Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-0.79 %
6 560.00
-0.73 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-0.7 %
DAX PTS
15 490.17
-1.03 %
Dow Jones PTS
34 584.88
-0.48 %
15 333.47
-1.18 %
1.172
0. %

Mersen : le résultat opérationnel courant s'élève à 43,3 ME au premier semestre

| Boursier | 374 | 3 par 2 internautes

Mersen a réalisé au 2ème trimestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 231 millions d'euros, en forte progression de 14,5% à périmètre et changes...

Mersen : le résultat opérationnel courant s'élève à 43,3 ME au premier semestre
Credits Reuters

Mersen a réalisé au 2ème trimestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 231 millions d'euros, en forte progression de 14,5% à périmètre et changes constants par rapport au 2ème trimestre 2020, qui avait été fortement impacté par la crise du Covid-19, en particulier en Europe et en Amérique du Nord. En tenant compte de la contribution des sociétés acquises en 2020 et 2021 et d'effets de change défavorables, le chiffre d'affaires est en croissance de près de 13%.

Mersen a réalisé au premier semestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 451 millions d'euros, en croissance organique de 7% par rapport à la même période de l'année dernière. En tenant compte des effets défavorables de change et de l'intégration des sociétés acquises en 2020 (GAB Neumann, Americarb) et début 2021 (Fusetech), la croissance est de 4,8%.

Les marchés liés au développement durable affichent une croissance de 11% au 1er semestre 2021, dopés par l'électronique, les énergies renouvelables et le véhicule électrique. La croissance organique des autres marchés est de 4%.

Le résultat opérationnel courant du Groupe s'élève à 43,3 millions d'euros au premier semestre 2021, soit une marge opérationnelle courante de 9,6% du chiffre d'affaires, en progression de 150 points par rapport au 1er semestre 2020.
Cette progression s'explique très largement par la hausse des volumes et les effets des plans d'adaptation annoncés en octobre 2020. Des hausses de prix ont été initiées pour faire face à l'augmentation des coûts de certaines matières premières (en particulier dans le pôle Electrical Power), sans toutefois la compenser en totalité au cours du semestre. Les gains de productivité ont compensé l'inflation des coûts, principalement salariaux.

Par ailleurs, le groupe ne bénéficie plus de mesures de financement du chômage partiel pour l'ensemble de ses sites, à l'exception de deux d'entre eux en France. En revanche, il bénéficie d'économies conjoncturelles (frais de voyages, salons professionnels notamment) sur l'ensemble du semestre (contre 4 mois en 2020). L'impact net est un surcoût de 1 million d'euros par rapport au premier semestre 2020.
L'EBITDA s'élève à 71 millions d'euros. Il représente 15,7% du chiffre d'affaires, contre 14,4% au 1er semestre 2020.

Le résultat net de la période s'élève à 27,1 millions d'euros, contre 17,8 millions d'euros au 30 juin 2020, soit une progression de plus de 50%.
Les charges et produits non courants s'élèvent à -1,6 million d'euros au 1er semestre 2021 et correspondent à des charges de démarrage du site de Columbia (USA). Les coûts de restructuration liés au plan d'adaptation ont été en partie compensés par des produits résultant de la résolution favorable de litiges.

Le résultat financier net de Mersen atteint -5,6 millions d'euros ce semestre, en baisse par rapport au montant de l'année dernière, grâce à la baisse de la dette brute moyenne d'environ 30 millions d'euros. La charge d'impôt s'élève à 9 millions d'euros pour le semestre, soit un taux effectif d'impôt de 25%, en ligne avec celui du 1er semestre 2020.

CASH-FLOW

Le Groupe a généré un cash-flow important au cours du semestre. Les activités opérationnelles ont généré un flux de trésorerie de plus de 46 millions d'euros. Ce flux intègre des paiements au titre du plan d'adaptation pour 5 millions d'euros. Il tient compte également d'une augmentation du besoin en fonds de roulement de 7 millions d'euros liée principalement à l'augmentation des volumes. Le taux de BFR s'établit à 20% du chiffre d'affaires, en nette baisse par rapport à celui au 30 juin 2020, qui était anormalement élevé en raison de la constitution de stocks dans le contexte de crise sanitaire.

Les investissements industriels s'élèvent à 28,0 millions d'euros. Ils concernent à plus de 70% le pôle Advanced Materials, en particulier les projets de croissance spécifiques du Groupe, comme la mise en route du site de Columbia (Etats-Unis) et l'augmentation des capacités pour les marchés du solaire et des semi-conducteurs. Les investissements seront plus importants au second semestre.

Le flux lié aux variations de périmètre (7 millions d'euros) correspond principalement à l'acquisition de la participation détenue par le groupe Hager dans la société Fusetech, basée à Kaposvar en Hongrie.

ENDETTEMENT FINANCIER ET STRUCTURE FINANCIERE

A fin juin, l'endettement financier net du Groupe atteint 184 millions d'euros, en très légère augmentation par rapport à fin décembre. Les dettes de loyer s'élèvent à 46 millions d'euros et les engagements nets de retraite à 60 millions d'euros. Ces derniers sont en nette baisse par rapport au 31 décembre 2020 (-12 millions d'euros) du fait de la hausse des taux d'intérêts long terme et de la bonne performance des actifs.

A la suite de la signature d'un financement de type placement privé USPP au mois de mai dernier (avec une mise à disposition des fonds en octobre 2021), la maturité moyenne des financements du Groupe sera portée à 6 ans. Le Groupe dispose par ailleurs d'une structure financière solide, avec 210 millions d'euros de lignes de crédit non utilisées et d'une trésorerie disponible de 81 millions d'euros à fin juin 2021.
Le Groupe n'a aucune échéance de dette tirée significative avant 2026, les dettes arrivant à échéance précédant cette date pouvant être refinancées par le nouvel USPP.

PLAN D'ADAPTATION STRUCTUREL, IMPACTS CONJONCTURELS

Comme annoncé en octobre 2020, le Groupe a mis en oeuvre un plan d'adaptation afin de préserver la compétitivité des sites du pôle Advanced Materials directement impactés par la forte baisse d'activité des marchés de l'aéronautique et de la chimie et de renforcer l'efficacité opérationnelle du pôle Electrical Power.

Au cours du 1er semestre 2021, une partie de ce plan a été engagée, conduisant à des économies d'environ 4 millions d'euros et des coûts cash de 5 millions d'euros. Comme attendu, les économies sont estimées à 10 millions d'euros sur l'année 2021 et à 16 millions d'euros en année pleine. Les coûts cash seront de 10 millions d'euros en 2021 et 7 millions d'euros en 2022, contre 17 millions en 2021 prévus initialement.

Par ailleurs, le Groupe bénéficie toujours d'économies conjoncturelles (frais de voyages et salons professionnels notamment) par rapport à la situation prévalant avant la crise sanitaire. En 2022, sur la base d'une hypothèse de retour à un fonctionnement plus normal de l'activité, la reprise des frais de déplacement et marketing sera en grande partie compensée par les économies attendues du plan d'adaptation.

PERSPECTIVES

Comme annoncé dans le communiqué du 8 juillet 2021, le Groupe a revu à la hausse ses perspectives pour l'année 2021 en se fondant sur les premières tendances du 1er semestre, avec :
-une croissance organique comprise entre 6% et 8% (contre 2% à 6% précédemment) ;
-une marge opérationnelle courante comprise entre 9,2% et 9,6% du chiffre d'affaires (contre 8% à 8,8% précédemment).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

Sur les 6 premiers mois de 2021, ABO-GROUP a connu une forte croissance de plus de 30% par rapport aux 6 premiers mois de 2020...

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Publié le 17/09/2021

La société Altur Investissement a annoncé la fin de la période de réouverture de l’offre publique d’achat déposée par la société Altur Holding visant les actions d’Altur Investissement…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne