5 578.04 PTS
-1.10 %
5 528.0
-1.08 %
SBF 120 PTS
4 449.38
-1.05 %
DAX PTS
12 971.86
-1.50 %
Dowjones PTS
24 834.41
-0.72 %
6 893.62
+0.00 %
Nikkei PTS
22 689.74
-1.18 %

Les résultats de SoLocal toujours en panne de croissance

| Boursier | 187 | 5 par 1 internautes

Les marges ont continué à se dégrader...

Les résultats de SoLocal toujours en panne de croissance
Credits Solocal

En marge de l'annonce d'un sévère plan de restructuration plus tôt dans la semaine, SoLocal avait prévenu que ses résultats ne seraient pas, une fois de plus, à la hauteur des attentes. Ils ont finalement été détaillés hier soir.

Le chiffre d'affaires des activités poursuivies se tasse de -6% à 756 millions d'euros, avec un chiffre d'affaires Internet stable à 636 ME et des revenus issus de la division imprimés & vocal en retrait de -27% à 120 ME. L'EBITDA consolidé est en retrait de -20 % à 180 ME, ce qui matérialise une marge de 24% contre 28% en 2016. Les activités Internet résistent mieux, avec un EBITDA récurrent qui limite sa contraction à -9%, à 170 ME, et une marge qui recule de 29 à 27%. Quant au reste du compte de résultats, il fait apparaître un résultat récurrent des activités poursuivies en légère progression de 4% 60 ME. Le bénéfice net consolidé est artificiellement gonflé par le produit de la restructuration de la dette, si bien qu'il atteint un flatteur niveau de 336 ME, contre 49 ME en 2016. Ce gain est comptable et non monétaire. Au 31 décembre, la dette financière nette s'établissait à 332 ME, soit un peu moins du tiers de son niveau de la fin 2016. En revanche, le cash-flow net était négatif à hauteur de -23 ME, alors qu'il était positif en 2016, à cause de deux éléments, 32 ME d'intérêts sur la dette avant restructuration payés au titre de 2016 au début de l'année 2017, et un décaissement d'impôts plus important que prévu qui atteint lui aussi 32 ME. La trésorerie nette de la société ressortait à 86 ME la fin du précédent exercice.

Cette année, SoLocal espère stabiliser son EBITDA récurrent. Pour 2020, le management espère renouer avec une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires. Si tout se passe bien, l'EBITDA affichera une progression à deux chiffres dès 2019. Enfin, le taux de conversion de l'EBITDA en cash devrait tendre vers 50% en 2020.

Le plan 2020, présenté en début de semaine, va entraîner un millier de suppressions d'emplois, le quart des effectifs du groupe. Il doit permettre de réduire les coûts de 120 ME en année pleine à partir de 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2018

Des projets intéressants...

Publié le 23/05/2018

TF1 a déposé, hier en fin de journée, son projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de la société Aufeminin.com. Le groupe de médias propose donc d'acquérir pour 39,47…

Publié le 23/05/2018

Lowe's dévoile aujourd'hui ses résultats du premier trimestre, après avoir dévoilé hier le nom de son futur patron : Marvin Ellison, futur ex-n°1 de JCPenney. Lowe's a donc vu son bénéfice net…

Publié le 23/05/2018

Mappy (SoLocal) intègre l'avion à son comparateur de déplacement ...

Publié le 23/05/2018

Retour de la spéculation ?