5 450.48 PTS
-0.93 %
5 451.50
-0.80 %
SBF 120 PTS
4 367.37
-0.86 %
DAX PTS
12 834.11
-1.36 %
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
-0.06 %
Nikkei PTS
22 680.33
-

Maurel et Prom profite de la remontée des cours pétroliers

| Boursier | 231 | Aucun vote sur cette news

Les marges sont remontées au premier semestre...

Maurel et Prom profite de la remontée des cours pétroliers
Credits Maurel & Prom

Le redressement des cours pétroliers a pleinement profité aux résultats semestriels de Maurel et Prom, dont le chiffre d'affaires est passé de 142 à 172 millions d'euros, pour un résultat opérationnel de 18 ME après -5 ME au premier semestre 2016. Cependant, à cause d'un résultat financier très déficitaire, la société est en perte nette de -57 ME (-37 ME un an avant). Le flux généré par l'activité est malgré tout repassé largement dans le vert à 79 ME, après -16 ME l'année précédente. Le prix moyen du baril sur la première moitié de 2017 était de 50,70$, contre 39,20$ seulement l'année précédente, soit une différence de 29%.

Maurel et Prom a subi une perte de change de 33 ME, qui explique le niveau du résultat financier, dégradé de surcroît par le reclassement d'une partie des frais d'émission des ORNANE après leur remboursement anticipé. La capacité d'autofinancement a permis d'investir 20 ME au Gabon, de régler les deux premières échéances d'amortissement de la ligne de RCF pour 37 M$ et le paiement des intérêts d'emprunt qui se sont élevés à 12 ME. La société disposait de 254 ME de trésorerie au 30 juin dernier.

Au Gabon, la production était inférieure à la capacité de production sur la période, à cause de l'important mouvement de grève qui a sévi. La production a accéléré durant l'été et s'établit actuellement à 27.200 b/j contre 19.764 b/j en moyenne au premier semestre. En Tanzanie, les quantités de gaz produites se sont élevées à 17,8 Mpc/j en part M&P (48,06 %) mais dépendent de la demande effectuée par TPDC, traditionnellement plus faible en début d'année. Dès juillet, cette demande a augmenté, la production moyenne des deux derniers mois s'établissant à 57 Mpc/j à 100%. Dans le forage, le contexte reste déprimé. Enfin, chez SEPLAT (M&P détient 21,37%), l'évacuation de sa production d'huile via le terminal d'exportation Forcados a repris après avoir été à l'arrêt depuis mi-février 2016. SEPLAT est en mesure de rétablir sa production d'hydrocarbures aux niveaux atteints avant la déclaration de force majeure sur le terminal d'exportation, et renforcer significativement sa production de gaz, indique Maurel & Prom.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

Naissance de 2 nouvelles sociétés -Business Solutions Italia & Business Remote Solutions Italia- pour un partenariat assorti d'un contrat de 30 ME sur 5 ans...

Publié le 18/06/2018

Le produit net de l'émission sera utilisé pour les besoins généraux de Safran...

Publié le 18/06/2018

Bezons, le 18 juin 2018, 20h00   INFORMATION MENSUELLE RELATIVE AU NOMBRE TOTAL D'ACTIONS ET DE DROITS DE VOTE COMPOSANT LE CAPITAL SOCIAL   Etabli en application de…

Publié le 18/06/2018

Plusieurs contrats convertisseurs statiques en 2017 pour 6 ME...

Publié le 18/06/2018

Claranova participe au Berenberg Pan-European Discovery Conference...