 90 ME de produits de cessions de contrats de joueurs (vs. 88,2 ME générés sur la totalité de l'exercice 2018/2019).

PLAN STRATÉGIQUE À HORIZON 2023/2024

OBJECTIFS : 420 ME À 440 ME DE PRODUITS DES ACTIVITÉS, EBE SUPÉRIEUR À 100 ME

Dans le cadre de sa stratégie de développement basée sur un concept de " Full entertainment " autour de son coeur d'activité football, mais également sur le développement, la récurrence et la diversification de son offre "Events", le Groupe revoit aujourd'hui à la hausse son objectif de Produits des activités à horizon 2023/2024, et vise désormais un montant total de revenus de 420 ME à 440 ME. Parallèlement, le Groupe entend générer un EBE supérieur à 100 ME.

Cet objectif de revenus à horizon 2023/2024 s'appuiera notamment sur :

FORTE REVALORISATION DES PARTENARIATS DÈS LA SAISON 2020/2021

Les revenus de partenariats bénéficieront de la mise en application dès 2020/2021 du nouveau contrat exclusif "face avant maillot" signé avec Emirates le 5 février 2020. Ils devraient bénéficier également d'un nouveau contrat naming, actuellement en cours de discussion.

Le Groupe a pour objectif une croissance de ses revenus de partenariats de l'ordre de 12 à 15 ME annuels à compter de 2020/2021 (vs. 2018/2019 31,3 ME). L'objectif de revenus de partenariats annuels à horizon 2023/2024 s'établit ainsi entre 47 et 50 ME.

POURSUITE D'UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE DU PÔLE "EVENTS" AUTOUR DU GROUPAMA STADIUM ET DU PROJET D'ARENA

Le Groupe oeuvre activement au projet d'extension foncière et d'implantation d'une nouvelle salle évènementielle à proximité du stade, d'une capacité de 12.000 à 16.000 personnes. Cette nouvelle enceinte, qui représenterait un investissement d'environ 115 ME porté par le Groupe (objectif de livraison au cours du 2ème trimestre 2023), viendrait compléter l'offre "Events" avec l'organisation de concerts tout au long de l'année, de séminaires et de salons professionnels de grande ampleur, mais également de compétitions sportives telles que des matchs de prestige d'Euroligue de basket-ball de LDLC ASVEL ainsi que des compétitions internationales d'e-sport.

L'objectif de revenus "Events" annuels à horizon 2023/2024 porte sur un montant de 42 à 45 ME.

UNE ACTIVITÉ DE TRADING DE JOUEURS RÉCURRENTE ET AMBITIEUSE

Dans un contexte de marché mondial des transferts toujours en progression (+5,9% en 2019, source rapport FIFA janvier 2020), OL Groupe est idéalement positionné pour créer de la valeur avec l'Academy, parmi les meilleurs centres de formation d'Europe, et une politique d'acquisition et de valorisation de jeunes joueurs à fort potentiel.

L'objectif de revenus de trading de joueurs s'établit à un montant global compris entre 90 et 110 ME en moyenne annuelle (2020/2021-2023/2024).

Le Groupe a pour objectif d'augmenter le nombre d'abonnés en places sèches (sans prestation) et en hospitalités (avec prestations), des tribunes basse et intermédiaire, afin d'atteindre sur ces 2 zones, un taux de remplissage de 100% (vs. 77% actuellement sur les 2 catégories).

L'objectif de revenus de billetterie est supérieur à 52 MEUR sur une base annuelle, à horizon 2023/2024.

À compter de la saison 2020/2021, le Groupe attend une croissance significative de ses droits TV Ligue 1, en relation avec l'attribution de ces droits au groupe Mediapro pour 1,16 MdE/an pour la période 2020-2024 (en hausse globale de +60%, 726,5 ME/an pour la période 2016-2020). La grille de répartition de ces nouveaux droits est actuellement en cours de discussion.

DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL, SOURCE DE CRÉATION DE VALEUR À MOYEN TERME

Sur le plan du développement international, l'accord signé en juin 2019 avec l'ASVEL va permettre au Groupe de bénéficier de l'image et de la notoriété de Tony Parker notamment aux États-Unis et en Chine.

Parallèlement, avec l'acquisition finalisée le 24 janvier 2020 du club américain de soccer féminin du "Reign FC", devenu " OLReign" (début de saison sportive le 9 mars prochain), le Groupe poursuivra le développement de la marque OL sur le territoire américain, grâce à une visibilité accrue et à la volonté de mettre en place des synergies commerciales B2B et, sur le plan sportif, de mutualisation des effectifs des 2 équipes féminines professionnelles basées à Lyon et Seattle.

Dans le cadre du plan stratégique à 5 ans et des objectifs présentés en février 2019, le Groupe a d'ores et déjà réintégré le Top 20 des clubs européens sur le plan économique et se classe ainsi au 17ème rang du classement Deloitte Football Money League de janvier 2020, pour la première fois depuis 2011/2012.

Prochain communiqué : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2019/2020, le 12 mai 2020, après la clôture des marchés d'Euronext.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2020

Le rythme des publications reste dense avec Schneider et Bouygues qui se distinguent à la hausse

Publié le 20/02/2020

Bouygues dévoile des comptes 2019 en ligne avec ses objectifs annuels grâce à des résultats solides portés par ses trois activités et une génération...

Publié le 20/02/2020

Il sera proposé à l’Assemblée générale de Gecina, qui se tiendra le 23 avril 2020, de décider une distribution de 5,60 euros par action au titre de l’exercice 2019, en hausse de 1,8%. La…

Publié le 20/02/2020

En 2019, Gecina a réalisé un résultat récurrent net part du groupe en hausse de 0,2% à 438 millions d'euros. Par action, il est ressorti à 5,95 euros, en augmentation de 0,3%. Hors effets des…

Publié le 20/02/2020

Des ventes plus élevées qu'attendu