5 349.30 PTS
-
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 764.24
+0.94 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Legrand souffre malgré ses résultats élevés

| Boursier | 165 | Aucun vote sur cette news

La génération de cash-flow bondit...

Legrand souffre malgré ses résultats élevés
Credits Legrand

Legrand a dévoilé ce matin des résultats semestriels robustes, qui sont bien placés par rapport aux objectifs. Le PDG Gilles Schnepp s'est cependant contenté de confirmer les prévisions, car le troisième trimestre souffrira d'une base de comparaison plus ardue.

Le groupe limougeaud a amélioré son chiffre d'affaires de 9,1% à 2,67 milliards d'euros. En données organiques, la hausse atteint 3,2%. Dans le même temps, le résultat opérationnel ajusté progresse de 10,9% à 546,3 millions d'euros, ce qui représente une marge de 20,4% contre 20,1% un an avant. Sans tenir compte des acquisitions, la marge serait ressortie à 20,6%. Le bénéfice net part du groupe prend la même pente, sur un gain de 11,5% à 316,2 ME. Legrand reste une machine à trésorerie, puisque le cash-flow libre normalisé a bondi de 17,5% à 373,3 ME.

Le management confirme ses objectifs 2017, soit une progression organique du chiffre d'affaires comprise entre 0 et 3%, pour une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions comprise entre 19,3 et 20,1%. Les résultats du premier semestre sont clairement en avance sur ces objectifs, mais la direction conserve une certaine prudence, notamment parce que le troisième trimestre s'annonce plus sobre, compte tenu d'un calendrier moins favorable et d'une base de comparaison élevée aux États-Unis.

Malgré ces chiffres solides, le titre perd près de 3% à la Bourse de Paris peu après l'ouverture, à 59,76 euros. La perspective d'un trimestre estival plus difficile pèse sur le parcours du titre, même si cette situation était déjà connue. Barclays a réitéré son avis "surpondérer" et son objectif de cours de 66 euros. Morgan Stanley, JP Morgan et Kepler Cheuvreux sont pour leur part restés neutres.

Malgré ces chiffres solides, le titre perd près de 3% à la Bourse de Paris peu après l'ouverture, à 59,76 euros. La perspective d'un trimestre estival plus difficile pèse sur le parcours du titre, même si cette situation était déjà connue. Barclays a réitéré son avis "surpondérer" et son objectif de cours de 66 euros. Morgan Stanley, JP Morgan et Kepler Cheuvreux sont pour leur part restés neutres.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS