Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 347.77 PTS
-0.23 %
6 336.00
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 933.37
-0.19 %
DAX PTS
13 964.38
-0.45 %
Dow Jones PTS
32 223.42
+0.08 %
12 243.58
-1.16 %
1.044
+0.02 %

Malteries Franco-Belges : résultat net semestriel en progression

| Boursier | 225 | Aucun vote sur cette news

Malteries Franco-Belges a réalisé des ventes de 40,9 ME sur le semestre clos fin décembre 2021, en repli de 6% en comparaison au 1er semestre de...

Malteries Franco-Belges : résultat net semestriel en progression
Credits Reuters

Malteries Franco-Belges a réalisé des ventes de 40,9 ME sur le semestre clos fin décembre 2021, en repli de 6% en comparaison au 1er semestre de l'exercice précédent. Les expéditions ont été ralenties notamment pendant l'été en raison à la fois des conditions météorologiques défavorables en Europe, mais aussi du contexte sanitaire toujours contraignant dans certaines régions (Asie notamment). Le résultat opérationnel ressort bénéficiaire à 6,9 ME contre un résultat de 0,4 ME sur la période correspondante de l'exercice précédent. Cette amélioration est principalement liée à une indemnité reçue d'un fournisseur dans le cadre de la résiliation d'un contrat de fourniture de gaz naturel.

La quote-part des sociétés mises en équivalence (société Compagnie Internationale de Malteries - CIM et ses filiales) s'établit à 5,3 ME au 31 décembre 2021 contre 7,3 ME au 31 décembre 2020. Bien que les ventes consolidées de CIM soient en progression de 15,2% principalement soutenues par de bons volumes de vente en République Tchèque, en Pologne et en Russie, ce semestre a été marqué par des cours de l'orge élevés et une augmentation généralisée des prix de l'énergie et des transports.

Le résultat net part du groupe s'élève ainsi à 10,6 ME pour le premier semestre 2021-2022, en hausse de 38% par rapport au résultat net part du Groupe du premier semestre de l'exercice précédent.

Au 31 décembre 2021, le total du bilan s'établit à 256,4 ME avec une trésorerie financière nette de 70,7 ME, contre un total bilan de 251,1 ME et une trésorerie financière nette de 38,7 ME au 31 décembre 2020.

Les perspectives du second semestre de l'exercice 2021/2022 sont les suivantes :
- En France, les usines devraient produire à pleine capacité, la demande export restant soutenue ;
- En Europe Centrale, les prévisions d'expédition sur cette période sont stables par rapport à l'année dernière ;
- La demande devrait être stable au Kazakhstan ;
- La situation actuelle en Ukraine et en Russie rend les prévisions aléatoires. La Russie bénéficiait d'un marché en croissance, mais il n'est pas possible à l'heure actuelle de savoir comment va évoluer l'activité.

Ces prévisions sont établies sur une situation sanitaire plus favorable qu'au précédent semestre de l'exercice.

Fin février, la Russie est entrée en guerre contre l'Ukraine. Une conséquence immédiate a été l'arrêt de l'usine du groupe située à Slavuta (Ukraine) pour une durée encore indéterminée. Par ailleurs les sanctions économiques prises à l'encontre de la Russie viennent modifier les conditions d'exploitation de la filiale de Saint Pétersbourg. L'activité se poursuit à ce jour, mais les conditions de financement bancaire de l'activité sont "très dégradées". Par ailleurs il n'est pas possible d'évaluer dans quelle mesure la clientèle locale sera fragilisée.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/05/2022

Freelance.com prévoit d'atteindre 1 MdE de chiffre d'affaires en 2025...

Publié le 16/05/2022

Carrefour est devenu l'un des premiers investisseurs de Cajoo...

Publié le 16/05/2022

Retour d'Assemblée générale HighCo...

Publié le 16/05/2022

Verimatrix participera à deux conférences de premier plan prévues ce mois-ci...Le 17-18 mai à Bruxelles, se tiendra l'European Medical Device and...

Publié le 16/05/2022

Le développement rapide et ciblé de ces implantations physiques en Suisse romande et sur d'autres territoires par la suite aura un impact positif court-terme sur le chiffre d'affaires de Bebo…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne