En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.33 %

Les marges d'Air France KLM poursuivent leur redressement

| Boursier | 256 | Aucun vote sur cette news

Le discours de la compagnie est prudemment optimiste pour l'avenir...

Les marges d'Air France KLM poursuivent leur redressement
Credits Reuters

Le redressement des résultats d'Air France KLM se poursuit. Grâce un accroissement de passagers transportés et à une amélioration de la recette unitaire, la compagnie est en mesure ce matin de dévoiler, pour le compte du troisième trimestre 2017, un résultat d'exploitation de 1,02 milliard d'euros, qui s'envole de près de 39% par rapport à la même période de l'exercice 2016. Le résultat net part du groupe s'établit à 552 millions d'euros, tandis que le cash-flow libre d'exploitation, qui était largement négatif un an plus tôt, revient dans le vert à hauteur de 125 ME. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,1% à change constant, à 7,235 MdsE. Le consensus fourni par la société visait 7,22 MdsE de revenus, un résultat opérationnel de 955 ME et un bénéfice net de 660 ME. Le décalage sur le bénéfice net s'explique par 315 ME de charges non-récurrentes liées à l'accord sur le régime collectif des personnels de cabine de KLM signé durant l'été.

La progression de la rentabilité provient pour la majeure partie de la hausse des recettes unitaires, et pour une moindre part de l'effet kérosène. L'amélioration de la situation opérationnelle a un impact direct sur le bilan, avec une dette nette qui a reculé de 859 ME depuis le début de l'exercice, pour atteindre 2,8 MdsE au 30 septembre. La dette nette ajustée a diminué de 656 ME à 10,5 MdsE. Ainsi le ratio nette dette ajustée / EBITDAR sur 12 mois glissants a reculé à 2,4 fois, conformément à l'objectif d'être en-deçà de 2,5 fois. La dette va continuer à baisser, d'une part avec l'augmentation de capital qui a permis de faire entrer deux nouveaux actionnaires et d'autre part avec la conversion "forcée" (soft call) des OCEANE 2023 à venir.

Des perspectives positives

La demande reste dynamique mais le contexte géopolitique est incertain, souligne la direction en marge du communiqué. L'optimisme demeure malgré tout, comme le prouve la hausse des capacités du quatrième trimestre 2017, qui sera de 3 à 4% pour le réseau passage et 6 à 7% pour Transavia. Pour le réseau passage, la visibilité est bonne : la variation de la recette unitaire est prévue positive pour le quatrième trimestre. La facture carburant devrait être stable. En 2018, elle devrait rester proche en euros et en hausse de 300 M$ par rapport à 2017. Les efforts sur les coûts vont continuer, avec des coûts unitaires toutes choses égales par ailleurs en retrait de -1 à -1,5% l'année prochaine (hors effets du coefficient d'occupation et du profit sharing). Le cash-flow libre d'exploitation est attendu en 2017 au-dessus de l'année dernière, avec un plan d'investissement de 2,2 MdsE. La dette nette ajustée sur EBITDAR est prévue à la fin de l'année entre 2,2 et 2,3 fois avant l'acquisition de 31% du capital de Virgin Atlantic. La dette bénéficiera d'un coup de pouce de la norme IRFS 16 l'année prochaine, puisque sa base nette ajustée devrait reculer de 1,5 MdE environ. Pour le PDG Jean-Marc Janaillac, Air France KLM "est en bonne voie pour atteindre les objectifs stratégiques de Trust Together de croissance des recettes et d'amélioration de la compétitivité".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…