Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 583.04 PTS
-0.43 %
6 570.00
-0.44 %
SBF 120 PTS
5 146.16
-0.44 %
DAX PTS
15 550.45
-0.55 %
Dow Jones PTS
33 958.78
+0.04 %
14 303.84
+0.23 %
1.196
+0.17 %

Malteries Franco-Belges résiste bien à la crise sanitaire

| Boursier | 164 | Aucun vote sur cette news

Au titre du 1er semestre de l'exercice 2020-2021, le groupe Malteries Franco-Belges a réalisé un chiffre d'affaires de 43,7 ME en repli de 4,4% en...

Malteries Franco-Belges résiste bien à la crise sanitaire
Credits Reuters

Au titre du 1er semestre de l'exercice 2020-2021, le groupe Malteries Franco-Belges a réalisé un chiffre d'affaires de 43,7 ME en repli de 4,4% en comparaison du 1er semestre de l'exercice précédent. Le volume de malts commercialisé par la Société Malteries Franco-Belges ressort à 126 Ktonnes, en hausse de 5% par rapport à l'exercice 2019/2020, bien que le volume de malt produit sur la même période soit en diminution. Son résultat opérationnel ressort à 0,4 ME, en retrait par rapport à l'exercice précédent.

La quote-part des sociétés mises en équivalence (société Compagnie Internationale de Malteries - CIM et ses filiales) s'établit à 7,3 ME sur le semestre, en ligne avec celle du premier semestre de l'exercice passé. Sur ce périmètre, les volumes vendus sont en repli du fait de la crise sanitaire causée par la Covid engendrant un résultat opérationnel en baisse. Cette dernière est toutefois compensée en partie par un allègement des frais financiers consécutif au mouvement de baisse des taux d'intérêt. Le résultat net part du groupe s'élève ainsi à 7,7 ME sur le S1 2020/2021 en repli de 18% par rapport au résultat net part du groupe du premier semestre de l'exercice précédent.

Au 31 décembre, le total de bilan ressort à 251,1 ME avec une trésorerie financière nette de 38,7 ME.

L'implantation géographique des usines du groupe a permis de profiter de la croissance dans certaines zones du globe, notamment en Amérique du Sud où la consommation continue de progresser. Ainsi si la crise sanitaire liée à la Covid 19 a impacté l'activité, cet impact reste toutefois maîtrisé. Le marché de la bière en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie restant dynamique, les exportations de malt à destination de ces pays permettent, à ce jour, de compenser en grande partie la baisse de consommation européenne.

Les perspectives du second semestre de l'exercice 2020/2021 sont les suivantes :
- En France, les usines devraient produire à pleine capacité, la demande export restant soutenue ;
- En Europe Centrale, les prévisions d'expédition sur cette période sont stables par rapport à l'année dernière ; et
- En Ukraine et au Kazakhstan, il est anticipé une baisse de la demande, avec un marché domestique déprimé. A contrario, la Russie bénéficie d'un marché en croissance, mais qui ne compensera pas totalement la baisse des livraisons de ces deux pays voisins.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/06/2021

Le CAC 40 évolue dans le rouge avant l’ouverture des marchés américains. Marchés américains attendus eux proches de l’équilibre, à en croire les contrats futurs sur les indices. Les…

Publié le 23/06/2021

Europcar Mobility Group s'envole de près de 10% à 0,42 euro sur la place parisienne, dopé par des rumeurs de rachat...

Publié le 23/06/2021

Les valeurs pétrolières américaines pourraient bénéficier en début de séance de l'orientation positive des cours du pétrole. Vers 14h40, le prix du baril de WTI américain gagne 1,1% à 73,64…

Publié le 23/06/2021

Scor remonte de 0,6% sur les 27 euros ce mercredi, après avoir été informé de la décision de l'agence de notation Standard & Poor's de confirmer la...

Publié le 23/06/2021

Interparfums recule de 2,4% à 52,80 euros ce mercredi, malgré les analystes de Midcap Partners qui sont passés à l''achat' sur le dossier et ont...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne