En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 207.43 PTS
-4.29 %
4 205.00
-4.32 %
SBF 120 PTS
3 309.91
-3.91 %
DAX PTS
9 561.57
-3.77 %
Dow Jones PTS
21 917.16
-1.84 %
7 813.50
+0. %

Mersen anticipe un premier trimestre 2020 en net repli

| Boursier | 224 | Aucun vote sur cette news

Mersen maintient sa prévision de marge opérationnelle courante

Mersen anticipe un premier trimestre 2020 en net repli
Credits Reuters

En marge de ses comptes annuels qui l'ont vu dégager un résultat net de 58,4 ME, Mersen fait le point sur les perspectives, en lien avec la situation économique dégradée.

Compte tenu de la situation sanitaire mondiale actuelle et d'une base de comparaison élevée en début d'année dernière notamment en chimie et en électronique, le Groupe anticipe un premier trimestre 2020 en net repli par rapport au premier trimestre 2019. Le Groupe pourrait potentiellement compenser d'ici la fin de l'année, le retard constaté au premier trimestre si cette situation ne se prolonge pas.

En Chine, qui représente 12% du chiffre d'affaire consolidé, les huit usines du Groupe ont repris leur activité fin février dans des conditions de production quasiment normales dans le pôle Advanced Materials et encore ralenties dans le pôle Electrical Power. Cette situation est susceptible d'évolution tout comme dans les autres pays où le Groupe est implanté, en fonction notamment des clients, des fournisseurs et des chaînes logistiques.

Dans ce contexte, le Groupe a pris des dispositions pour limiter les déplacements de ses employés dans toutes les géographies. Il a également décidé de limiter ses dépenses et ses recrutements dans l'attente d'une meilleure visibilité. En fonction de l'évolution de la situation, le Groupe pourrait moduler son programme d'investissements industriels initialement compris entre 60 et 65 millions d'euros (dont environ 10 ME provenant du programme d'investissements 2019 en partie décalé) auquel s'ajouteraient les investissements spécifiques liés à la remise en route du site de Columbia aux Etats-Unis pour un montant compris entre 20 et 25 millions d'euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/04/2020

Theranexus flambe ce mercredi de 477% à 13,80 euros, alors que la société a annoncé le succès de l'étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102...

Publié le 01/04/2020

Sale temps en Bourse pour les banques européennes, qui suppriment le versement de leurs dividendes à la demande des différentes autorités de régulation. HSBC chute ainsi de 8,55% à 415,40 pence,…

Publié le 01/04/2020

Carrefour et Uber Eats indiquent avoir passer un accord afin d'aider les consommateurs français à s'approvisionner en produits du quotidien, en se faisant livrer à leur domicile, dans le plein…

Publié le 01/04/2020

Natixis (-6,98% à 2,76 euros) et Société Générale (-7,01% à 14,27 euros) sont les deux premières banques françaises à appliquer les recommandations de la Banque centrale européenne de ne pas…

Publié le 01/04/2020

Affaires à faire...